Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Grand beau dans les collines de Vienne, Gros brouillard pour rentrer

11 Janvier 2009 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

Il faisait froid à 13h00 au moment du départ. La preuve, le jardin est encore gelé. Il fait -2°C et le brouillard ne s'est pas levé.
J'espère fortement que je vais vite retrouver le beau temps. Pour cela je décide de piquer vers le Sud. J'espère faire aussi quelques bosses. Aussi voici le parcours  que j'ai préparé

En plus, Laurent, un cyclosportif avec qui j'ai sympathisé via le net (que j'espère rencontrer un de ces 4), et dont je connais le père, m'a transmis une liste d'exercices spécifiques."tu montes les bosses en force à une cadence comprise entre 50 et 60 en tirant un gros braquet. Si tu n'as pas de compteur adapté essaies de compter. Le mieux est d'avoir un rythme de pédalage le plus bas possible en respectant les contraintes suivantes : ne pas tirer sur le guidon, maintenir le haut du corps immobile pour ne faire travailler que les jambes, maintenir une fréquence cardiaque basse (endurance)". Je n'ai fait que 4 scéances de 3 minutes chacune avec un braquet 52x20 ou 52x18 sur des côtes dans lesquelles je passe normalement en 39x23 ou 39x25... Ca fait mal aux jambes... Mais bon, l'entrainement c'est aussi cela.

Revenons au parcours. Dans la montée sur Chaponnay, on devine que le soleil pointe le bout de son nez.
Voici le chemin de Missy où le brouillard a totalement disparu et où j'effectue la première série de l'entrainement spécifique.
En haut, avant de basculer sur Luzinay, le solei est franc. Enfin.

Après Luzinay, je continue tout droit, j'arrive à Baraton, où je me perds quelque peu. Tant mieux, c'est joli et il y a des bosses...












C'est un cul de sac... Alors il faut redescendre. Je me perds dans les méandres de cette campagne que je ne connais pas trop. J'aperçois au loin 4 biches, et j'ai le temps d'attraper l'appareil photo pour en immortaliser ... 3... La quatrième n'est déjà plus dans l'angle de vision.

Après une traversée sans intérêt de Pont Eveque, je rattrape la D75. Je sais qu'en remontant il y a une petite route, que je n'ai pas l'honneur de connaitre, et qui mène à Serpaize. Je ne vais pas être déçu, car c'est un beau coup de cul.
Arrivé au sommet, je domine les stocks stratégiques de pétrole de la région. Heureusement que je n'habite pas ici.
Je prends la direction de Villette de Vienne histoire de grimper pour la troisième fois de la saison le col de Bel Air.
En arrivant sur Marennes, je regarde le dénivelé du compteur. Comme je pressens que je peux atteindre les 1000m de D+, je regrimpe le chemin de Missy à Chaponnay histoire de compléter ma scéance de bosses et d'effectuer ma dernière scéance de spécifique.
Je fais demi tour en haut et redescends. Je vais rentrer par Saint Pierre de Chandieu. En effet, il y a là aussi une belle côte. Mais en peu de kilomètre (moins de 1)  le temps change du tout au tout












Je rentre par la route des crêtes puis Rajat et St Laurent de Mure. J'ai vraiment les jetons car même si je suis équipé le brouillard est à couper au couteau. Voici ce que cela donne sur les Hauts de Saint Bonnet où j'ai pris la précaution de me ranger pour prendre la photo en sécurité.

Même s'il ne reste que 10 kilomètres, le retour est très long. J'arrive à la maison par une température de -4° alors qu'au plus haut, il a fait 3°. Le bilan de la sortie est plutôt bon car près de 91km pour 1145m de dénivelé. S'il avait fait plus clair, j'aurai atteint les 100 bornes, mais il ne faut pas jouer avec la sécurité. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Laurent 12/01/2009 21:36

Comment savoir que ça marche ? La prochaine fois que tu monteras le Galibier t'auras moins mal aux pattes en haut ! Dès cet été tu sentiras la différence. Plus endurant musculairement, moins de courbatures. Tu auras plus de facilité dans les bosses.
Si à ça tu ajoutes la vélocité et des séances de fractionné tu rouleras plus vite. Pour progresser notablement il faut travailler tout ça. C'est pas toujours facile ni agréable mais diablement efficace !

Laurent 12/01/2009 19:49

Salut Cricri,
La photo des biches valait le coup d'attendre le CR. Comment tu fais pour dégainer l'appareil aussi vite ?
Pour le travail en force tu as tout compris. Une succession de bosses courtes c'est ce qu'il y a de mieux. Au printemps tu pourras rallonger les bosses et la durée des exercices.

Cricri 12/01/2009 21:05


Pour les exercices, sûr que je vais continuer... Dis moi juste : comment je saurai si cela a porté ses fruits ?

Pour dégainer l'appareil photo, la technique consiste à rouler avec une sacoche de guidon, l'appareil dedans, prêt à servir. Sur les 2 fermetures de la sacoches, je n'en n'accroche qu'une (et oui
c'est une technique), et surtout j'essaie de ne pas faire n'importe quoi et donc de ne pas risquer ma sécurité.

Merci encore pour les conseils


Fantomette 12/01/2009 17:23

Decidement, ce Col de Bel Air, on ne peut "plus" l'eviter ! Il va devenir mythique ! Et comment fais-tu pour avoir le temps, tout en roulant, d'attraper ton appareil photo et de viser avec les (gros) gants d'hiver, ce n'est pas du tout pratique ... Chapeau en tous cas !

Cricri 12/01/2009 21:06


lit la réponse que j'ai faite à Laurent... Tu verras que c'est simple de dégainer l'appareil.

En fait depuis que je prends le temps de faire des photos, j'arrête aussi de regarder le chrono, donc j'en profite plus


Olivier Cyclosport 12/01/2009 00:04

Salut,

J'ai bien aimé la photo des biches.

Dur le retour, tu n'as pas trop peur du verglas par ces températures?

J'ai du mal à faire plus de 2H30 de vélo par ce temps.

A+
Olivier

Cricri 12/01/2009 06:21


En fait, je n'ai pas eu peur du verglas, car j'étais omnublité par le fait d'être visible pour les voitures. Je pense que la visibilité était limitée à 50m. Les températures ne me gênent pas trop,
car je devais être bien couvert. Mais l'expéreince a montré que même si j'étais bien éclairé (les voitures
ralentissaient assez longtemps avant d'arriver sur moi), je pense qu'il va falloir que je m'équipe d'un feu arrière encore plus visible...