Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

BRM 400 de Grenoble en Drôme Provençale

4 Mai 2014 , Rédigé par Cricri le cyclo Publié dans #sortielongue, #BRM, #Dodecaudaux, #Cyclotourisme, #cols

2 ans depuis le 13 mai 2012 que j'attendais cela... A savoir m'aligner sur un BRM 400, et le terminer, si possible avec Brigitte que j'accompagnais il y a 2 ans... 2 ans durant lesquels l'eau a passé sous les ponts. 2 ans bénéfiques finalement dans la conciliation du boulot à haute dose et du vélo. 

Bref... Revenons à nos moutons. En ce 3 mai 2014, Jean-Philippe BATTU organise un Brevet de Randonneurs Mondiaux de 400km avec pour objectif de d'aller de Grenoble à Grenoble en passant par la Drôme provençale. Le départ du brevet, dont le temps limite d'homolation est de 27h et prévu à 15h00.

Pierre, Brigitte et moi nous retrouvons pour déjeuner ensemble près de la gare de Grenoble aux alentours de Midi. Comme nous mettons l'info sur FB, Jean-Philippe nous invite à boire le café chez lui avant le départ. Très sympa de sa part.

13h30... Nous prenons congés de Jean-Philippe et descendons nous préparer. J'ai eu du mal d'ailleurs à me décider sur mon habillement. Ce sera finalement maillot long, veste thermique TMV (chaude et dans le sac à dos au départ) et collant long.

53 passionnés sont présents sur la ligne de départ... A voir les sourires sur les visages, personne n'appréhende mais si tout le monde sait que ce n'est pas une partie facile à gagner. Grosse surprise pour moi : Valex que je n'attendais pas est présent accompagné de Bruno, notre parisien de service. Je fais aussi la connaissance de Alain B alias sscber sur les forums et de Patricia B. grande cyclote avec pas mal de perf derrière elle. Je retrouve avec un immense plaisir l'ami Baptiste (récent papa), Robert, Franco (dit la hanche qui grince), Thomas, David, Pascal, Yann, les copains de l'ATSCAF Alain, Florian et Bruno. 

15h00 tout pile... Les 53 cyclos s'élance derrière Jean-Philippe qui nous aide à sortir de Grenoble.

Dès que Jean-Philippe donne le Go de la vitesse libre, des petits groupes s'éloignent rapidement. Pour ma part, je préfère le rythme assez pépère qui me permettra d'aller au bout

Certains ont d'ailleurs décidé de rester aussi à cette allure pépère.

Après Vif, la pente s'élève... chacun monte à son allure. Au vu du profil, je n'ai que le maillot long. Il n'y a pas de soleil, mais un fort vent du Nord qui nous pousse. La pente n'en parait que plus douce.

Ces deux là finiront ensemble en début d'après midi. A droite Alain B. (alias sscber)

Ces deux là finiront aussi ensemble :)

Le petit groupe est déjà formé. Robert, pour son premier 400, a décidé d'emmener sa maison sur son dos. Brigitte est facile. Pierre est "tendu". Il n'a pas roulé cette année... Ah si juste 2 x 200, et un 300 kilomètres :D

Le col du Fau (FR-38-0899) est finalement assez vite atteint.

Ensuite nous attaquons la longue portion en direction du col de la Croix Haute. Nous sommes un bon petit groupe bien aidé par le vent du Nord.

Plus nous approchons du sommet, plus nous nous rapprochons de l'hiver.

Nous allons bientôt être englouti dans le brouillard

Au col de la Croix Haute, il fait 3°C, un brouillard important et surtout un vent terrible. Du coup arrêt très court... J'en oublierai de mettre mes gants longs... ce qui m'obligera à un arrêt supplémentaire dans la descente...

Aspres sur Buëch : au contraire du BRM 300km, pas de pointage. Par contre, le soleil étant revenu on s'arrête pour enlever les couches de trop... et pour remplir les bidons. Au final je boirai au moins 8l d'eau sur ce brevet.

Nous voilà partis en direction de Sisteron. Nous n'avons pas l'impression que nous sommes le même jour que lors de notre apssage à la Croix Haute... Le vent du Nord pousse tellement qu'on ne fourni aucun effort.

Toujours notre petit groupe de gais cyclos... On roule entre 35 et 40km/h sans effort...

...mais toujours en profitant des paysages. Seul poinbt négatif : la circulation automobile depuis le départ est vraiment intense... Du coup toujours un sentiment de bruit important..

A Eygians, alors que nous venons de rejoindre Jean-Philippe, à l'occasion d'une zone est travaux sans bitume, j'ai la bonne idée de crever. Afin que la pause réparation soit la plus courte possible, Valex se propose spontanément pour effectuer la réparation :) Il me laissera quand même regonfler ma roue <3

Juste après Laragne-Montéglin, nous attaquons la courte montée des le Col des Hostes (FR-04-0611). J'en profite pour accélérer un peu (c'est facile avec le vent) tandis que Valex reste collé à ma roue :D

20h46 : nous arrivons au panneau d'entrée de ville de Sisteron où nous nous arrêtons pour répondre à la question secrète.

La vue sur la Citadelle de Sisteron est magnifique même si les photos ne le rendent pas.

Surprenant ce rocher au pied de Sisteron

Dans Sisteron, nouvel arrêt... Comme quoi on aurait pu supprimer le précdént. Objectif de cet arrêt : remplir les bidons, ce qui est fait dans ce café. On y retrouve les copains de l'ATSCAF, Robert, Franco qui s'était échappé et Bernard.

L'arrêt est malgré tout express car à 21H00 nous sommes à nouveau sur le vélo.

La nuit est maintenant tombée. Force est de constater que nous sommes tous très bien éclairés. La sortie de Sisteron s'effectue par un beau coup de cul en direction de Col de la Pigière (FR-04-0968). Durant cette route, nous sommes rejoints par Benny, qui a décidé de faire le brevet à son rythme, c'est à dire : vite tout seul, puis j'attends les copains en me reposant et ainsi de suite.

C'est beau un groupe de cyclo la nuit : dans le groupe on retrouve Aurélie et Christian du club de Pontcharra (73)

Même si cette photo est floue, je ne résiste pas à l'idée à vous la proposer... Valex se dépêche de rentrer dans Montfroc... Il en ressortira aussi vite, attéré par l'odeur :D

 

22h54 : arrivée au col de la Pigière. S'en suit une petite descente, puis au croisement de la D542, on tourne à gauche... Et on a droit à une super montée, pas très dure (4.1km à 5%) vers le col de Macuègne (FR-26-1068).

Chacun grimpe à son rythme et on s'attend au sommet. Le col est atteint à 23h22... Nous avons parcouru un peu moins de la moitié de la distance, mais plus de la moitié du dénivelé prévu. En guise de compensation, nous risquons d'avoir du vent défavorable :)

Jean-Philippe Battut étant parmi nous, il nous propose de pointer nos cartes de route à Montrbun les Bains (KM 197), lieu du second contrôle. Il nous accompagne donc jusque là, puis nous annonce que le sommeil le guette... Il risque donc de s'arrêter dormir.

La montée du col d'Alaun (FR-26-0845a) est magnifique de nuit et doit être encore plus belle de jour. Bizarrement, je ne me sens pas très bien au pied puisque je suis bon dernier du groupe... Mais finalement, je constate que certains sont peut être partis plus vite puisque je reviens petit à petit en rattrapant pas mal de moonde. Au col, il y a Alain de l'ATSCAF... C'est la dernière fois que je le verrai avant l'arrivée. Il est 00h25

Nous continuons, en pleine nuit, à escalader les petits cols du coin. A 1h16 du main, c'est au Col de Peyruergue (FR-26-0794) que nous nous présentons. Nous pouvons maintenant nous diriger vers les Gorges de 30 pas. Nous passons ainsi Sainte Jalle, puis Saint Férréol de trente pas. Nous sommes ici rejoint par un groupe, qui nous double puis fait un écart... Je crois à une chute d'objet mais c'est en fait un marcassin qui a bougé sur le côté de la route qui leur a fait peur. 

Dans ce groupe je reconnais Benny... Je le croyais devant... Mais quand il passe il a une sale tête. Pour m'amuser, je le dépasse en mode Froome, c'est à dire assis sur la selle en tournant vite les jambes... D'habitude, ça le pique au vif et il part derrière mais là il me dit être complètement cuit... Je lui propose de rester avec nous, mais même ça il ne peut pas...

L'Estellon, à 2 kms du col de la Sausse (FR-26-0791). Il est 2h56 du matin et nous profitons de la fontaine pour remplir nos bidons.

Nous réattaquons la montée et bizarrement, le vent qui était violemment contre, s'amenuise un peu dans les 2 derniers kilomètres du col. Par contre, nous le prenons en pleine poire dans la descente vers Bouvières. Après Crupies, nous sommes en file indienne et je mène le groupe. Je ne m'aperçois pas que j'ai lâché Brigitte, attendue par Valx (merci à lui). En effet, de nuit, on ne voit que des lumières dans le rétro... et tant que j'en voyais plusieurs... Du coup, cela nous demande à être vigilant pour rester en groupe et que si un s'aperçoit d'un lâché en fond de groupe, il faut avertir immédiatement.

 

4h57 nous entrons dans Crest... 2 heures avant ce que j'avais prévu sur mon plan de route... Du coup ça va nous poser un problème à Chabeuil où Brigitte voulais s'arrêter boire un café :D

6h10 nous poitons à l'entrée de Chabeuil en répondant à la question secrète... Finalement, j'ai personnelement trouvé pas très difficile la redoutée route entre Crest et Chabeuil avec le vent du Nord. Notre groupe commence quand même à fatiguer car il a fallut faire un arrêt entre les 2 villes... Mais arrêt bénéfique pour tout le monde.

Comme prévu, à 6h20, si la boulangerie de Chabeuil est ouverte (on s'est donc arrêté 2 fois à Chabeuil...) les cafés ne le sont pas (encore). Donc le café sera pour plus tard. Ci dessus, une photo retravaillée automatiquement par Google+... Assez sympa quand on connait les lieux

Après cet arrêt, il reste moins de 100 bornes... Juste bosselés et vent dans le nez pendant un moment...

Les jambes de certains comment à tirer (quoi de plus normal après 330kms?) et Valex, Franco et moi en profitons pour nous tirer les bourre juste avant d'arriver à St Nazaire en Royans. J'ai l'honneur de commencer en plaçant une première accélération... contrée par Valex... Imparable. Puis Valex s'arrêtant pour une pause technique, je m'échappe... Il va revenir avec Franco à une vitesse supersonique... Affuté le Valex... Et Franco aussi... Il va bien, surtout après son week-end dernier mitigé...

7h45 : nous arrivons à Saint-Nazaire en Royans...

Nous en profitons pour boire le café tant désiré par Franco, Valex et Brigitte... Après finalement 20 minutes de pause, nous repartons. Dernière partie pénible du trajet : rejoindre St Gervais et la voie verte.

Même si cette partie de route est pénible de par sa circulation (plus réduite qu'à l'habitude, vu l'heure), cela n'entame pas le motal du groupe. Toujours bien garé et respectueux des voitures. J'en profite pour remercier encore une fois Valex de m'avoir réveillé... Je partais sur la gauche de la route avec une voiture arrivant... Ca aide d'avoir de la voix... Et surtout cela montre qu'il faut être SANS CESSE vigilant.

9h13... Nous quittons Saint-Gervais et entrons sur la voie verte. Il nous reste 34kms de piste cyclable!!!

L'heure matinale permet de rouler sur un piste sans trop de monde. La seule "difficulté" si on peut dire est de rouler à un rythme permettant à tout le monde de suivre. Nous y arriverons en nous calant à environ 25km/h de moyenne. Toujours faire attention, ne pas chuter.. ce serait trop bête si près de l'arrivée... En plus si tout se déroule sans problème nous allons finir en moins de 20h pauses comprises!!!! soit plus de 20 de moyenne sur 400 kms...

9h32... Nous sommes sur le pont d'Oxford. Il nous reste moins de 2kms à parcourir. Regardez moi ces sourires... ça fait du bien!!!

Nous nous faisons notre propre haie d'honneur pour nous auto-féliciter. Franchement les copains, à 6 comme ça sur 400 bornes c'est très très très beau!!!

10h37 nous arrivons... Il n'y a plus qu'à déposer notre carton dans la boite aux lettres... C'est gagné... 

 

Nous sommes accueillis par ceux qui sont déjà arrivés... Patrick puis Thomas qui a l'air de sortir de sa sieste ou de ne pas avoir dormi de la nuit :)

Moment émouvant de ce brevet. L'arrivée de Benny... En d'autre temps je me serais foutu de lui d'être arrivé avant lui mais pas là. Il s'est arraché pour rentrer, a vécu une grosse galère... Le voir s'effondrer en pleurs à l'arrivée fut pour moi une preuve de ce qu'il avait vécu. Mais c'est aussi une victoire par rapport à ce qu'il a fait sur Bordeaux Paris en 2008... Là il est rentré

Après l'arrivée des copains de l'ATSCAF, Pierre, Valex, Bruno, Brigitte et moi décidons d'aller manger un morceau dans une célèbre chaîne de restauration rapide près de la gare... Cest le "premier repas chaud" depuis 24h... 

Après nous êtres séparés, je reste sur place pour attendre les participants... Sur un 400 les arrivées sont très étalées. Je tiens jusqu'à 14h00 avant de partir...

L'arrivée de Jean-François (?) de Chambéry... Cyclo très sympa. Le Monsieur qui attend est le marie d'Aurélie avec qui on a roulé une partie de la nuit et qui nous a laissé filé car on roulait trop vite pour elle.

Arrivée de Alain B.

 

Voilà, ce fut un super brevet, pour moi une vraie revanche sur 2012. Pour Vincent P. qui a eu des soucis de santé, je te confirme que tu reviendras... Comme tu me l'as fait remarqué, entre mon 200 de Mars 2013, terminé à l'agonie, et aujourd'hui il a passé de l'eau sous les ponts... Donc tu y arriveras.

 

Pour les copains avec qui j'ai roulé un peu, beaucoup, à la folie, sur ce brevet, ENCORE UN GRAND MERCI, c'était inoubliable. 

Bilan kilométrique de la sortie : 401.1km, en 19h38 avec 3955m de D+, 8 cols dont 5 nouveaux.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Patricia 10/05/2014 09:59

Hello Christophe ! Super ton CR !! Il sent bon la sérénité, visiblement ce 400 tu l'as réalisé 'fingers in the nose', tout en prenant soin de gérer la progression de ton petit groupe - bravo !! Et si, par la même occasion, tu as vaincu tes 'démons' (le 400 bâché il y a 2 ans), ce 400 va booster la suite de ta saison de manière énorme, probablement ! Belle galerie de photos également, super agréable de te lire et de voir toutes ces photos, cela me permet de mieux voir qui est qui - j'ai encore un peu de mal à tous vous identifier dans vos habits jaune fluo ! - et j'adore les photos de nuit….ai essayé avec mon appareil mais chou blanc…enfin chou 'noir' plutôt ! J'espère bien pouvoir avoir le temps de 'partager' avec toi, et tes copains de la TMV un de ces jours….

Cricri le cyclo 10/05/2014 11:27

merci... De ta part, les compliments vont droit au coeur... Une sortie comme celle là avec des photos permet effectivement de mettre un visage sur des noms... Au plaisir d'une prochaine sortie avec la TMV

l'ange blanc (gil) 06/05/2014 18:57

Slt Cricri, toutes mes félicitations pour ce beau 400 et pour le récit que tu en as fait afin que l'on profite tranquillement dans un fauteuil de vos pérégrinations. Si je lis bien "Montfroc" n'était pas propre ? !!! sais tu que lorsque tu as traversé ce village tu as fait une brève incursion en Drôme, cette commune a la particularité de ne pas être accessible (par route) par son propre département. bon vous avez traversé la DP de nuit, dommage pour la vue mais ça doit être impressionnant par contre.

Cricri le cyclo 06/05/2014 19:00

Pour la brève incursion en drôme on a vu effectivement... 8 kms je pense où l'on sort du 04 pour y rerentrer... Je souhaite pouvoir effectivement refaire la partie SISTERON-CREST de jour pour profiter de la vue... Pour ce qui est de l'impressionnant, oui ça l'est mais c'est surtout l'atténuation. Tu ne sais pas comment le col monte, donc pas de coup de blues... tu tournes les gambettes et ça passe

Jean-Pierre 06/05/2014 12:58

BRAVO à toute la bande
Je regrette de n'avoir pas pu être avec vous, le parcours me plaisait pour la partie inconnue entre Aspres sur Buëch et les Gorges de Trente Pas mais je ne pouvais pas être là, sinon on aurait joué les 7 Mercenaires
Je n'ai pas pu envoyer le message plus tôt, nous étions à la Mairie et je pensais que le brevet démarrait à 16H00
Beau récit, comme d'habitude
A bientôt

Cricri le cyclo 06/05/2014 14:43

j'ai attendu 14h00 pour partir et j'ai fait "attention", autant qu'on puisse faire lorsqu'on n'a pas dormi pendant 36h. J'ai repensé à il y a 3 ans...

Jean-Pierre 06/05/2014 14:40

Je me suis couché vers 4H du mat, j'ai pensé à vous, je me suis relevé après 11H, j'ai encore pensé à vous mais vous étiez déjà arrivé
Tu ne t'es pas endormi au volant au retour?

Cricri le cyclo 06/05/2014 13:43

bon ben du coup t'aurais mieux fait de venir rouler... Tu serais resté eveillé toute la nuit dans la fraîcheur, ça t'aurait fait du bien :D

Jean-Pierre 06/05/2014 13:38

Non 2 fois ça me suffit
C'était une nièce du coté de mon épouse

Cricri le cyclo 06/05/2014 13:22

c'est toi qui te mariait ???

bosses21 06/05/2014 11:45

Bonjour Cricri, je crois que c'est la première fois que je t'envoie un commentaire malgré que je lise ton blog depuis un bon petit moment ! Je tiens à te féliciter pour la réussite de ce BRM400 ! Comme je le disais à la Renarde, c'est un truc impensable de mon point de vue mais en lisant ton beau CR (et en plus, tu as pris le temps de prendre plein de photos), tout est possible ! Ça fait plaisir de voir que ce défi peut être relevé surtout en compagnie d'amis ! Sinon, rouler une nuit entière doit être une sacrée expérience ! Encore bravo, c'est 1000 fois mieux que le TDF (des dopés), il n'y a pas de podium mais une belle victoire pour soi-même ! PS : il y a 15 jours, je suis passé au Col de Bel-Air, je crois que ce n'est pas loin de chez toi...

Cricri le cyclo 06/05/2014 11:47

Salut et merci pour ton commentaire. Quand tu sais que le délai pour rentrer est de 27h, nous avions donc 7h d'avance. Ceci signifie que bien préparé, le brevet peut se terminer pour de peu qu'on veuille bien prendre son temps. En ce qui concerne Bel Air, oui, c'est à 20 bornes de la maison... Donc tu es passé chez moi :)

cestdurlevelo 06/05/2014 09:58

Bravo Cricri... tu l'as dévoré, ce 400! OK tu es fatigué, mais à te lire... et à lire les CR des autres copains... c'est toi qui as le moins souffert! Alors que ce soit vrai ou pas.... peu importe... ça prouve en tout cas qu'enfiler les km et les heures de selle comme des perles, ça ne te fait ni chaud ni froid !
Comme l'a dit Thomas, dommage qu'on n'ai pas pu rouler plus ensemble puisqu'au bout du compte il n'y a guère plus qu'une heure de diff à l'arrivée entre votre groupe et notre duo. Une autre fois!!!

Cricri le cyclo 06/05/2014 10:02

pas facile de rouler à beaucoup sur de tels parcours... Par contre retiens ce que je t'ai dit pour l'AVM.... tu as une meilleure vitesse de base que moi, si tu gères sans te cramer jusqu'au gerbier puis Chanéac, ça passe et c'est dans TA poche ;)

Alex 06/05/2014 08:44

Bravo pour ce 400 :)
On voit toujours les mêmes têtes quelle que soit la distance ^ ^ , ça doit aider d'avoir un bonne cohésion de groupe pour finir plus facilement cette distance
et vous avez la chance d'avoir du paysage qui change; en région parisienne, c'est tellement plat et monotone, que tu n'as pas l'impression d'avancer, donc pour le moral, ça n'aide pas trop (de mon point de vue)

Cricri le cyclo 06/05/2014 08:56

oui on retrouve toujours les mêmes... et comme on se voit aussi en dehors des brevets, comme tu dis ça aide... De mémoire, en région parisienne on peut aussi trouver des bosses... De ma mémoire, la fin de PBP n'est pas toute plate :)

G40 06/05/2014 07:48

Super récit, avec plein de photos. Un vrai pro du CR. Ca me donne envie de rouler avec vous, mais je n'étais pas en condition (cette année encore !!). J'ai repris le vélo hier, et en refais ce midi. Je ne force pas trop pour ne pas reveiller ma blessure.

Cricri le cyclo 06/05/2014 07:52

Quand tu vois mon ami Franco, dit "Hanche qui grince", dis toi que c'est possible ;) en plus tu es plus jeune que lui...

veloblan 06/05/2014 07:45

Salut Cricri
Ca a pas du être facile avec ce vent, je me demande ce que peut transporter le mec qui porte sa maison! Vous étiez un bon groupe. Je suis un solitaire mais parfois être en groupe c'est pas plus mal mais faut choisir ses équipiers. J'ai pas vu Patricia sur tes photos, a tout les coups elle a roulé devant.
Bravo à vous.

Cricri le cyclo 06/05/2014 07:51

Salut Michel... Le vent n'a pas aidé c'est sûr mais comme je m'attendais à pire. Pour le groupe, suis d'accord avec toi... Il faut être dans un groupe cohérent... Pour Patricia, elle est parti devant au départ. Puis il semble qu'elle se soit arrêtée pour manger à Sisteron... Nous l'aurions passée et ensuite je ne crois pas qu'elle nous ait doublé. Mais c'est bizarre parce que quand on voit l'oiseau :)

tom 06/05/2014 07:27

Excellent récit. Tu as l'air vraiment facile cette année. Quel forme.
Je sortais d'une sieste d1h dans la voiture quand je vous au retrouvé à l'arrivé. Ça piquait :)

Cricri le cyclo 06/05/2014 07:29

merci Tom... Il suffit de voir ce qui est arrivé à l'ami Benny pour se dire que ce n'ai jamais facile... sur 400 bornes. Mais j'avoue, j'essaie de ne pas trop me sur-entrainer et de rouler tranquillou et c'est un pur bonheur surtout quand je compare à 2013... Content de t'avoir vu au départ ET à l'arrivée et presque donc, de t'avoir réveillé ;)

Alain 05/05/2014 22:44

Bravo les gars, ce fut un trés beau Brevet. Bravo Cricri, c'est un superbe reportage sur des routes où je suis passé de jour et le Col d'Aulan qui est 1 000°; mais de jour. Merci pour ce super moment et encore BRAVO ! ! Alain2pau.

Cricri le cyclo 05/05/2014 22:45

ah si c'était le 1000° je suis confus d'avoir zappé... J'aurai brandi un panneau. Merci Alain

Robert 05/05/2014 19:26

En fin de compte j'ai bien fait de ne pas rouler avec vous!
Je viens de lire ton récit et il m'a fait revivre mon premier 400 !
Un grand BRAVO!
Du grand Cricri le cyclo!

Cricri le cyclo 05/05/2014 22:13

ah bon ? tu as déjà fait un 400 toi ?

gérard 05/05/2014 17:53

Bravo Cricri et merci pour ce reportage. Je trouve super l'état d'esprit qui anime ce groupe d'amis, mais je pense que pour finir ces longues distances sans être trop bousillé, c'est indispensable, je pense que nombreux doivent avoir à un moment ou l'autre un coup de moins bien, qui en solitaire serait plus conséquent.

Cricri le cyclo 05/05/2014 22:13

pas tout à fait d'accord avec toi. Un Pascal B. adore rouler seul. Personnellement, je suis aussi cablé pour car je ne fais que ce que je veux/peux. Maintenant j'apprécie aussi beaucoup rouler en groupe et dans ces cas là j'en accepte les contraintes mais aussi tous les apports...

Pierre 05/05/2014 16:41

Encore une fois, le compte rendu est superbement bien rédigé et illustré. Une joie de lire tout ces textes.
Et je constate une super ambiance dans les différentes sorties. Bravo pour l'effort.

Cricri le cyclo 05/05/2014 22:11

merci... tapluka venir avec nous

Alain BERRUX 05/05/2014 16:41

Merci, j’apparais sur plusieurs de tes photos. Je me demande d'ailleurs comment tu arrives à rouler tout en en prenant autant. La première fois où je suis apparu sur ton blog photographié de dos, c’était je crois, à l'occasion de l'Everest dans le Pilat  : tu parlais de deux cyclistes plus lents que toi en montée mais plus rapides en descente (c'est d'ailleurs cette lenteur qui nous permit de monter respectivement onze et dix fois le col). A propos, mon pseudo est sccber.
J'ai donc roulé jusqu'à 1 h environ à trois  : Eric que nous attendions quand tu nous a photographiés en mode relax et Nico sur son drôle de vélo anglais démontable. Je me suis d'ailleurs,pour les accompagner, arrêté ¾ d'heure à Sisteron pour manger chaud dans la pizzéria dont parlais Jean Philippe, ce que je ne fais jamais. Mais à l'occasion d'un arrêt où le nez sur mon vélo je changeait une lampe arrière, je suis ensuite parti seul croyant qu'ils étaient devant, alors qu'ils s'étaient éloignés sur le côté pour chercher de l'eau. Trois heures plus tard alors que j'étais mal – sensations de nausées, conséquence de mon copieux spaghetti bolognaise  ? - dans la fin de l'ascension du col de la Sausse j'ai été rejoins par Jean Philippe que j'avais doublé pendant qu'il dormait quelques dizaines de minutes  : nous avons continué à deux - lui devant, moi derrière – et avons rejoins un cycliste et deux cyclotes. J'ai fini par prendre des relais, et sur l'un deux un peu long et appuyé je me suis aperçu qu'il n'y avait derrière moi que Patricia. Nous avons continué seuls dans le vent jusqu'à Bourdeaux : pour attendre J P nous nous réfugions dans un café déjà ouvert et bondé (!) alors qu'il était 6 h, bondé à cause d'un rallye automobile (d'ailleurs plus tard les «  bolides «  bien bruyants ne cesseront pas à nous doubler). Café pour moi (toujours ces problèmes d'estomac), discussion avec d'autres cyclistes. J P arrive, repart car les croissants ne sont pas encore disponibles. Au moment où je compte partir seul, mes deux compères perdus arrivent... Du coup pour les attendre je resterai plus d'une heure et quart dans ce bistrot. La suite, arrêt dans une boulangerie pour pointer à Chabeuil, et j'ai l'idée d'y acheter un coca  : excellent remède, car petit à petit mes nausées et autres douleurs cessent. Ouf, d'autant que la suite ne sera que lutte contre le vent... Regroupement de pas mal de cyclistes au départ de la voie verte, Patricia reste, et nous repartons à 24 km/h  : que c'est long cette voie sans surprise, d'autant que mon tendon d'Achille gauche qui m'embête depuis 2011 commence à me faire mal... Arrivée à 13 h 50, Eric et Nico partent en vitesse pour prendre leur train – on se donne nos coordonnées – je reste pour attendre J P et les autres. J P remonte et reviens avec du thé et des douceurs sucrées. Je serai le dernier à partir en laissant Jean Philippe réceptionner les dix derniers arrivants. Retour en voiture après m'être préventivement arrêté une heure au bord de la route pour dormir. Conclusion  : 408 km (404 compteur) en 22 h 56 (19 h 06 compteur, soit 21,14 km/h de moyenne) et 4100 m de dénivelé compteur (sans baromètre, donné pour 3 700). Maintenant il va falloir gérer intelligemment mon problème de tendinite débutante pour pour pouvoir assurer mon gros programme annuel.

claire 05/05/2014 15:55

Quel beau récit et photos.On vous suit tout au long de ce brevet et ce que je retiens c'est l'esprit de groupe et le Bonheur de faire cet effort a plusieurs.Tu peux être fier de toi et de toute l'équipe car il faut avoir un sacré mental pour avaler les kilomètres.20 de moyenne sur le parcours c'est super et a voir vos mines réjouis on dirait presque que c'était facile.
Bravo à tous et a Brigitte

Cricri le cyclo 05/05/2014 16:22

l'esprit de groupe c'est exactement ce qui caractérise les 6 randonneurs que nous sommes... Pour rouler une vingtaine d'heure ensemble, il faut savoir faire des concessions (j'ai du mal) mais que chacun en fasse et c'est exactement ce qu'il s'est passé... Après à titre perso, je ne dirai pas que "c'était facile" mais j'ai connu bien plus difficile... Et puis rouler avec Brigitte rend les choses tellement simples :)

Brigitte 05/05/2014 14:46

Quel plaisir de relire ton récit ! En plus très belles photos et portraits des uns et des autres.
Ce fut un bonheur ce premier 400 qu'on commence et qu'on termine ensemble. Tu as su utiliser tout ton art de capitaine de route. Chapeau !

Cricri le cyclo 05/05/2014 14:49

je ne sais pas si c'est un art ou une tare de jouer les capitaines de route surtout là où ils ne sont pas sensés exister (cf règlement). En tout cas, je prends toujours un grand plaisir à faire partager mon expérience de la longue distance. Ce fût un réel plaisir que de rouler enfin sur 400 bornes avec toi... On a plus qu'à refaire la même chose sur le 600... Et avec une petite pause café le matin :D

franco 05/05/2014 13:36

désolé si j'ai du t'imposer mon couinement de hanche toute la nuit ,mais quand même ,ça a permis de te garder éveillé,bon trêve de plaisanterie ,bravo pour la forme éblouissante que tu traine en ce moment,t'est la force tranquille ,qui peut emmener loin ça barque ,et tout l'équipage qui vas avec,merci

Cricri le cyclo 05/05/2014 13:39

merci... Ta hanche nous a quand même bien fait marrer... Et quand j'ai vu ton accélération avant St Nazaire en Royans je trouve que c'est de bonne augure, mais si sur le fond du sujet c'est moyennement drôle à terme. En tout cas RAVI d'avoir roulé ce brevet avec toi.... ça me montre que je peux avoir ton niveau <3

bruno 05/05/2014 12:48

C'est bien ecrit ce cr le lecteur a ainsi l'impression d'y avoir participé et comme je suis un lecteur c'est comme si j'avais été là.

Cricri le cyclo 05/05/2014 13:28

ah mais c'est ce que tu aurais du faire... Comme Valex d'ailleurs... Si vous aviez été là tous les deux vous en auriez pris plein les mirettes :)

Manu 05/05/2014 12:07

Super Chris et superbe gestion de groupe. Cela me fait penser au 300 de 2012.
Bien dommage pour moi ne n'avoir pu y participer.
Il me reste à gérer de la même manière mon 400 de Bourg.
Il te reste à passer sur le 600.

Manu 05/05/2014 17:07

Je ne connais pas la vallée du Jabron, l'idée me titille de le faire depuis la maison, ça ne fait que rallonger la distance de 16kms.
Ce serait un plaisir de te voir à Bourg. J'envisageais Bellerive aussi le 10 mai, mais j'ai 2 horaires de départ et aucunes nouvelles de leur part....donc uniquement Bourg.

Cricri le cyclo 05/05/2014 12:09

et surtout un superbe parcours... si un jour tu peux le faire et que tu ne le connais pas il est géant... On se verra peut être à Bourg :)

David 05/05/2014 12:01

Bravo, on sent le plaisir que tu as pris sur ce brevet. Même si tu avais déjà fait un 400 pour Pâques, je comprends la valeur de ce BRM 400 pour toi.
Dommage que l'on n'ait pas davantage roulé ensemble, on a à peu de choses près le même temps de vélo mais l'écart s'est fait avant Sisteron...
Bonne récupération, puis bonne chance pour le 600, quant à moi je crois une fois de plus que je vais en rester à 400 cette année ;-)

Cricri le cyclo 05/05/2014 12:07

chacun ses objectifs... Profites en aussi pour tenter d'autres brevets ailleurs même s'il faut faire un peu de train ou de voiture... il y en a des sympas...

Lionel, TMV 05/05/2014 11:45

Salut Cricri. Comme sur le vélo, je vois que tu as laché La Brigitte dans la rédaction du CR !! Je devrais bientôt tenter cette expérience d'un 400. Bravo à la bande.

Cricri le cyclo 05/05/2014 11:53

merci.. Pour le 400 tu en as un à Bourg dans 15j :) Pour ce qui est de lâcher Brigitte... c'est un fantasme ;)

Pascal 05/05/2014 11:38

Belle revanche et en plus vu ton récit tu n'as pas l'air d'avoir trop souffert.
Place maintenant au 600 !!!

Cricri le cyclo 05/05/2014 11:40

merci.... Et non je n'ai pas souffert. L'avantage d'être dans un groupe et d'être pas mal par rapport au groupe. Le 600 de Grenoble me fait un peu peur mais me fait aussi envie... Alors YAPLUKA :)

valexnico 05/05/2014 11:28

Ca va tu as rediger moncr correctement je peux le partager, merci a toi d avoir accepter ma presence alors que je ne te l avais pas demander et si c etait a refaire je ressigbe car j ai partager avec le groupe une suberbe partie de manivelles ca cest un grand moment de sport que nous avon vecu et en concuclusion : ensemble on est plus fort car quand un coup de moins bien vien on est content d avoir le copain a qui parler

Cricri le cyclo 05/05/2014 11:37

de mon côté la surprise fut totale... Surprise dans les 2 sens... je n'attendais pas à te voir et c'était une bonne nouvelle. On n'a pas le même caractère mais il est vrai que nous sommes complémentaires... Et puis même si tu fais du bruit je t'aime bien... J'ai même remarqué que la nuit tu en faisais moins ;)