Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Le Rallye d'Automne de Genas

3 Octobre 2009 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme, #Rallyes

Ce samedi était organisé Le Rallye d'Automne de Genas. Bien qu'habitat la communce depuis 10 ans, je n'y ai jamais participé. J'ai participé une fois au Rallye de Printemps qui nous fait rouler jusqu'au col du Calvaire de Portes mais jamais ici.
C'est donc l'occasion de découvrir.

Vers Midi, heure d'ouverture des inscriptions, je me rend au Gymnase Jacques Anquetil. Il y a déjà beaucoup de monde. Tant mieux pour le club de l'ESGA cyclo. Je rencontre Pierre F. et Rodolphe M.de notre club. Ils sont toujours aussi joyeux. Ils rouleront sur le parcours de 60km. Pour ma part, je décide de rouler sur le parcours de 100km.

A midi vingt, je prends le départ.Les routes sont bien fléchées et on nous fait emprunter des routes peu passantes pour nous rendre à Saint Laurent de Mure.Les panneaux sont bien visibles, il fait beau, la route est plate comme la main. Pas pour longtemps. Car en traversant la nationale 6 à St Laurent de Mure, les organisateurs nous font passer par un mur. C'est sympa, mais cela surprend. Nous sommes dans la Rue de Chamonix. Ceci explique peut être cela.. Nous traversons ensuite le hameau de Poulieu, puis Grenay. A cet instant je loupe probablement une flèche car je me retrouve à Heyrieux. Qu'à cela ne tienne, je redescends tranquillement sur Saint Quentin Fallavier. Enfin tranquillement, ce n'est pas tout à fait le cas. Je ne sais pas ce que j'ai en ce moment, mais je roule avec de gros développements (par rapport à d'habitude) et je vais beaucoup plus vite...
A saint Quantin Fallavie,r après être passés devant la gare, nous bifurquons sur la droite pour emprunter la route (D24) qui mène à Bonnefamille.
La route est en faux plat montant et comme l'enroule sur la plaque ça avance vite. Ducoup je me prends au jeu de rattraper le groupe qui est devant moi.

Ce sera chose faite assez rapidement. Je resterai quelques temps dans les roues avant de poursuivre ma route car ils roulent par accoups.
La route est constamment en faux plat montant, ce qui n'est pas pour me déplaire. Nous passons Bonnefamille, puis Roche avant de nous diriger vers Four. A Roche, c'est la séparation des parcours.
Ci dessus une photo clin d'oeil pour ma grande fille, dont une copine habite Aillat. Il parait que c'est complètement paumé!!!

 

Nous continuons le parcours en direction de Chèzeneuve puis Crachier. Dans une des nombreuses bosses, j'ai la chance de rattraper du monde. A un moment, alors que je viens de rattraper un groupe, celui ci explose. Un gars du VC Corbas accélère une première fois. Je suis le seul à rester dans la roue. Je monte à sa hauteur pour prendre un relais, il accélère encore. Le compteur passe rapidement de 15 à 17 puis 19 km/h. Arrivé à 20km/h je sais que je suis dans le rouge et je décide de laisser partir le gars... Je ne comprends pas son attitude car nous sommes sur un Rallye...

 

Il se trouve que je le reprendrai sur le haut de la bosse alors que la route est beaucoup plus plane.

Aujourd'hui j'ai de bonnes jambes, car à chaque fois que je vois du monde en point de mire, j'arrive à les rattraper en accélérant.

 

J'arrive au ravitaillement de Culin ou un gros paquet de cyclos du club de Roche repart. Je jette un oeil au compteur pour m'apercevoir que la moyenne pause comprise est de plus de 25km/h, alors que nous avons déjà effectué pas mal de bosses. Cela doit être du à la course à pieds de ce matin...

Après m'être restauré et avoir fait le plein d'eau je repars. Je suis toujours seul. Mais je m'éclate bien. Je passe Tramolé et arrive sur Chatonnay quand un cylo me rattrape à vive allure. Je saute dans sa roue puis prend un relais. Celui là est plus sympa et nous allons rentrer ensemble. Pour l'instant ça roule fort et nous sommes dans une partie en faux plat descendant. Le compteur dépasse les 60km/h. Nous rattrapons ainsi un peu avant Saint Jean de Bournay le groupe des cyclos de Roche.

 

Le problème est qu'ils roulent un peu "seuls sur la route" et qu'il n'est pas simple de les doubler sans prendre des risques. Nous attendons la sortie de Saint Jean de Bournay pour passer devant.
Nous n'avons pas encore échangé trop de paroles avec mon compagnon de route car on roule fort. A un moment, me voyant avec le maillot de PBP 2007, il engage la conversation pour savoir ce que c'est (Ca doit bien faire 800km non ???).  Il me demande aussi si je roule comme ça sur les longues distances... Je lui dis que non, car dans tous les cas, je ne sais pas monter, ni descendre... et qui veut voyager loin ménage sa monture.

Nous passons rapidement Artas, puis Saint George d'Espéranche avant d'arriver au 2° contrôle de Lafayette. Je sens mon compagnon de route un peu émoussé. Mais il a quand même de bonnes jambes. Nous repartons après une petite dizaine de minutes d'arrêt. La côte en direction de Valencin fait mal aux jambes. Mais c'est quasiment la dernière bosse.

 

Nous finissons par Heyrieux puis Saint Laurent de Mure et le retour sur Genas s'effectue, comme à l'aller, par le hameau de Mezelly. C'est à ce moment que j'aperçois un casque que je reconnaitrais entre 1000. Celui de Yves Jubin, le président des cyclos de Jonage. Je demande à Philippe (c'est le prénom de mon compagnon de route) de continuer pour que je puisse finir la route avec Juju. Celui-ci m'indique qu'il a effectué le parcours de 60km, mais qu'après 3 semaines de repos forcé cela suffisait amplement.

A l'arrivée, je retrouve Pierrot et Rodolphe qui sont arrivés largement avant moi...

J'ai vraiment aubeaucoup apprécié ce parcours de 105km, effectué malgré les 1025m de dénivellé en 4h03.



Voici le profil du parcours

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fantomette 07/10/2009 21:27


TERRIBLE le récit fait par Laurent de l'accident mortel de vélo en Ardèche. C'est vraiment trop trop bête de mourir ainsi ... et je ne parle pas du traumatisme à vie pour tous les témoins ...
Cri-cri je connais le parcours que tu as fait samedi, pour l'avoir fait à vélo dans le même sens. C'est chouette comme coin. Si le rallye de Genas a lieu l'an prochain aussi, cette fois-ci
j'essaierai de le faire !


Cricri 08/10/2009 05:24


Oui c'est terrible cet accident mortel. Le problème, et tu l'as véu au club, c'est que quand on parle de sécurité, on passe pour le chieur de service... C'est sans doute parce que l'on fait mal
passer le message


Laurent 07/10/2009 21:12


Tu as encore rencontré des cyclos qui se considèrent comme seuls usagers de la route... C'est malheureusement habituel. Mon père m'a raconté une bien triste histoire ce week-end :
L'un des 2 clubs cyclos de Vallon Pont d'Arc était sorti, comme d'habitude. Et comme d'habitude sous l'impulsion d'un président inconscient ils ont eux aussi décidé que la route leur appartenait.
Tu connais le truc : ils roulent en prenant toute la chaussée, la plupart sans casque, et ne respectent pas le code de la route. Ce qui devait arriver arriva... En ne respectant pas une priorité le
groupe s'est fait percuter par un automobiliste. Le président est mort sur le coup.
Ma première réaction a été "tant pis pour lui, il l'a bien cherché". Sauf qu'avec de tels comportements c'est l'ensemble des cyclistes qui est mis en danger car nous sommes tous considérés comme
des gêneurs par les véhicules motorisés. "Grâce" à eux nous devons constamment redoubler de vigilance pour ne pas être la cible de vengeances diverses.

RESPECTONS LES RÈGLES !!!

Euh, sinon bien ta sortie, tu as encore la forme après tant de kilomètres parcourus.


Cricri 08/10/2009 05:21


Pour respecter les règles je suis d'accord. Tout d'abord parcequ'il le faut, et ensuite si on veut rentrer entier à la maison...

Pour la forme, c'est pas trop mal en ce moment


Brigitte 05/10/2009 11:44


Quelle forme Cricri ... les temps me laissent rêveuse ... 100 km pour moi, ça reste entre 5 et 6 heures de route !
Je vois que tout le monde ne sait pas encore ce qu'est le PBP ; je suis bien contente de le savoir grâce à toi, et le LEL aussi maintenant ;-) Vive la culture générale vélo !


Cricri 05/10/2009 11:53


En réponse, je connais des choses que je ne connaissais pas avant ton blog (ski de rando, spéléo, marche en montagne...)

Comme quoi


JujuY 05/10/2009 08:33


Effectivement la rue de Chamonix est une surprise (!) dans le début du parcours.

Pour l'erreur de parcours, je vois bien où c'est. Juste après Grenay, il y avait une route à prendre sur la gauche, pour passer sous l'autoroute (c'est une forte descente à près de 10%).

J'ai hésité, mais il y avait bien une flèche, à gauche après le changement de direction, avant le virage je ne me souviens pas.

Coté forme, ce n'est pas terrible, pour moi cette année. Je me suis arrêté 3 semaines !


Cricri 05/10/2009 11:38


La rue de Chamonix, j'ai essayer de la passer sur le 52 mais j'ai eu du mal