Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Visite du Beaujolais et de la Bourgogne

11 Novembre 2013 , Rédigé par Cricri le cyclo Publié dans #Cyclotourisme, #sortielongue

Cela faisait plusieurs jours que Valex nous avait proposé une belle balade. Son objectif : rouler pour son #dodecaudax du mois de Novembre. Thierry, Brigitte et moi avons accepté l'invitation, et Cisou s'est aussi invité (lol, car "oublié" par Valex) mais a surtout proposé des modifications de parcours. Ca passe le 200 sans faire de tournicottis à la fin, et en plus il y a moins de dénivelé... en passant plus de cols... Mdr mon cher Cisou :) Nos amis "suisses" Thomas, Benny et Baptiste ont refusé l'invitation de Valex :) sous prétexte qu'en tant que frontaliers ils n'ont pas ce jour férié :) :) :) Pas de bol, Paul... Et en plus comme dirait Valex, le vélo c'est pas dur et c'est plus rigolo que le boulot :)

 

Le RDV est fixé à 6h45 au parking du péage de Villefranche sur Saône, sauf pour Cisou qui ira directement au parking à Gleize. Super Valex nous fait partager un café dans la nuit, avant de rejoindre le point de départ.

Brigitte est ravie d'être présente

Thierry, lui, semble déjà regretter d'être venu car il fait froid... 3°C

Valex arrive toujours dans les premiers mais mets plus de temps d'une fille bien maquillée à se préparer...

 

C'est un peu avant 7h30 que nous nous élançons, Cisou nous ayant rejoint. Il fait plus que frais mais le soleil est éclatant. La joyeuse bande roule sur des petites routes que Valex connait par coeur : Saint-Julien, Blacé, Salles-Arbuissonas, Saint Etienne les Oullières, Odenas, Cercié, Morgon, Villié-Morgon... L'appareil photo reste dans la poche car pas facile de l'utiliser dans des conditions sécurisées avec les gants d'hiver. Une pause technique à Villé-Morgon permet de passer aux gants été avec des sous-gants en soie. Le profil casse pattes du parcours permet d'avoir quand même chaud aux mains. 

Traversée du magnifique village de Fleurié, en plein Beaujolais.

Les couleurs des vignes du Beaujolais sont magnifiques en ce milieu d'Automne. Dans quelques jour (3° Jeudi de Novembre), nous pourrons goûter au Beaujolais primeur, rarement synonyme de qualité... Mais frais avec de la charcuterie ça passe bien... Sauf que la charcuterie fait grossir :). Une nouvelle pause nous permet de nous restaurer, permet à Brigitte d'aller s'isoler ;).

Traversée des vignes au niveau de Chânes, au dessus de Crèches sur Saône.

Thierry a froid... Au point de masquer presque totalement son visage avec un Buff...

Nous sommes maintenant en Bourgogne, avec des paysages tout aussi magnifiques sous ce soleil éclatant. Je suis surpris de voir comment les côtes s'enchainent assez facilement pour moi.

Nous passons à proximité de la Roche de Solutré, qui n'est pas celle de la photo : Nous contemplons, la toute aussi jolie Roche de Vergisson située à quelques encablures du col de Pierreclos.

Arrivée au Col de Pierreclos (FR-71-0383) non matérialisé par un panneau. C'est mon premier passage à ce col. Ce premier col est atteint après 55kms environ, 55kms réalisés avec un bon vent du nord, qui nous souffle donc de face... Rien à voir néanmoins avec la force du vent au même moment à Valence ou Orange (100km/h).

Deux choses notables sur ce parcours : Les petites routes peu passantes empruntées jusque là MAIS aussi un comportement exemplaire des automobilistes en ce 11 Novembre. Sincèrement TRES TRES appréciable.

A Bissy la Mâconnaise, nous empruntons la "variante de Cisou" afin d'aller chercher le Col de la Préole (FR-71-0270). C'est mon deuxième passage à cet endroit que j'avais "conquis" le 20 Février 2011 déjà avec Valex. Brigitte est assez facile dans sa grimpée, et affiche comme d'habitude un grand sourire...

En quelques kilomètres nous atteignons le col de Beaufer (FR-71-0303) situé exactement au croisement du C1 (photo ci dessus) et de la D14, même si comme le dis Valex, le panneau n'est pas situé à l'endroit du Col répertorié par les 100 Cols.

Nous allons maintenant nous diriger vers Ozenay où nous allons attaquer la montée du Col de Brancion (FR-71-0354) où ets prévue la pause repas. La montée est "gentillette" (max 5 à 6%), ce qui va me permettre de rentrer dans la confrérie créée par Valex dite "des cols montés sur la plaque". Encouragé par le fait que Valex soit à mes côtés, je garderai le plateau de 50 jusqu'en haut, et en retirerai une certaine fierté. Les exercices sur Home trainer ne sont pas étranger à une telle réalisation ;)

Des photos prises lors de cette pause magnifiquement organisée par Thierry et Valex, il ne reste que celles-ci, les autres ayant été malheureusement ratées. En fait, Thierry et Valex ont déposé une voiture ce matin, contenant le ravito... Ceci me permet de manger autre chose que mes BN :).

A l'issue de la pause repas (13h30), Thierry va se résoudre à nous lâcher pour plusieurs raisons : Mal au dos important, pas loin de chez lui... et c'est sa voiture qui a servi de support au ravito. C'est la mort dans l'âme qu'il nous abandonne mais je pense qu'il a fait le bon choix.

En repartant, il nous souligne qu'il nous reste encore 5h de route casse pattes... Aie j'ai prévu d'être à la voiture à 17h30... Je risque d'avoir 1h de retard ce qui m'embête au vu des engagements que j'ai ce soir... Mais de toutes les manières, on ne peut pas avancer plus vite que la musique et le groupe est idéal pour avancer régulièrement en dans la bonne humeur.

Juste après le col de Brancion, un arrêt express à un robinet d'eau pour recharger nos bidons (les packs d'eau avaient été oubliés dans la voiture à Villefranche :) ) et une longue descente s'offre à nous.

Vue sur l'église de Chapaize, point le plus au Nord de notre parcours. Bonne nouvelle : nous allons maintenant avoir le vent dans le dos ;)

Les paysages ont radicalement changé...

Pour plus de sécurité nous empruntons la voie verte qui mène à Cluny.

Château de Cormatin

La voie verte longe la départementale. En regardant le profil on s'aperçoit qu'elle est en léger faut plat montant mais nous avançons à bonne vitesse, bien aidé par le vent.

A la gare de Cluny, arrêt pour remplissage des bidons et pause technique.

 

Nous allons maintenant emprunter la passante D987 qui sort de Cluny pendant quelques kilomètres et passer les villages de Sainte-Cécile et Clermain. Nous loneons ainsi l'encore plus passant N79. Nous allons bientôt bifurquer pour nous attaquer au plat de résistance de la journée : Col de la Croix de l'Orme et Col de Champ Juin.

La montée du Col de la Croix de l'Orme s'effectue en deux temps. Tout d'abord via la D95, en mode faux plat montant. Puis avant Germolles sur Grosne, nous empruntons une petite route avec de bons pourcentages. Je suis content de voir que les jambes continuent à bien répondre, même si ça tire un peu parfois.

Arrivée au Col de la Croix de l'Orme (FR-69-0491) monté finalement à bonne allure. Après une rapide pause, nous repartons. J'ai déjà compris que le dénivelé annoncé par Cisou est complètement out (on a déjà dépassé ses annonces :) ) et qu'on va être à la bourre à la voiture. Même si cela me stresse un peu (je dois ramener mon fils et un de ses potes à l'internat), je fais contre mauvaise fortune bon coeur. De toutes les manières rien ne sert de se stresser... En plus j'ai plein d'occasions pour ça au boulot...

Nous attaquons le "gros morceau" de la montée vers le col de Champ Juin. La montée se déroule en 3 temps : faux plat jusqu'au village de Saint-Christophe...

... où la miss arrive tranquillement

Deuxième partie en Saint-Christophe et le rond point du croisement D43-D52 agrémenté de quelques coups de culs un peu sévères.

et le final vers le Col (FR-69-0731) lequel final comprend une descente (avant la montée finale) histoire de faire un peu de dénivelé supplémentaire :).

Une très courte pause permet pour certains de remettre les coupe-vent en nous plongeons vers le col de Crie. Enfin plonger est un grand mot. Une descente jusqu'à Monsols...

... puis 2kms de montée à 5% jusqu'au Col.

Entre temps, le jour à commencer à baisser et la lune fait son apparition.

Brigitte, toujours aussi facile...

L'arrivée au col de Crie (FR-69-0622) permet de refaire le plein des bidons, de s'habiller pour la nuit qui vient, et de mettre en route les lumières qui ne vont plus tarder à servir.

 

L'essentiel du dénivelé est maintenant derrière nous, et il nous reste environ 25kms à faire pour rentrer. Nous plongeons maintenant vers Beaujeau, capitale du Beaujolais. La circulation est malheureusement de plus en plus dense. Ceci dit, le comportement des conducteurs reste assez correct. Nous continuons en faux plat descendant vers le village de Saint-Vincent où nous allons bifurquer à droite pour attaquer le 8ème et dernier col de la journée : Le col de Brouilly (FR-69-0335). Malgré la circulation assez forte, malgré la faible distance à grimper, la montée en pleine nuit est magique...

Passé le col, il nous reste 15 kilomètres, quasi tout le temps en faux plat descendant, que nous effectuons en file indienne, les uns derrières les autres.

Nous arrivons au parking vers 18h15 après 8 Cols (1 nouveau pour moi), 205.5kms et 2750m de D+ en 10h52. Je retiens une superbe ambiance, une belle journée de camaraderie, une journée à penser aussi à nos "petits suisses" qui bossaient... 

A titre personnel je retiens aussi mon 3ème 200kms en 11 jours, mon 2ème en 4 jours et surtout une forme qui va crescendo. Si je pouvais avoir 10kilos de moins pour le Trirhena et le même type de forme, ce serait parfait.

Un grand merci à Thierry, Valex, Cisou et Brigitte pour cette journée : c'était magnifique!

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

franco 14/11/2013 13:32

chouette ballade qui me rapelle un peu celle organisée déjà par Valex fin aout un peu du même tonneau que celle si avec quasiment les mêmes acteur sauf que là tu as remplacé David et moi malheureusement j'ai du avec regret déclarer forfait ce coup si ,bravo pour ce beau récit et les belles photos qui l'accompagne,les 6000 sont a portés de pédales

cricri le cyclo 17/11/2013 06:24

valex a raison (pour une fois :) ) : Poids Cricri = Poids Franco + Poids David :oups:

valexnico 15/11/2013 09:39

deja pour repondre a cricri : je prend le temps que je veux pour me preparer ,vu celui que je perd a vous attendre sur les parcour je peux au moins me venger avant le depart tralalere!!!!!!!
effectivement cricri a lui seul vaux bien un franco et un david ,ensuite pas d'excuse franco je t'avais donné la solution pour pouvoir etre present

cestdurlevelo 13/11/2013 19:41

Chouette sortie et pleins de ptits villages sympatoches de traversés. Et des nouveaux cols à ton arc, c'est cool aussi. :)
Simplement dommage que vous ne l'ayez pas fait un jour ferié Suisse... le jeune genevois c'est en septembre, faudra mieux s'organiser l'année prochaine :)

cricri le cyclo 13/11/2013 21:12

merci... Ton acharnement au travail te pourrit la vie :) Quand à mon prochain jour off c'est le 9 Décembre :)

Bruno 12/11/2013 16:12

Je comprend as que vous ayez eu froid avec tout ce ciel bleu.

Sinon je sais bien que l'envie de faire du vélo t'es revenue mais n'en fait quand même pas trop pour ne pas être saturé lors du trihréna

cricri le cyclo 12/11/2013 16:39

Le dernier point que tu soulèves est un vrai risque. J'y pense beaucoup, mais c'est effectivement à moi de me surveiller sous peine d'exploser avant le décollage ;)

baraque 12/11/2013 14:29

Bravo belle balade que voici moi je peux même faire des 200m alors des 200km mais je désespère pas mais pour cela faudra attendre 2015

cricri le cyclo 12/11/2013 14:35

le principal est que tu te remettes et que ton dos puisse enfin te laisser tranquille. Soit fort... A+

Brigitte 12/11/2013 10:51

Magnifique journée, merci pour ta présence et aussi ton CR ;-) 3 "200" dans une première quinzaine de ...novembre, ah ah ... tu devrais commencer à le passer sous silence ;-) ... c'est de l'exceptionnel ça !
Je confirme ta progression aussi ... fantastique !

cricri le cyclo 12/11/2013 13:07

en rêvant un peu il y a encore de la place pour rajouter 2 x 200 mais cela ferai peur à un ami commun :). Trèves de plaisanteries, la barre des 6000 est en vue pour la fin de l'année, mais elle dépendra de la météo. J'espère que la joie et l'envie de pédaler resteront longtemps