Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Bel Air, Croix Régis et Bourrin pour clôturer le moi de Mai 2014

31 Mai 2014 , Rédigé par Cricri le cyclo Publié dans #Cyclotourisme, #Cols

A la lecture de mon bilan 2014 au 30 Mai, je m'aperçois qu'il me manque 100 kilomètres pour battre le cumul établi en Mai 2009...  Il ne m'en faut pas plus pour me décider à aller rouler. La météo est magnifique, quoi que le vent du Nord souffle assez fort. Cela me perturbe alors pour mon choix de direction.

Vers 13h50, je lève donc le camp, sans encore savoir où je vais aller. C'est donc le vélo qui va décider...

De manière classique j'attaque Saint-Bonnet de Mure puis Toussieu le vent dans le dos. A Toussieu je choisis la petite route qui traverse la colline en direction du Sud et de la route de Flassieu.

Sommet de la route de Flassieu : ça y est j'y suis. Je me laisse donc glisser vers Chaponnay puis Marennes et attaque la grimpée du col de Bel Air. Au pied, 2 cyclistes sont en point de mire et vont finalement m'aider à monter à un bon rythme : je ne pourrai pas les dépasser mais en me concentrant sur mon cardio et mon ressenti j'arriverai pas mal à gérer.

Au final, la grimpée s'effectue en 7'47" soit 20' de plus que mon meilleurs temps, mais cela consitue mon 2° temps absolu.

A Villette, je recharge mes bidons puis continue en direction du complexe pétrolier de Serpaize... Les coups de cul sont courts mais raides. Il n'empêche que les jambes déroulent normalement et tranquillement.

A Serpaize, je bifurque sur la droite, en direction de Vienne par la ligne de crêtes. Je roule donc en direction de l'hôpital qui domine la ville.

Du coup dans le descente sur Vienne, je m'arrête car le point de vue est sympa. Certes on entend d'ici le bruit de l'autoroute A7 mais la vue est sans commune mesure avec 2 kilomètres plus bas et cette espère de vieille ville mal entretenue.

Je traverse le pont sur le Rhône qui me mène à St Romain en Gal et me voilà parti pour une grimpée vers le Col de la Croix Régis.

Malgré ce que j'estime être une bonne grimpée je suis à près d'une minute de mon meilleur temps, même si l'objectif n'était pas d'en faire un. Le vent pas vraiment favorable, et des jambes encore lourdes ? ne m'on pas permis de descendre sous les 40 minutes.

Au col, pas d'arrêt, je bifurque immédiatement à droite, m'engage dans la descente pour 2 kilomètres pour re-bifurquer à droite en direction du Col du Bourrin. "L'été" arrive car on constate que les premiers champs commencent à être fauchés (plus tard que les contribuables :) ). Bon, avouons le, le col du Bourrin est sympa mais ce n'est pas ici que je vais progresser en côte... le profil étant plutôt un bon faux plat. Je termine ma boucle par la Hameau de "La Cuisinière" et grimpe à nous à la Croix Régis.

Au sommet, un arrêt pour remplir les gourdes et je repars en direction de Givors par la ligne de crêtes. Même si je ne suis pas rapide en descente, celle-ci est carrément freinée par le vent de face...

 A Givors, itinéraire classique pour rejoindre Grigny puis Vernaison (photo). Ici, j'ai le choix entre aller à droite et rentrer par St Symphorien d'Ozon ou continuer tout droit en faisant une boucle par Lyon. La circulation potentielle de cette fin d'après midi va me décider. Ce sera Lyon et les quais du Rhône... Je préfère faire attention aux piétons que craindre les voitures à vitesse (trop) rapide.

Après avoir traversé Irigny et Pierre Bénite, je me retrouve en direction d'Oullins... Ce gars en jaune a un peu trop abusé du pastis... Il pose même quand je passe pour la photo mais ces yeux se croisent un peu beaucoup :)

L'arrivée sur Lyon s'effectue par le musée de la confluence... Personnellement je trouve ça très moche...

Traversée du Rhône par le pont Raymond Barre, qui lui, je trouve,n est très réussi.

Me voilà maintenant sur les quais du Rhône. De manière assez surprenante, il n'y a (pour l'instant) pas grand monde...

J'ai fait le bon choix... Plus agréable de rouler ici que sur la route passante de St Symphorien d'Ozon.

L'OL est à la peine... Je vais le doubler :D

Assez bizarre ce peu de promeneurs...

Ah non, les voilà... Au niveau de la piscine du 7ème... Sans que les piétons ne respectent la piste cyclable (à gauche de la photo c'est piéton, à droite cyclo/rollers)

Ca y est j'ai trouvé le monde... Ils sont réunis au niveau du pont venant de Bellecour. Il y a une fête (émanation des nuits sonores?). Musique techno à fond, alcool qui coule à flot... Je suis obligé de mettre pied à terre pour traverser... Du coup ne sachant pas si cela continue en direction du Parc de la tête d'Or, je décide de "couper" et de rentrer par mon ancien itinéraire Vélotaf. Remontée du cours Albert Thomas puis Rockfeller puis Bron... 

Après 104,3m, en 4h45 et 1145m de dénivelé, j'arrive à la maison, content d'avoir bien bouclé mon mois et d'avoird établi un nouveau record de cumul de kilomètres (et de dénivelé) à fin Mai...

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article