Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Brevet Audax Lyon Provence 2016

26 Mars 2016 , Rédigé par Cricri le cyclo Publié dans #Cyclotourisme

 

Comme chaque année, chaque Samedi de Pâques, est organisé le traditionnel Brevet Audax cyclotouriste Lyon-Provence. Il s'agit de la 42ème édition.

 

L'origine de cette balade est la suivante "Aimé Largeron, Président de l'ASEB Cyclo de 1964 à 1992, imagina en 1975 de partir à bicyclette de Lyon, le samedi de Pâques, pour descendre vers la Provence chère à Paul de Vivie. C'était l'occasion de rejoindre Sainte-Cécile-les-Vignes d'où il était facile, le dimanche de Pâques, de rejoindre le lieu de la concentration «Pâques-en-Provence» organisée par la FFCT en hommage à Vélocio." Aimé ayant des soucis de santé, je lui dédie la rédaction de cet article.

3h30 : je pars de la maison en direction du point de départ au pont pasteur, en face du musée des confluences.

J'arrive sur zone vers 4h30. Dans le passé, moult cyclos étaient déjà présents à cette heure là. Cette année, un seul est présent, tant et si bien que je revérifie le lieu de départ... C'est bien ici... à 5h pétantes...

Les cyclos vont arriver groupés et le départ aura lieu (presque) à l'heure dans un léger désordre...

Le début du circuit n'est pas particulièrement passionnant car il faut traverser Oullins puis Pierre-Bénite et nous avons droit à tous les feux rouges. Faisant partie des capitaines de route sur cette portion, je garantie le strict respect des feux de circulation... même si à la longue c'est pénible quand on les prend tous au rouge ;-)

A Vernaison, nous récupérons comme d'habitude Georges DALMAIS et ses accolytes... 

Comme nous sommes à la veille du changement d'heure nous avons la chance de voir arriver le jour très tôt... A 6H30, à Reventin à lieu la traditionnelle pause pipi... La matinée est froide, l'arrêt est assez bref mais permet à chacun de faire ce qu'il a à faire... Pas facile ici pour les filles...

 

 

Pause à Péage de Roussillon - 25'
Pause à Péage de Roussillon - 25'
Pause à Péage de Roussillon - 25'
Pause à Péage de Roussillon - 25'

Pause à Péage de Roussillon - 25'

Alain m'a maintenant rejoint en tête pour mener le groupe jusqu'à la pause de Péage de Roussillon. Alain est un parfait métronome et son aide nous permet de rouler de manière très régulière. Le vent du Nord nous poussant, c'est avec 10' que nous arrivons à Péage de Roussillon.

Je fais le point avec Florian, membre du Codep, et de fait, avec Gilbert Chevalier (dans la voiture de protection), responsable de l'organisation... Nous allons repartir avec 10' d'avance...

 

En fait, le peloton ets plutôt laxiste sur les pauses et malheureusement, on repartira uniquement à l'heure prévue, certains prenant largement leur temps...

En repartant j'ai cédé la place de capitaine de route à Florian et Georges. Alain et moi jouerons maintenant les serre-file.

En échangeant nos rôles on s'aperçoit que le capinant de route n'est pas si simple. Quand on est derrière on subit les accoups... Pourtant quand j'étais devant j'avais l'impression d'être régulier ;-)... Donc je devais être au moins pareil...

En repartant j'ai pris la précautions d'enelever les gants d'hiver. Même si pendant 30' encore ça va être juste, je ne vais ensuite pas le regretter.

Tout le monde n'ayant pas été aussi prévoyant, une pause improvisée est organisée... avec des cyclos qui se mettent en danger en ne se garant pas sur les bas côté. C'est dommage, car notre réputation est aussi en jeu.. Même si notre réputation n'est rien par rapport à notre sécurité...

Dans les bosses avant d'arriver à St Marcel les Valence, certains commencent à avoir ud mal... Avec Alain, on joue notre rôle en accompagnant et en essayant de ramener dans le peloton.

 

Pause à St Marcel les Valence
Pause à St Marcel les Valence
Pause à St Marcel les Valence
Pause à St Marcel les Valence
Pause à St Marcel les Valence
Pause à St Marcel les Valence

Pause à St Marcel les Valence

Avec ces différents arrêts et malgré le vent favorable, nous arrivons juste à l'heure pour l'arrêt de St Marcel les Valence. L'esprit est très bon enfant mais très dilettante... Du coup, même si Florian essaie de bien organiser le départ, il faudra un peu éveler la voie pour faire partir les derniers... qui discutaient avec des amis, mais qui a priori se fichent quand même de rouler en groupe... Dans notre cas, s'il y a des règles il me parait important de les respecter... Mais bon, certains me diront que dans le cyclotourisme il ne faut pas se prendre la tête... Je prends cela malgré tout avec philosophie. J'apprécie aussi que comme je suis serre file, que j'attends les retardataires, cela me lâchent pour rejoindre le peloton. Seul un d'entre eux, bien plus fort que moi et que j'ai attendu lors d'une pause technique me propose de me ramener sur le peloton..

Nous sommes une quarantaine (seulement) sur la route, mais il n'est pas si simple de nous doubler pour les voitures. Quelqu'unes nous doublerons sans visibilité aucune, mais je note que le comportement général aura été plutôt à la prudence...

Alain et moi auront l'immense honneur de ramener M. Marc LIAUDON sur le peloton. Marc s'était arrêté pour faire des photos. Mais au fait, qui ramène qui ???? Car Marc est une légende du cyclotourisme... et un gros rouleur.

Cette année, le repas est avancé. Il est pris à Allex, au lieu de Marsanne. En effet, en cas de conditions météorologiques défavorables il n'était pas rare d'atteindre Marsanne vers 14h/14h30. Pour Allex, même avec du retard on y arriverait max à 13h30. Là, l'organisation est bien huilée, les tables et les plats sont prêts. Arrivés à l'heure nous repartirons (presque) à l'heure mais plutôt à cause des cyclos (le retard) que du restau.

En repartant le soleil "chauffe". Plus de 23 ou 24°C en roulant sur le vélo. Du coup, et pour la première fois de la saison, je suis en court en bas et en haut. Et c'est agréable. Nous atteignons Grâne avant de commencer l'ascension du col du Deves (FR-26-0395)

Au pied de l'ascension je suis dernier, puisque serre-file avec Alain. Je m'occupe d'un gars du club de Feyzin qui n'ets pas au mieux. Alain me propose de grimper à ma main. Après un moment d'hésitation je fais. Je me rassure un peu dans la montée car je reprends une dizaine de cyclos... Si j'arrivais à perdre mes kilos j'en baverais quand même moins...

Au sommet, un petit comité nous attend. Nous plongeons sans attendre sur Roynac où un regroupement doit être opéré.

 

Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac
Regroupement général à Roynac

Regroupement général à Roynac

Yves Badina est venu nous rejoindre pour nous saluer à Roynac. Après le regroupement général, il ne nous reste que 20km avec l'arrivée sur Roussas.

 

 

La dernière difficulté du plateau du Deves sera assez vite avalée... Ceux qui ont du mal et que nous escortons, vont trouver la montée assez longue... mais se battrons comme des lions pour arriver au sommet à la force de leurs molets.

A 16h45, avec 10' d'avance sur l'horaire, nous arrivons au domaine de La Grangeneuve. Nous y retrouvons pas mal de cyclos qui sont là, eux aussi, dans le cadre des concentrations pascales. Alain, Yann et moi ne nous éternisons pas car nous souhaitons récupérer le train de 17h45 à Pierrelatte.

Avec Alain comme locomotive nous arrivons à la gare assez vite... mais en serrant les dents :-) Nos billets en poche, il n'y a plus qu'à attendre le TER...

Un dernier petit effort après l'arrivée à la Gare de Lyon Part-Dieu à 19h40... Une bonne dizaine de kilomètres... qui me permettent de terminer ma journée en rentrant à la maison.

 

Nous aurons profité d'une superbe journée ua point de vue météo... A un jour près, cela aurait été le jour et la nuit...

Lire la suite
1 2 > >>