Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Mon premier 200km de 2013

27 Janvier 2013 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

Après un mois de Janvier qui aura été marqué par la reprise régulière su vélo (3 week-end roulés sur 4), je décide ce dimanche de "me faire une surprise". Du moins de tenter de m'en faire une. En effet, dans un peu plus d'un mois, je suis sensé participer au BRM 200km de Grenoble (le 3 Mars eactement), mais vu que ma dernière sortie de plus de 200km date du 12 Mai 2012, je ne sais plus trop si j'en suis capable.

Pour mettre toute les chances de mon côté, je décide de partir plein Sud (le vent du Sud est annoncé, et donc devrait m'aider à la remontée), et de partir "loin" pour ne pas être tenter de tout lâcher. En effet, ce qui a fait mes forces pendant des années, à savoir le mental, a été plus que friable ces derniers mois.

Il est 8h20 lorsque je décolle en direction d'Heyrieux. Il fait grand beau mais aussi très froid. Du givre se forme sur mes sur-chaussures. Aux alentours de Saint-Just Chaleyssin, j'ai droit à un brouillard à couper au couteau. Je mets les lampes arrières et avant (ma lampe Hope à l'avant), en mode clignotant, histoire de me signaler. Cela ne durerar pas plus de 5km, mais 5kms pendant lesquels je ne serai pas rassuré.

Arrivé à Vienne, j'attrape la D4 moins roulante que la N7, en direction du Sud. Je passe les Roches de Condrieu, Saint-Alban du Rhône, Saint-Maurice l'exil, Le péage de Roussilon puis Sablons où j'arrive à attraper la voie verte par intermittence. A Saint-Rambert d'Albon (km 80), il se mets à pleuvoir... Je m'y attendais, mais ça arrive plus tôt que prévu. Tant pis, il me faudra rentrer quand même.

A Saint-Vallier, (km94), je décide de traverser le pont en direction de Sarras pour entamer ma remontée. Un petit arrêt sur le pont pour constater qu'en direction du Sud, aucune amélioration n'est à attendre, d'autant que le vent, faible mais sensible, provient comme prévu du Sud.

http://lh3.googleusercontent.com/-Hkgne1T01go/UQYBZwM5M0I/AAAAAAAATbo/4Nb2wnVFKkI/s912/P1070369.JPG

Le vent me pousse désormais, et c'est agréable. Ce qui l'est moins, c'est qu'avec la pluie, les rails SNCF sont TRES TRES glissants. Et comme j'ai peur, je fais des bêtises... Résultat à Andance, alors que les rails forment une protubérance sur la chaussée, je manquer aller au tapis.

http://lh6.googleusercontent.com/-C72wltI5jes/UQYBcJWjLqI/AAAAAAAATbw/-wpJ-1hRopw/s912/P1070370.JPG

Je profite d'un abris à Andance pour me restaurer en prenant une pause de 10min environ. Après être reparti, toujours sous une pluie battante, et un peu avant le village de Peyraud, je suis obligé de stopper car les barrières ferroviaires se ferment devant moi. Au moment de redémarrer, je glisse au passage des rails, et paf, le cricri tout par terre. Sans casse bonhomme ni matériel heureusement. La voiture qui me suivait a été très attentive et m'avait laissé une bonne distance de sécurité ce qui fait qu'au moment de ma chute, elle n'a pas risqué de me rouler dessus. Sa conductrice s'enquiert même de mes bobos. Je la remercie pour sa sollicitude et sa prudence... Je repars, tout en me disant que le prochain passage ferroiviaire sera délicat.

http://lh6.googleusercontent.com/-8yOirwGFJ4k/UQYBjD5PbzI/AAAAAAAATcA/mZpkmuNN4BI/s912/P1070372.JPG

A Givors, km150, j'ai les jambes qui commencent à tirer, mais le moral est excellent. Je commence à croire que je pourrai aller au bout. Dernière pause sandwich, avant les 50 derniers kms. Par contre, n'ayant pas préparé de parcours, je me dis que je vais devoir faire des détours pour atteindre les 200kms, Givors étant distant de chez moi d'une trentaine de kms.

 

Je décide de partir plein Nord, pour paser par Grigny, Vernaison et Pierre Bénite. Au vu de la saleté de la route, ce qui devait arriver arriva : je suis en crevaison lente à Pierre-Bénite. Une station service me permet de me mettre à l'abri pour réparer. Je prends peur en voyant l'état du pneu... Je sais ce n'est pas bien, j'aurai du le voir avant, mais j'ai peur de ne pas finir... Bref, avec le froid et ma dextérité, je perds 25 minutes à la réparation... et je repars en direction de La Mulatière.

Un petit passage par la Place Bellecour, me permet d'entamer la ligne droite final. Je ne suis pas encore au km 180. En ligne droite en empruntant les voies de bus, je décide d'effectuer le détour à Parilly... d'où je sors au km 190... Ca va être juste mais il me restera à faire quelques circonvolutions à Chassieu pour atteindre mon but.

http://lh5.googleusercontent.com/-TPr6WlteLxI/UQYB1UTlPxI/AAAAAAAATcI/3lVPr0tKpSA/s1024/20130127%2520trac%25C3%25A9.jpg

Alors que j'étais près à finir en un peu plus de 9h ce 200km, la crevaison et la traversée de la ville me font terminer ces 201.4km, avec seulement 884m de D+ en 9h56. Au final, peu importe mon temps. Je suis très très content de m'être re-prouvé que je pouvais le faire

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 > >>