Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Une promenade dans les Chambarans, dans la nuit et le froid

14 Février 2009 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

Aujourd'hui c'est la Saint Valentin. Aussi comme je souhaite aussi rouler je suis parti tôt (6h00), dans la nuit noire, pour essayer de rentrer en fin de matinée, pas trop tard mais d'aligner aussi des kilomètres.

Première surprise en partant, je m'attendais à avoir plus froid que cela. Certes je suis bien couvert (cuissard long, T-Shirt, maillot long, veste thermique et sur chaussures) mais pas plus que d'habitude.

Afin de varier un peu les plaisirs, je voudrais aller gravir le Col de la Croix de Toutes Aures, dans l'Isère. Au vu de mon timing et de la distance, cela parait juste mais on peut essayer.

Je traverse Genas, St Bonnet, les Hauts de St Bonnet, puis Heyrieux. Je prends ensuite la direction de Diemoz. Un petit coup d'oeil au compteur et je m'aperçois qu'il fait quand même -2°C. Il fait déjà jour. En effet, depuis 7h15 les lumières ne sont efficaces que pour me signaler, mais plus pour voir.

 

La route jusqu'à St Jean de Bournay est assez monotone, bien qu'en faux plat montant.

Ensuite, j'attaque le long faux plat qui mène au col du Grand Devet, juste avant Saint André la Côte, patrie d'Hector Berlioz.
La neige est bien présente sur les bas côtés.

Mais pour l'instant il n'y a pas de vent et cela roule bien. La température a pourtant chuté puisqu'il fait maintenant -3°C.
Je passe le col, puis passe encore un faux plat avant d'arriver à Saint André la côte. Le vent vient de se lever, il souffle au Nord et la neige vient de faire son apparition. Je me tâte afin de savoir si je dois continuer ou pas. Je crains par dessus tout les plaques de verglas. Mais en regardant au loin, le ciel semble être dégagé donc je continue.
Mes sur-chaussures sont efficaces car malgré le froid mes pieds ne sont pas congelés. Ils ne sont pas chaud tout de même.
Arrivé à Saint André, c'est une longue descente puis un très très long faux plat où le froid m'ankilose les doigts de la main droite (pas de la gauche, allez comprendre...). J'ai hâte de grimper le col de la croix de toutes aures histoire de me réchauffer. On vient encore de perdre un degré. Il fait -4°C.

Au croisement de la D518 et de la D519, j'oublie de tourner à gauche pour prendre la direction du col. Cela, je m'en apercevrai en arrivant à la maison. Donc je m'engage sur la D71, en direction de Roybon et Saint Marcelin. A la lecture de mon compteur; je ne devrais plus être trop loin... J'attaque une montée que je crois être celle du col.

La grimpée se passe bien. Certes au début c'est plus un faux plat,
mais ensuite j'ai le sentiment que la côte est à 6 ou 7%. La preuve, je reste sur le 39 dents et je mouline même si je suis sur le 29 derrière. La côte est longue de 5 km. Au sommet, pas de panneau de col, et ce col que j'ai déjà passé, je ne le reconnais pas... et pour cause.
Le paysage est malgré tout sympa. Dubitatif, et vu l'heure, je décide de faire demi-tour et de vérifier où j'étais à la maison. Et là au bout de 300m avant d'attaquer la défense, je tombe sur ce panneau qui me rend TRES FIER

La pente que je croyais être à 7% était en fait à 10%. Certes pas partout, mais quand même. C'est vraiment la première fois que je grimpe ce type de côte aussi facilement. Alors en mon fors intérieur, je me dis que les exercices que je pratique régulièrement commencent à produire leurs effets. Je rends hommage à Laurent, pour ses conseils et ses encouragements. Cela me permet de progesser.

J'effectue la descente très prudemment. Parfois je dois avoir l'air d'un crapeau sur un vélo tant j'ai peur de la chute sur une plaque de verglas.

Le retour va s'effectuer une bonne partie du temps le vent dans le nez. J'adapte mes braquets afin de ne pas trop forcer car je ressors demain. A St André la Côte, la neige continue de bomber.

Je repasse ensuite le col du Grand Drevet. De ce côté ci j'ai le sentiment qu'il est plus dur que de l'autre côté. Je pense que des coureurs pros ou élites le passerait malgré tout à plus de 35/40 à l'heure.


J'ai fait l'essentiel du dénivelé car les 50 derniers kilomètres ne compteront que 165m de dénivelé positif. Et même si le vent souffle encore et encore, la température est remontée jusqu'à 1°C. J'ai donc l'impression d'avoir moins froid (ou plus chaud...).

Arrivé à St Laurent de Mur, je passe au dessus de l'autoroute A43 qui emmène les vacanciers aux stations de ski.


Cela ne donne pas envie de partir...

J'arrive à 12h20 à la maison content du parcours et d'avoir tenu ma promesse de rentrer tôt. Je suis aussi content d'avoir pu rouler malgré les conditions.

Le bilan de la sortie est de 137.6km, pour 6h21m15s de route et 1165m de dénivelé.


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Laurent 15/02/2009 10:18

Un seul exercice à la fois ! Si tu travailles en force, c'est en endurance. Si tu travailles à FC plus élevée (limite zone rouge), c'est à cadence optimale, c'est à dire la plus efficace pour monter vite.
Bon courage, il fait vraiment froid en ce moment.

Cricri 15/02/2009 18:20


bien mon capitaine


Fantomette 14/02/2009 20:49

Cri-cri, je vois que tu as un excellent coach (Laurent) et ça c'est très important pour toi. Tu constates toi-même tes progrès, tu es donc très efficace dans ton perfectionnement, ce qui est très positif.

Par contre, je pense que tu as vraiment pris des risques aujourd'hui (vues les températures) par rapport au verglas, et là je trouve que c'est "limite pas raisonnable" quand même ...

Cricri 15/02/2009 05:07


Coucou Fantomette, je ne pense pas avoir pris des risques si ce n'est le froid. En effet, quand je dis que je crains la chute, je me suis arrêté plusieurs fois dans les montées pour vérifier que le
sol n'était pas glissant. En effet, je n'ai pas envie de revenir tout cassé juste pour avoir dit "je suis sorti"... Donc voilà, j'essaie de faire attention. 


Laurent 14/02/2009 19:59

Bien joué Cricri ! Je ne vais pas trop te conseiller quand même, sinon quand tu viendras tu vas me mettre une pile dans le Ventoux.

Merci à toi de prouver qu'un minimum d'entraînement spécifique est bénéfique au cyclotouriste. Ce n'est pas réservé aux coursiers ou aux cyclosportifs.

D'ailleurs en parlant d'exercices, je constate que tu es resté relativement bas en FC malgré la pente. Tu en as encore sous la pédale. Profites-en pour monter un peu le rythme dans les bosses courtes.

Tu as un gros moral et les jambes commencent à venir, continue comme ça et tu vas vraiment te surprendre (et te faire plaisir !) cet été.

Cricri 15/02/2009 05:10


Salut Laurent,
le jour n'est pas arrivé où je ne mettrai une pile dans le Ventoux. Mon temps record de monté doit être de 2h30... Je vais repartir ce matin pour sur séance qui je pense sera plus courte mais
ponctuée d'exercices... En ce qui concerne les bosses courtes, il faut monter le rythme en "mode nomal"?, en "force" ?...

Allez bonne journée.

Cricri