Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

L'Octocôte

10 Mai 2009 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme, #Rallyes

Ce Week End, je suis d'astreinte. Impossible donc de rouler, Vendredi (certains de nos centres Auto étaient ouvert) ou hier. Du coup, aujourd'hui sera la première sortie après le 500km de la semaine dernière. Je vais donc voir où j'en suis. Le rendez-vous théorique du club est prévu à 7h30 à Fontaine Saint Martin, mais en y arrivant plus tôt je rencontre Fantomette, Bruno, Anass, Saturnin et Yann Brizais. Tous à l'exception de Fantomette se déclarent partant sur le 130 km. Comme ils partent tout de suite, je décide de les suivre, on verra bien si le physique suit, car j'ai peur de ne pas avoir totalement récupéré.













Nous partons de Fontaines en direction de la Saône, que nous traversons à Rochetaillée. La route jusqu'à Chasselay est plutôt plate et je trouve que cela roule vite. Je me dis que si cela continue à ce rythme, il faudra que je décroche. Nous traversons de beaux villages et le temps est encore ensoleillé.












Après Chasselay, nous prenons la direction de Morancé où je reconnais des routes par lesquelles je suis passé en course à pied au mois de Septembre. Les organisateurs nous font passer par de jolies bosses mais sur des routes très peu fréquentées.

La première pause a lieu un peu avant le Bois d'oingt et il vient de se mettre à pleuvoir. Chacun se tâte pour savoir s'il va continuer, mais la pluie ayant décidé de nous épargner, tout le monde restera sur le 130km.

Anass semble encore tout frais au premier Ravito. Les organisateurs font bien les choses. Il y a (encore) pas mal à manger : du sucré, du salé, ainsi que des boissons. Malheureusement pour les derniers, ce ne sera pas tout le temps le cas.







Après que chacun se soit restauré, nous décidons de repartir. Il reste pas mal de kilomètres et surtout pas mal de bosses.

Enfin, on dit les bosses... Moi je les cherche encore...
Anass et Saturnin semblent concentrés sur leur sujet. Il est vrai que les choses sérieuses vont bientôt commencer. Après le Bois dOignt, nous prenons la direction de Saint Verand puis Saint Clément sur Valsonne. Avant d'arriver à cette charmante bourgade, un coup de cul un peu plus sévère que les autres oblige à passer un peu plus à gauche encore...





Jusquà Valsonne, la route est large et bien bitumée. Me sentant assez en forme, je décide de travailler un peu la musculation. Je passe donc le grand plateau et essaye de garder un rythme de 60 tpm.

Un nouveau ravitaillement nous attend à Valsonne.
Les costauds sont passés depuis un moment. Maintenant c'est vraiment à la bonne franquette et tout le monde est détendu. Il le faut car nous allons attaqué le col de la croix de Thel, surtout caractérisé par 2 kilomètres à 7 ou 8%, le reste étant très plat.
Anass commence à donner des signes de fatigue, ce qui est étonnant de sa part.




Bruno lui est en très grande forme, comme d'habitude. Il monte sans forcer, Saturnin attends Anass, et Yann est assez irrégulier comme à son habitude. Il est parfois derrière, parfois devant. Avec l'habitude, on ne s'inquiète plus pour lui, d'autant plus que son visage ne reflète pas la souffrance. Pas comme celui d'Anass à l'instant où je pourcentage est un peu plus fort...


En plus je prends un malin plaisir à mitrailler Anass. Lui l'ancien boxeur. Je pense que s'il m'attrape ça va être ma fête...
Le col de la croix de Thel (650m) est enfin atteint. De ce côté là il n'est pas très dur. Valex nous l'a fait passer en provenance de Ternand. Il est beaucoup plus rude.



 Nous prenons la route qui descend sur Ternand. Elle est rude sur 400m dans ce sens, et je suis obligé d'enlever la plaque pour finir la bosse. La descente sur Ternand est sinueuse et peu large. Un ravito d'un rallye VTT nous averti que les pompiers sont en train de monter en sens inverse. De ce fait, nous nous arrêtons en entedant leur sirène afin de les laisser passer sans encombre.
A Ternand, je connais la route : à drite puis à gauche pour monter à Sainte Paule.
Anass essaie de prendre la pause pour la séance photo, pendant que Saturnin grimpe tanquille. La côte est régulière et ne dure guère (4.5km). Ensuite c'est un long faux plaut jusqu'au Saule d'Oingt, lieu d'un ravito liquide.








La partie essantielle du dénivelé est avalée puisque nous en sommes à 1500m. Néanmoins il va rester quelques bosses, comme celles d'avant Alix et Marcy, lieu de notre dernier ravitaillement.
Lors de cet arrêt, un cycliste cherche désespérément une chambre avec une valve très très très longue. Il a des roues tout carbonne, dont le prix doit excéder celui de mon vélo. Mais il n'est pas en autonomie. Sur un rallye, j'estime que cela est une faute. En plus nous n'avons rien pour le dépanner. Nous apprenons aussi que l'équipe des filles a décidé de se lancer sur le 130km D'après mes calculs, elles sont 35 à 40km derrière. Elles n'arriveront pas de sitôt à l'arrivée. Mais peu importe car la clôture intervient vers 17heures. En tout cas elles ont du courage : BRAVO LES FILLES.
Maintenant la route est un peu moins sympa, car il va falloir redescendre sur les quais de Saône et quitter les contreforts du Beaujolais. Nous passons par Anse, Trévoux, Quincieux, Couzon au Mont d'Or et rejoignons Fontaine Saint Martin où nous retrouvons Bernard, notre président, handicapé par une tendinite et qui n'a pu faire que de la marche, ainsi que Andrée, Pierrot et sa femme Françoise.












Le club gagne le trophée du 2° club le plus représenté...

En conclusion et avant les chiffres, je voudrais saluer les organisateurs : gentils, souriants, un fléchage magnifique qui nous a permis de bien visualiser le paysage et des routes très sympathiques. C'était la première fois que je participais à l'Octocôte, cela me donne envie de revenir.

D'un point de vue bilan, j'ai du retourner un peu rouler après l'arrivée histoire d'atteindre les 130 bornes. La sortie a duré 6h26 (en fait 5min de - car j'ai oublié d'arrêter le chrono...) pour 130.3km et 1940m de D+

Aux questions sur ma récupération par rapport à la semaine dernière, les réponses sont plus que concluantes. J'ai effectué pas mal des côtes sur la plaque. Seul point négatif, mais plus lié à la préparation longue distance. Je deviens un vieux diesel sans possibilité d'accélération. Je sais rouler longtemps à allure modérée, mais quand Bruno a porté quelques accelérations en fin de parcours, le cardio a vite atteint les 160 puls... Mais bon tout va bien et la préparation peu continuer

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Ard_ 14/05/2009 21:21

Cricri, si toi tu deviens un vieux diesel ... qu'en sera-t-il de moi ????
Sérieux ce n'est pas des propos de la sorte qui vont me faire remonter le moral ....
Guy

bruno 11/05/2009 23:38

Salut Cricri
Encore une belle sortie que voila. Par contre c'est bizarre comme distance 130km sur un "rallye". Par chez nous les grands parcours font entre 85 et 100km selon les organisateurs et après cela passe vers les 180 ou 200 pour les gros trucs mais jamais de distance intermédiaire comme cela.
Ca a du te faire bizarre de rouler avec tant de monde:)

Cricri 13/05/2009 22:28


On a du 130 mais dans certains rallyes cela montent à 160, rarement plus...


JB-RCTL 10/05/2009 21:52

Bravo le cricri, 500 bornes et après 130 et un reportage impec' = respect
Bon je viens de passe les 840 en 8 sorties (111 ce matin avec pas trop de flotte)
Je commence un blog, je te demanderai conseil
jaky

Cricri 11/05/2009 06:48


Tu commences doucement mais surement et tu serais "à point" point démarrer l'Arédchoise. En ce qui concerne le blog, je veux bien essayer de te donner des conseils, encore faut il que je sois
capable de répondre aux questions que tu poseras.

A+
Cricri


Fantomette 10/05/2009 18:11

Magnifique ton compte-rendu Cri-cri ! C'est formidable d'arriver à écrire autant de choses en si peu de temps et tu as pris beaucoup de photos, c'est bien pour illustrer tes commentaires en plus, vraiment.
Qu'est-ce-que c'est cette histoire de "vieux diesel", allons, tu as pratiqué un entraînement totalement différent ces derniers temps, c'est tout ! Fais le Grand Colombier avec Bruno M. de temps en temps et hop tu seras à nouveau ultra performant !!! Et puis tu sais, les "vieux diesels", c'est pas mal non plus !

Cricri 10/05/2009 18:16


Merci pour les compliments. Bravo à toi et aux filles d'avoir terminé dans les temps le parcours, car il était exigeant.

Quand je parle de vieux diesel, c'est un constat. Mais tu auras aussi remarqué que je fais avec. Mon objectif est de savoir rouler longtemps. Donc pas besoin d'accélérer....