Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

200km pour aller visiter le Beaujolais

22 Mars 2009 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme, #sortielongue

Après la leçon d'hier, je décide de partir pour une sortie longue mais en étant mieux habillé.

Le départ s'effectuant vers 6h20, je m'habille comme en hiver. De toutes les façons j'ai un sac à dos qui me permettra de stocker les couches que j'enlèverai si le temps le permets.

Le parcours que j'ai tracé aujourd'hui m'emmène vers le col des Echarmeaux, que Valex m'a fait découvrir lors des 2 dernières Valexnico. En effet, le vent est annoncé et comme il souffle au nord, je préfère partir avec le vent dans le nez pour rentrer avec le vent dans le dos.

Le matin est frisquet mais bien moins qu'hier et comme je suis mieux habillé, j'y prête aussi moins attention. Après avoir quitté Genas et traversé Pusignan, Pont de Jons et Montluel, je commence "l'ascension"  du plateau des Dombes. Il doit bien y avoir 200m de dénivelé sur les 40 premiers km.
Les Dombes sont toujours aussi plates, mais comme le soleil est de la partie cela est beaucoup plus agréable (qu'il y a deux semaines)...
Du coup, j'en profites pour faire quelques photos.
Ici, c'est la maison familiale du domaine de la Saulsaie, pour les enfants "en difficultés" qui viennent essayer d'apprendre un métier.

Ici une grand ligne droite plate où le vent souffle de face (avant Saint André de Corcy). Je confirme qu'avec le vent dans le dos, ça roule plus facilement. Et encore, ce n'est pas le mistral de nos amis d'Avignon.

Ce n'est pas la partie de la route que je préfère, mais bon, il faut y passer pour atteindre mon but. Je passe ensuite par Reyrieux et Jassans-Riottier avant d'atteindre Villefranche sur Saône où je me perds un peu... Néanmoins, un autochtone m'indique la bonne route à prendre pour atteindre Gleizé puis Denicé (D504).
Les paysages sont maintenant beaucoup plus sympathiques et vallonnés.

A Denicé, je suis obligé de faire un détour car un accident grave vient de se produire et les pompiers bloquent la route. En revenant sur la bonne route par les  champs, je verrai un 4x4 couché sur le côté. C'est en pleine ligne droite, et je ne sais pas ce qu'il a pu lui arriver.

La route à commencé à s'élever mais sans plus pour le moment.
Après Rivolet, les choses plus sérieuses vont commencer. Je m'arrête pour enlever une des 3 couches que je porte en haut et de passer aux gants d'été.
Un petit clin d'oeil maintenant pour le nom de ce charmant hameau dans la côté...
La pente n'est même pas si terrible que cela, mais en m'arrêtant pour prendre cette photo je m'aperçois quand même que j'ai bien grimpé...

Cela va bien monter jusqu'au Parasoir. Je vais laisser sur les côtés de mon parcours des cols comme celui de la Croix Montmain par exemple. Arrivé au Parasoir, cela redescend vers Chambost Allières. Je n'ai pas eu la précaution de me couvrir et je vais avoir froid pendant une dizaine de kms.

La route va ensuite me mener à Lamure sur Azergues. Je m'arrête d'ailleurs dans une boulangerie pour grignotter quelque chose. Les gens sont sympas et se disent que je suis quand même un grand malade... (ben quoi? j'ai rien fait pourtant). J'attaque la dernière dizaine de kms de montée qui vont me mener au Col des Echarmeaux.

En cours de route, un joli chateau.

Le col des Echarmeaux semble gardé par M. Napoléon himself. Si quelqu'un sait pourquoi ... J'ai bien pris une photo, mais je n'arrive pas à la publier ici... Alors tant pis.

La pause repas se prendra à Chenelette, là où Vlaex organise la pause déjeuner de la Valex tous les ans. Je lui laisse d'ailleurs un petit message sur son portable.

Après une vingtaine de minutes destinées à me restaurer, je repars. Le vent devrait majoritairement être dans le dos (je l'avais de face dans la montée) et le parcours plat ou descendant.

Je vais rapidement attreindre Beaujeau puis Brouilly.

Je regarde les voitures grimper le mont, mais je ne me sens pas les jambes d'aller y faire un tour.


L'arrivée sur Villefranche s'effectue de manière d'autant plus facile que le vent souffle fort dans mon dos.

Je vais ensuite reprendre grosso modo le trajet de l'aller, jusqu'à Saint andré de Corcy. Je décide de rentrer par le Montélier. Les 10 kms qui séparent ces deux points sont balayés par le vent de travers et pas vraiment favorable. A partir du Montélier le vent sera franchement favorable.

Au final le bilan de la sortie sera plutôt correct : 215,8km, 10h08 pauses comprises et 1770m de dévivelé

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Laurent 24/03/2009 21:38

Je persiste (pas têtu, comme d'hab) : 131 / 181 = 72 % !!! A ben c'est bizarre, c'est comme moi ! Nous avons travaillé exactement les mêmes filières énergétiques, ce qui est normal sur ces distances. Donc tu as tenu 50% plus longtemps que moi. Je roule peut-être plus vite mais tu es plus endurant. Et vu ton objectif tu es sur la bonne voie. Continue comme ça !

Cricri 24/03/2009 22:28


alors souhaitons nous une chose : aller au bout de nos objectifs respectifs et boire une bonne bière ensemble à la fin de l'ardéchoise
et puis t'es pas têtu... Tu es persévérant, comme moi


Fantomette 24/03/2009 21:06

Cri-cri, tu es un petit malin : partir avec le vent de face et revenir avec le vent dans le dos, c'est l'idéal, surtout étant donné les rafales qu'il y avait.
Mais quand je vois tes "exploits" et tous les commentaires sympas qu'ils suscitent sur ton blog, je me demande vraiment si tu auras encore le goût de rouler avec l'ATSCAF après LEL 2009, j'en doute, tu risques de trouver le Club un peu fade ... Je pense que là tu es vraiment en train de changer en ce moment.

Cricri 24/03/2009 21:22


heu ? je ne sais pas comment prendre cela... J'espère que si je change je change en bien. Et quant à rouler avec l'ATSCAF après il y a vraiment 0 problème. Au contraire. Ce sera cool.
Je n'oublie pas par exemple que j'ai fait la Sainté-Lyon grâce à un mec qui m'a accompagné et qui aurait pu finir en faisant 2 heures de moins. C'est comme cela que l'on progresse. Alors je
reviendrai rouler avec le club avec un grand plaisir pour si je peux aider les autres et prendre ce que d'autres pourront aussi m'apporter


Bruno 23/03/2009 19:00

Avec le vent dans le dos tu aurais tout de même pu faire le Brouilly fainéant.
Sinon quand tu iras à Orléans tu as qu'a rallonger un peu histoire de faire 24h en une journée et la tu es sur qu'on pourras pas te dépasser:)
Pour ma part le max est actuellement à 11h12et35s l'année dernière sur les Sucs sans être trop cramé à l'arrivée.

Cricri 24/03/2009 21:23


oui, j'aurais pu le faire, mais ce n'était pas dans mes plans. On verra ce que je ferai le we prochain où je ne pourrai rouler que dimanche


Laurent 23/03/2009 17:30

La vitesse n'est pas à prendre en compte. Nous n'avons pas la même pratique, elle est évidemment différente. Par contre nous fournissons tous deux approximativement le même effort pour rouler, chacun avec nos moyens. Si on compare nos FC moyennes, elles ne doivent pas être si éloignées (en rapport de nos FC max respectives, bien sûr). J'ai tourné à 72% de ma FC max (140 puls) sur 6h30. Et toi ?

Cricri 24/03/2009 21:24


j'ai tourné à 131 puls de moyenne. Ma Fc max je ne la connait pas. J'ai 39 ans, donc je crois qu'elle est en théorie de 181 (220-age?).


Laurent 23/03/2009 15:27

Je suis comme Olivier sur le coup. 10 heures de selle je n'y suis pas encore... et je ne pense pas que ce sera pour cette année !
Bon courage pour la suite.

Cricri 23/03/2009 15:58


Je me marre : tu ne fais pas 10 h de selles, mais autant de km que mois en 1,5 fois moins de temps...

Au moins j'ai un truc, un seul en plus que toi et j'espère que tu vas nous épater lors des premières
cyclosportives. En tout cas, ton fan club sera avec toi


Olivier 23/03/2009 13:50

Ca, c'est de la sortie !!! Perso, partir pour 10h de vélo c'est pas (encore) mon truc...

Concernant ton pb de photo, ne dépasserait elle pas les 3Mo ?

Cricri 23/03/2009 15:55


Merci pour les compliments. Pour la photo c'est probablement le cas, je regarderai cela ce soir.

En ce qui concerne les 10h de selle, il est clair que cela dépend des objectifs.

Dans 2 semaines je vais passer à 22h de selle approximativement car je vais monter à Orléans en vélo. Le parcours étant approximativement de 450 km à 20 de moyenne pause comprise, cela devrait^être
à peu près cela.

Il est vrai qu'à chacun ses objectifs et donc ses sorties


Ard_ 23/03/2009 09:01

Bon ben ... chapeau monsieur Cricri la drogue vélocypède fait effet à ce que je vois !!!!
Les quatre jours ardéchois ne seront qu'une banale formalité avant The Must ...
Ard_

Cricri 23/03/2009 09:59



Je ne sais pas si ce sera une formalité mais en tout cas faire la route à 3 avec une bonne préparation sera gage de bonne humeur et de solidarité