Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Travailler le mental

29 Mars 2009 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

Quel mois de mars ! nous sommes le 29 Mars et je n'ai encore pu rouler que 3 sorties. La faute à 2 we d'astreinte et au fait que notre escapade à Lisbonne. Celle-là si c'était à refaire, je la referai, c'téait vraiment trop beau. Mais en ce qui concerne les astreintes, ça m'aura bloqué les samedi (normal) et une bonne partie des dimanches.

Ma femme m'avait donné une permission "NO LIMIT" pour sortir. Avec les problèmes que j'ai rencontrés, mon départ du jour n'aura pu s'effectuer avant 14h30.

J'ai donc globalement 5 heures pour avancer. Il y a un vent assez fort. Je me dis que je vais travailler le mental en partant plein NORD l'aller histoire de rouler contre le vent en essayant de ne pas m'épuiser.

Je pars donc en direction des Dombes, via Pusignan, Jonage, Balan.
Les routes sont plates et pas abritées du vent. Je le prends donc en pleine face.

Il faut lutter sans s'épuiser. La seule technique que je connaisse est de limiter les braquets. Du coup, j'arrive à rouler en 39x19 alors que je pourrai être en 52x13. Mais j'essaie de me placer dans la position du gars qui va faire 440km la semaine prochaine et qui pourrait avoir le vent dans le nez. Il faudra être très fort mentalement.

Je continue ma tournée en direction de La Valbonne, puis grimpe sur le plateau des Dombes par Béligneux : ce sera quasiment la seule côte du parcours.
Ah ce vent. Quand je pense à nos avignonais, Dom et Petit, ils en ont presque tous les jours ! Mais ils sont costauds et on ne se demande plus pourquoi.
Après Beligneux, je prends la direction de Bourg Saint Christophe, puis Faramans, Chalamont et Joyeux.
Les 40 premiers kilomètres avec le vent dans le nez sont avalés à la vitesse faramineuse de 20,5km/h.

L'arrivée sur Joyeux est toujours aussi vallonnée..

A Joyeux, je vais effectuer 2 boucles du CLM du club. Plusieurs objectifs :
  • Ne pas dépasser 140 au cardio, donc ne pas forcer,
  • profiter des séquences Vent dans le dos (5 km), Vent dans le pif (2km) et vent de travers (8km)
Après 2 boucles avalées à près de 25 de moyenne en n'ayant pas évité de forcer surtout avec le vent de face, je décide de rentrer. Le vent va maintenant me pousser et je ne devrai pas mettre très longtemps. Il est 18h00 et si je veux rentrer pour 19h30, il va falloir rouler à 30 à l'heure de moyenne. Ne vous marrez pas : pour moi c'est beaucoup, mais avec le vent dans le dos, cela devrait être faisable. Les 40 kilomètres suivants seront avalés en 1h20, donc à la moyenne fixée et sans forcer. Mais bon aucun mérite vu l'avantage du vent.

Au final, une sortie de 121km, pour 4h56 avec uniquement 515m de D+. Mais bon le mental a bien travaillé.



Mars est maintenant terminé, vive Avril!!!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cigogne 02/04/2009 08:11

Oui, cela me semble l'élément le plus important. Attention : pense à prendre la bonne chaîne. Leur largeur varie légèrement en fonction du nombre de pignons de la roue libre

Cigogne 31/03/2009 08:00

Pour changer la chaîne (si je peux me permettre) :
Outillage nécessaire : un dérivchaîne et un maillon rapide.
A l'aide d'un dérivchaîne, ouvrir la chaîne en place. La poser à même le sol, sur toute sa longueur. Mettre à côté la nouvelle chaîne. Enlever le nombre de maillons nécessaires afin d'amener la nouvelle chaîne à la même longueur que l'ancienne moins un maillon. La mettre en place et la fermer avec le maillon rapide.

Cricri 02/04/2009 06:23


merci du conseil : je suis allé acheter un maillon rapide : c'est déjà un bon début. J'attends maitenant de recevoir ma chaine.


Fantomette 30/03/2009 22:14

Au fait, Cri-cri, tu te souviens que vous aviez parlé de faire le Grand Colombier et/ou le Col de la Biche en mars (trop tard, c'est râpé!) avec Bruno et d'autres véloces ...

Cricri 30/03/2009 22:17


non je ne m'en souvenais pas que j'avais dit en mars... Tant pis, j'en profiterai pour demander à Bruno comment on change un chaineje sais ça n'a rien a voir mais comme il n'a pas deux mains gauches


Cigogne 30/03/2009 21:42

En ce qui me concerne, les données affichées en permanence sur mon compteur, sont : heure actuelle, durée de selle depuis le début de la sortie, vitesse instantanée et cadence de pédalage.
Je ne contrôle pas ma fréquence cardiaque en permanence. J'ai peut-être tort, mais je sens a peut-près où j'en suis. Et en règle général les données (vérifiées une fois rentré) me confirment dans mes sensations

Cricri 30/03/2009 21:49


voilà. A priori nous travaillons donc à la sensation, si on peut appeler cela un travail


Fantomette 30/03/2009 21:38

J'aime beaucoup le titre de ton article "Travailler le mental" : ça change des titres "classiques". Hé, au fait, la prochaine fois que tu vas à Lisbonne, ce sera à ... vélo ??? "Vive avril!" comme tu dis, période de l'année où, si il fait un temps "normal", le kilométrage de tous les cyclos va littéralement exploser, surtout avec le rallongement des jours cela permet de rouler plus tard le soir avec une température plus clémente. J'aurais bien agrémenté mon commentaire de "smileys" mais je ne sais pas comment il faut faire pour les rendre disponibles sur ton blog ...?

Cricri 30/03/2009 21:43


ben pour les smileys je ne sais pas.

Pour avril, la prévision est putôt bonne, car entre le trajet Lyon-Orléans et un 330km avec Benny, je devrais avoir 770 km en .... 2 sorties
en 2700 j'avais totalisé 1526km en avril en 10 sorties. On verra. Je ne cherche pas à battre de recors mais surtout à passer à être bien sur le vélo


Cigogne 30/03/2009 19:48

T'as beau dire, ça fait quand même une belle sortie à près de 24 de moyenne. Sympa, malgré le vent.

Cricri 30/03/2009 21:27


en fait la moyenne, maintenant je ne regarde plus...

Les données qui sont affichées sur mon compteur en permanence sont le temps passé depuis le départ, le kilométrage et la FCM.

le reste je ne regarde pas. Du coup je suis plus zen. Donc j'évite de me mettre dans le rouge. Après comme je me connais, mais comme chaque cyclo, je sais si je roule vite ou pas...

Et pour monter à Orléans, mon rêve serait de faire du 20 de moyenne pauses comprises donc grosso modo d'arriver en 22h00. Maintenant j'ai fait un plan de route plus réaliste avec l'objectif
d'arriver sans me mettre dans le rouge. En juillet, après 400 bornes, il n'en restera plus que .... 1000 ... à faire


Brigitte 30/03/2009 11:37

Ah le moteur mistral, quand il est en route ... que c'est bon de rouler à 30 km/h sans effort ... la récompense ! J'ai vécu ça hier dans le Sud !

Cricri 30/03/2009 21:24


c'est sur que quand ça pousse, c'est moins compliqué que quand ça freine


Laurent 30/03/2009 09:14

Bonne séance au mental. Je trouve que c'est encore plus dur sur un parcours plat comme tu l'as fait. Nous le mistral on fait tout pour lui échapper, quand c'est possible.
Repose-toi bien et bon courage pour le week-end prochain !

Cricri 30/03/2009 21:23


merci, et en plus je ne suis pas fatigué. J-4 avant les vacances, et J-6 avant le départ