Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Préparation de LEL 2009 - Brevet 200km

22 Février 2009 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme, #sortielongue

La réalisation de Brevet de Randonneurs Mondiaux (BRM) n'est pas obligatoire pour participer à LEL. En fait les participants sont limités à 500 semble-t-il, et peu de publicité est faite sur l'événement. Du coup les inscriptions sont closes depuis Noël 2008, 7 mois avant l'événement.

Néanmoins, j'ai souhaité effectuer une préparation similaire à Paris-Brest-Paris en 2007 en effectuant un brevet 200, un brevet 300, un brevet 500 (au lieu de 400) et un brevet 700km (au lieu de 600).

L'avantage de le faire seul est de pouvoir tracer son propre parcours. J'ai essayer de tracer un parcours en partie innovant, avec un peu de dénivelé.




Ce matin je dois rouler seul jusqu'à Beaurepaire où je rerouverait Bruno J, du club qui fera un bout de chemin avec moi. A 6h40, mon téléphone portable sonne. Le départ est fixé à 7h00. C'est l'ami Benny qui s'est levé à 4h00 pour venir rouler avec moi. Je suis super content, je ne vais pas rouler tout seul.
Du coup comme je suis presque prêt, nous partons dans la foulée, et dans la nuit.












Rien ne sera plat aujourd'hui. Nous partons en direction de St Bonnet de Mure, puis Heyrieux par Rajat et Valencin. Nous prenons ensuite la direction de Chaponnay puis Marennes, pour grimper le premier col de la journée : Le COL DE BEL AIR. C'est un bon échauffement et Benny finit largement devant moi. De mon côté je cherche uniquement à mouliner et à ne pas forcer.

Nous redescendons ensuite sur Villette de Vienne puis Luzinay avant de biffurquer sur Septeme et Moidieu Detourbe.

Les côtes s'enchainent si bien qu'avant Eyzin Pinet j'appelle Bruno J, pour lui indiquer que nous seron un peu à la bourre. Le RDV devrait avoir lieu vers 10h30 au lieu de 10h. Pendant ce temps Benny prend un malin plaisir à grimper les côtes bien plus vite que moi et à m'attendre en haut. Moi je m'en fiche car qui va piano, va sano...

A l'heure prévue, nous récupérons Bruno sans nous arrêter et la routre continue vers Lens-Lestang.
D'un seul coup ma route avant fait un bruit bizarre, comme si elle était voilée. Nous nous arrêtons pour nous apercevoir que le pneu (neuf, 500km) a sans doute été mal monté (par moi). Une partie du pneu est sorti de la jante sous la pression du bonhomme et de la chambre à air. Nous décidons de mettre un pneu neuf. Nous sommes au km 80. Sans nous en apercevoir, nous pinçons la chambre à air... Du coup à Hauterives, je m'aperçois que le pneu se dégonfle (km 92) et nous décidons (je décide bêtement) de le regonfler (lol). Du coup ce qui devait arriver arrive, c'est à dire que nous devons changer de chambre à l'approche de Saint Clair sur Galaure (km 98).
Le petit Benny est à fond...

Nous reprenons la route en espérant que c'est la dernière fois, car nous venons de parcourir 20km en 1h36... ET le parcours était quasi plat. Nous nous dirigeons maintenant vers Roybon et la route comme doucement à s'élever. Benny m'a fait remarquer en regardant le profil, que cela allait grimper pendant 20 km...

Après Roybon, nous prenons la direction de St Veran qui sera le point extrême de notre balade. La route et la vue sont magnifique, dans que le temps est sec depuis le début de la journée.













Mais le temps sec et relativement clément va vite laisser place à la neige (sur les côtés) à l'arrivée dans la Forêt Domaniale des Chambarrans












A St Vérand (km 121) nous en profitons de faire un arrêt de 15min pour nous restaurer. Benny n'a rien emmené (même pas son casque) et a faim... Il réclame Mac Do et dans la campagne, il n'y a rien. Le partage avec lui mes sandwichs... En repartant le vent souffle de face et la montée sur le Col du Cognet puis le Col de la Croix de Toutes Aures va être sans doute plus difficile au vu des grandes lignes droites...
Après 10 km de lignes droites en faut plat, le relief se fait un peu plus pentu, ce qui permet à Bruno et Benny de prendre le large encore une fois.












Ils sont tellement en avance, qu'ils allaient sortir les cartes...

La pluie et la neige mélée ont commencé à faire leur apparition et quand nous arrivons à St Etienne de St Geoirs, c'est carrément le déluge. Bruno biffurque vers Beaurepaire et nous laisse terminer notre parcours, non sans que Benny n'ait craqué pour ...

En repartant, une erreur de parcours nous fait visiter l'aéroport de Grenoble St Geoir... A la Côte Saint André la puie tombe toujours aussi dru, et il nous reste encore 55 km.

La neige et la pluie sont mélées mais vue la température il n'y a pas de trop grand risque de neige.
Benny a de plus en plus froid. Pour l'instant il tient encore le coup. Nous atteignons le 4° col de la journée, le Col du grand devet.

Sur une route passante et dans ces conditions, la route peut être pénible. Comme je fais abstraction de cela et que je sais qu'il faut finir, je m'en fiche un peu. Mais Benny, après Saint Jean de Bournay me demande de m'arrêter. Il est transit de froid et va avoir du mal à continuer. Je lui propose d'appeler ma femme pour qu'elle vienne le récupérer. Il reste encore 45 km et la rencontre devrait avoir lieu un peu avant (pour nous) Diemoz. Ma femme accepte non sans oublier de lui prendre des vêtements chauds. Mais il a tellement droid, qu'il accélère pour en finir au plus vite. La rencontre avec la voiture suiveuse aura lieu après la sortie de Diemoz. J'arrive 10 minutes plus tard en confirmant que je souhaite finir, ce qui ne pose aucun problème.

Le retour s'effectue par Heyrieux et Saint Laurent de Mure. J'arrive à la maison vers 17h35. Je suis satisfait de ma journée, avec un bilan de 216,6km, pour 10h46m15s et 2350m de dénivelé. Ce dénivelé correspond à celui du 400km effectué l'an passé...


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nainvert 25/02/2009 00:11

le col de devet est répertorié par le club des cent cols?

Cricri 25/02/2009 00:12


oui. Mais pas depuis longtemps (cet été je crois).


Yann 23/02/2009 21:27

c'est valable pour tous les cols

Yann 23/02/2009 20:24

Bravo Cri-cri. Pour le petit jeune ce n'est pas la première fois qu'il vient roulé les mains dans les poches si je me rappelle bien.
Pour les cols sous openrunner tu as un onglet IGN où tu aura la position exacte du col

Cricri 23/02/2009 21:15


Merci Yann, mais Olivier m'a donné l'info.


JohnS 23/02/2009 19:29

Au sujet des conditions météo pendant LEL:

En 1987, après Alston, il faisait très froid. Les doigts etaient gelés. Je suis arrivé à l'auberge de jeunesse à Langdon Beck, où le controlleur nous a donné une petite verre de whisky, pour nous rechauffer. Le lendemain matin, quand je suis reparti, quelques brins de l'herbe était blancs de givre.

Quelques heures plus tard, il faisait trop chaud (poir moi du moins).

Bonne Chance

JS.

Cricri 23/02/2009 21:15


Hello,

I wish my english would be as good as your french. But it's not.

La leçon sera retenue pour LEL et j'espère que je pourrais boire du whisky écossais


Ard_ 23/02/2009 08:46

Une fois de plus la sagesse de l'ancien que tu es a portée ses fruits face au petit jeunot qui fougeux au départ ... a lamentablement sombré avant l'arrivée.
Cricri serais-tu en train de prendre la (ma) relève ???

Fantomette 23/02/2009 07:56

Cri-cri, tu m'étonnes par ta résistance au froid au cours d'une si longue sortie en février. Comment fais-tu ? Qu'as-tu comme équipement particulier des pieds à la tête ?
Par exemple, hier, je n'ai roulé que 3 heures et pourtant j'avais les pieds gelés quand je suis rentrée, malgré les surchausses.

Cricri 23/02/2009 08:12


Coucou,

pour les pieds, socquettes, chaussures (lol) et surchaussures Cranac en Néoprène.

Cuissard Long ATSCAF

Pour le Hautn un T-Shirt, un maillot long léger ATSCAF et une Thermique ATSCAF, plus pour la pluie un coupe-vent.

Pour les mains, des sous-gants en soie de chez DECATHLON et des gants d'hiver (cadeau de l'ardéchoise en 1998).

Pour le reste, une farouche volonté d'arriver et la chance de ne pas être trop trop frileux


olivier buisson 23/02/2009 07:25

il n'y a pas de pancarte au col de cognet , il se trouve à 2.1km du sommet du col de toutes aures , au niveau du carrefour d'une route qui va sur Vinay
Bravo pout ta balade , tu a passé dans mon village natale hauterives et tourné pas loin de celui de mon lieu d'habitation , st marcellin
la prochaine fois n'hésite à me contacter pour le ravitaillement au autre
bonne récupération

Cricri 23/02/2009 08:12


Merci, et la prochaine fois que je passe dans ton coin, je t'avertis. On pourra peut être faire un bout de chemin ensemble


Olivier Cyclosport 22/02/2009 23:53

Salut,
Beau parcours vu les conditions météo !!!
A+
Olivier

Cricri 23/02/2009 06:21


Merci Olivier,

je crois même que l'on est passé pas très loin de chez toi et même sur tes terres d'entrainements...

J'ai une question à propos du col du Cognet. Je suis sûr qu'on y est passé, mais contrairement à la croix de toutes aures, je n'ai pas vu de panneau... Peux tu me dire où il est situé
exactement?

A+
Cricri


Bruno 22/02/2009 22:48

Bravo à vous deux car j'aurai pas fait cela a cette époque. J'espère que vous trouverez assez de Mc Do pour vous ravitailler lorsque vous serez en écosse sinon Benny va pas être content et il va devoir changer son régime alimentaire:)

Cricri 23/02/2009 06:22


Normalement lors de LEL, tout sera compris (enfin j'espère). Donc il n'ira pas au MacDo


Laurent 22/02/2009 22:28

Chapeau, faire autant de bornes avec la pluie et le froid... Comment vont les jambes maintenant ?
Pour quand as-tu prévu ton prochain brevet ?

Cricri 22/02/2009 22:34


les jambes vont bien. En fait j'ai beaucoup plus mouliné aujourd'hui qu'avant sur les brevets, du coup la cadence de pédallage moyenne est de 80 contre 70 à 75 d'habitude. Du coup j'ai presque plus
mal aux fesses (près de 11h de selle) qu'aux jambes. Mais je pense malgré tout que je vais bien dormir