Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Les duettistes dans la pluie, la neige et sous le soleil...

2 Février 2014 , Rédigé par Cricri le cyclo Publié dans #Cyclotourisme, #Dodecaudaux, #cols

Plusieurs raisons de sortir en ce dimanche matin :

  1. Nous avons attaqué le mois de Février... J'ai donc 28j pour tenter le 200 du #dodecaudax si le coeur m'en dit... Et le coeur m'en dit :)
  2. Je n'ai pas pu rouler hier par manque de temps, et de courage car il flottait tout ce qu'il pouvait
  3. "On" m'a provoqué hier.. .Je parle de Bruno, qui m'a demandé vers 20h si j'avais déjà fait un 200 ce mois ci... Je veux régler cela sur le pré, à l'aube, à l'heure où blanchit la campagne
  4. Il pleut encore ce matin... Mais Michel a demandé à faire un bout de chemin avec moi... Et donc c'est une bonne source pour se mettre un coup de pied aux fesses quand à 7h10, je m'élance sous la pluie...

Le point de rendez-vous est fixé avec Michel vers 8h45 à Vénérieu. J'ai 1h35 environ pour parcourir les un peu moins de 40 kilomètres en passant pas St Bonnet de Mure, Satolas et Bonce, Jameyzieu... J'arrive au pied de la bosse de Panossas, bien chaud... En tout cas bien échauffé... Il fait 4°C, et il pleut toujours. Je passe les 3 kilomètres de la bosse en restant sur la plaque, en tournant à une cadence d'environ 50tpm... et ça passe. Et je me surprendrai d'ailleurs, en rentrant, d'avoir "écrasé" l'ami Jean-Pierre B., sur la section "Aux Ayes Sud Climb" de 5s... 3.2km, à 3% de moyenne, à une vitesse de 21.6km/h. Jean-Pierre, tu sais ce qu'il te reste à faire... 

Mais bon, quand j'arrive à Panossas, je ne sais pas tout cela et pour tout dire, je m'en fiche. Car je pars pour une journée de vélo. Un coup d'oeil au compteur et je sais que je suis pile dans les temps. Veyssilieu, puis Moras et descente sur Vénérieu... où Michel vient juste d'arriver.

Michel m'ayant demandé hier si je roulais aujourd'hui, j'ai tracé un aprcours adapté à son entrainement. Il n'a pas trops le temps de rouler en ce moment, mais a quand même du foncier... Donc je vais éviter les bosses trop violentes, et l'altitude même en pente douce, mais là, à cause de la pluie.

Pour nous échauffeur, nous partons en direction de Trept, en évitant Saint-Hilaire de Brens. Oui, je sais, le nain va dire que je suis un petit joueur... Mais tant pis :)

Ensuite, c'est direction Morestel, puis Glandieu... Tout est plat jusque là...

Maintenant, nous allons nous attaquer à une petite bosse en direction de Prémeyzel. Le pied de la bosse, juste au dessus de Glandieu, constitue le plus gros du pourcentage. Chacun roule à sa main, et on se retrouve sur les sections plus plates.

 

Au croisement de notre route (D10) avec la D24b, nous attaquons la courte mais sèche montée vers le col de Prémeyzel (FR-01-0355) : 950m avec 68m de D+ mais quelques centaines de mètres à plus de 10%

Finalement, ça passe bien, en serrant les dents et/ou en moulinant. Il semble qu'il se soit arrêté de pleuvoir. Je vais en profiter pour enlever mon kway... Peine perdue, 5 min après ça recommence... Mais la veste de la TMV est suffisant chaude et non permissive à l'eau pour supporter la météo sans remettre le kway.

Nous plongeons donc en direction de Peyrieu, par la route que nous avions empruntée il y a quelques mois de cela avec le nain, lors du Dauphin. Je revois aussi le virage où nous nous étions fait enrhumer par 2 cyclos du club de Bourgoin.

A Peyrieu, nous prenons la direction de Belley où nous nous arrêtons car le petit sac à dos de Michel a quelques faiblesses qu'il faut réparer. Nous arrivons à l'extrême Nord du circuit. Si nous étions sur un BRM, il faudrait pointer...

Par contre, si c'était un BRM, il ne faudrait pas prendre la route que nous avons empruntée jusqu'à Yenne... Passante, traversant des mini tunnels, franchement pas top...

Par contre, à partir de Yenne, la route devient très très sympa.

Nous roulons à deux (pas à Traize), en direction de Novalaise, sur une route en pente assez douce qui me permet de rester sur le 50 dents. Michel, lui adapte les développements et grimpe aussi a un bon rythme... jusqu'à ce que nous arrivions au croisement de la D35 et de la route de Gerbaix...

Ca grimpe maintenant de manière plus sympathique et la neige fait son apparition. Pour l'instant est reste sagement sur les hauteurs en face de nous...

Je me régale de pouvoir prendre plaisir à grimper sans avoir l'impression de forcer comme un âne. Certes, je suis loin de monter à grande vitesse, mais je prends un plaisir immense à avancer sans trop de peine. Merci les séances de HT, entre autres.

La pluie se transforme petit à petit en neige, et celle ci commence à apparaitre sur les bas côtés.

Ca y est, on en a vraiment. Un petit coup d'oeil à l'altimètre me permet de ne pas m'inquiéter. Nous sommes quasi au sommet de la bosse. Nous ne risquons pas d'en avoir beaucoup plus. Par contre, il faudra être méfiant en desecente, histoire de ne pas vivre la même mésaventure que Vincent... Le verglas ne pardonne pas.

La coquine voudrait presque squatter la route... Il n'en est pas vraiment question... Le sommet est maintenant atteint. Il nous reste à nous laisser glisser...

... vers le Col de la Crusille (FR-73-0573) non sans avoir laissé sur notre droite le Col de Lattaz, inatteignable dans des conditions normales de sécurité aujourd'hui...

Au col, Michel me prévient. On a 9 bornes de descente jusqu'à St Genis sur Guiers. On va se cailler. Je confirme car il fait toujours 4°C au thermomètre... Mais on a vu pire. La descente est effectuée de manière très prudente. Seul un abruti fait mine de nous foncer dessus avec sa chariotemobile blanche. Franchement, je me demande ce que certains ont dans la tête.

A Saint-Genis, Michel me demande à faire une pause sandwich... N'étant parti que sur un 200 bornes, je n'ai pas de sandwich, mais j'ai quand même des BNs... Donc un petit stop d'une dizaine de minutes permet de recharger les batteries, de se soulager et de repartir... Tout ça pour éviter de se refroidir. Le beau temps annoncé pour cet après midi n'est toujours pas en vue... Mais bon, il reste des kilomètres donc il ne faut pas se poser de question. 

Michel étant en manque d'entrainement, nous décidons d'un commun accord d'éviter le chemin des écoliers pour rentrer pour éviter le maximum de bosses.

Donc direction Aoste (dans l'Isère, pas en Italie :) ), puis Evrieux...

... et La Bâtie Montgascon après une série de bosselettes assez peu appréciées de Michel... Nous rechargons nos bidons dans cette fontaine où l'eau est notée "Non Contrôlée"... et nous repartons pour arriver sur la Tour du Pin, Saint-Jean de Soudan, Cessieu et Bourgoin Jailleu.

Nous sommes sur les terres de Michel, qui me fait aussi découvrir sa base de départ de travail. Michel est chauffeur d'autocar d'une petite entreprise familiale. De ce fait, les voyages forment sa jeunesse mais défont un peu son entrainement cyclo...

Nous continuons ensemble jusqu'à Saint-Savin où nous nous séparons. Michel, finira avec 142kms, sa 4ème sortie de l'année. Chapeau, car il aura super bien roulé tout au long de la journée.

De mon côté je rentre par Saint-Marcel Bel accueil et les petites routes... Le soleil a toujours du mal à se faire une place, même si depuis 1 heure je suis maintenant au sec.

A Saint-Marcel, je passe juste à côté de chez le nain, puis Frontonas et Satolas et Bonce où je suis passé ce matin. Pour ne pas rentrer par le même chemin et rallonger un peu, je continue en direction de Colombier puis Saugnieu et Villette d'Anthon. Je remonte vers le Nord avec une idée : effectuer les derniers kilomètres vent dans le dos. Ce dernier ne souffle pas très fort, mais je sens bien la différence quand il est favorable ou pas.

A Villette, c'est la direction de Pusignan que je suis, puis la piste cyclable menant à Genas, avec un beau soleil tardif en face de moi.

J'arrive à la maison un peu avant 17h, bouclant ainsi la septième manche de mon #dodecaudax, avec 210.6km, 1690m de D+ en 9h41, et surtout une super journée avec Michel. 

Voilà, j'ai remis les pendules à l'heure avec Bruno... Enfin bon jusqu'à la prochaine fois :)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

l'ange blanc (gil) 14/02/2014 21:21

Ca c'est réglé un parcours au laser, en plus tu pars avec un temps de chien et tu reviens par un magnifique soleil, grande classe !!!

bruno 04/02/2014 20:18

Plein de similitudes avec le cr en cours de préparation comme l'heure de départ ou la météo des 4 saisons.
Mais des divergences sur l’heure d'arrivée et le jour du départ :)

Et on a encore grillé la renarde :)

ZAMMIT 08/02/2014 10:29

Bravo pour cette longue sortie avec un départ sous une météo pourrie!
Comme je disais à Baptiste, je n'ai pas encore le niveau pour faire ce genre de sortie mais ça viendra un jour, en attendant je regarde les vôtres ça me motive et ça me fais rêver !
En tout cas je suis étonné de voir qu'il y a de la neige à 500m, en Auvergne tous les cols sont ouvert cette année.
Eric

Cricri le cyclo 05/02/2014 05:26

Ben quand le week-end tombe samedi et dimanche :) et que le mois débute par un week end ;) on a pas mal de chance de passer devant la renarde. Par contre, il faut se dire qu'en semaine... ce ne sera pas possible. Autre bonne nouvelle : les 1er et 2 Mars tombent un samedi et un Dimanche ^^

nainvert 04/02/2014 18:51

je confirme : t'es un petit joueur d'avoir évité la petite bosselette de st hilaire/brens
par contre aller au col de la crusille en passant par belley , joli détour!

Cricri le cyclo 05/02/2014 05:24

petit joueur mais adepte de l'adage "qui veut voyager loin ménage sa monture".

Pour Crusille par Belley, vu ce que je voulais faire je ne pouvais pas y aller directement. Par contre, ce qu'il me faurait changer c'est Belley-Yenne car la route est pourrie... Bon d'accord je pense qu'il existe une route mais qui doit faire grimper sur la montagne :)

Jean-Pierre 04/02/2014 14:03

Bravo à tous les 2
Si j'avais su que tu roulais, je serais sorti le matin pour profiter de ce temps pluvieux ;-) et vous accompagner un bout de chemin, alors que j'ai attendu le retour du soleil et des routes sèches pour sortir l'après-midi
Pour le segment, mon meilleur temps c'était le soir au retour du boulot
Tu me lances un défi et tu m'obliges à y retourner
Et bien je relève le défi :-)

Cricri le cyclo 04/02/2014 14:09

1) j'étais sûr que tu relèverais le défi
2) au vu de la vitesse à laquelle je suis monté (50tpm,grand plateau), je suis certain que tu peux EXPLOSER ce temps... On va dire un bon 25 de moyenne au moins...

KIKI-129 04/02/2014 08:22

beau 200 félicitations les mecs, pas mal du tout ton parcours, en plus en voyant ton circuit on peut remarquer qu'en faisant des 8 si trop mauvais temps ou autre souci tu peux rentrer plus tôt

Cricri le cyclo 04/02/2014 08:24

Merci Kiki... Oui j'essaie de tracer des parcours de ce type qui permettent un jour de moins bien à pouvoir couper

cestdurlevelo 04/02/2014 08:19

Ah - bravo à tous les trois alors! J'avais pas compris que Michel & Pégase étaient de la partie ! Soit dit en passant que MMs Fun blog me manque un peu :(
Ben voilà, ton 7è épisode s'est passé fingers in the nose. Est-ce moi ou c'était peut être le 200 de ton dodec que tu as franchi avec le plus de facilité? Visiblement, le HT paie à fond ! Comme j'ai indirectement contribué à te motiver à investir dans le HT, je réclame 10% de tous tes gains sur le TDF cet été, ok?!
Ce qui est vraiment la classe dans cette journée vélo, c'est qu'après t'être motivé à partir dans des conditions dégueulasses, tu es récompensé en toute fin de journé par un bout de soleil. Et ça c'est la grande classe.
Prémeyzel j'y étais passé en 2011... je n'étais pas encore centcoliste à ce moment là! Mais il n'y avait pas de panneau au sommet.

Cricri le cyclo 04/02/2014 08:23

pour les 10% c'est ok... ce sera en bière :) Pour la facilité, je ne sais pas mais il est clair que passer les bosses sans avoir l'impression de forcer, même quand le cardio est à 160 et que j'ai encore le sentiment de pouvoir accélérer est un vrai plaisir. J'espère que cela se verra non pas sur le 200 de mars mais sur la suite :)

Brigitte 04/02/2014 08:14

A l'aise à Novalaise, vous n'avez donc pas gerbé à Gerbaix ! C'est un coin super sympa pour le vélo, qui est d'ailleurs émaillé de fléchages et de circuits vélos du département. Jolis les paysages de neige et nuage ... ce type de temps et même avec un peu de neige sur la route est moins dangereux que certains jours avec beau temps et forte gelée nocturene, d'où verglas transparent invisible.

Cricri le cyclo 04/02/2014 08:21

oui le danger du verglas s'anticipe plus par un temps comme cela qu'un jour de grand soleil... Bon, on est arrivé à bon port, on s'est bien amusé, c'est l'essentiel

Michel 04/02/2014 06:24

Je confirme : Cricri a la grande forme, il dévore les dénivelés ! Merci à toi pour cette "belle journée", une bonne remise à "l'étrier" pour moa !

Cricri le cyclo 04/02/2014 07:19

moi je confirme la forme de Michel ;) C'était vraiment cool cette journée. Merci encore de m'avoir accompagné