Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

A la rencontre de Monsieur Karman

11 Octobre 2010 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

Il est arrivé le jour où je vais peut être le rencontrer.

Voici ce que cela signifie (Source : Blog de Brigitte)

On nomme ligne de Kârmân (on va écrire correctement le nom de ce physicien, pour une fois) une ligne imaginaire située à 100 km de la terre, au-delà de laquelle l'atmosphère terrestre devient négligeable. En somme, la ligne de Kârmân sépare la terre (et son atmosphère) de l'espace. Les américains mettent cette ligne à 80,5 km (50 miles!)

Depuis plus d'une dizaine d'années que je fais du vélo, je n'ai jamais encore atteint un dénivelé positif de plus de 100 000m dans la saison. Cette année, plus que le kilométrage, c'est cet objectif que je vise. Et aujourd'hui, pour l'atteindre, il me faudra une sortie avec un dénivelé d'au moins 2406m.

Comme j'aime bien découvrir des cols, autant joindre l'utile à l'agréable. D'autant plus que la lecture du blog Olivier Buisson me donne pas mal d'idées.

Ce sera direction la Loire (Message à Olivier, j'aurai traversé 4 départements : Rhône, Isère, Ardèche, Loire).

Démarrage classique par le Col de Bel Air (FR-38-0336). Le temps est gris mais la température est douce.

http://lh3.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMEHjQ2SI/AAAAAAAACPc/dfZsJzBDfJY/003.JPG

Je vais rejoindre l'ancienne N86 pour descendre jusqu'à Saint-Pierre de Boeuf où je prends la D503 en direction de Saint-Julien Molin Molette. Je découvre des villages pittoresque, comme celui de Malleval perché en haut du piton rocheux.

http://lh4.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMIvYbTAI/AAAAAAAACP4/GepRlm4AlQE/010.JPG

Le col du Banchet (FR-42-0673) est atteint assez rapidement.

http://lh3.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMKl6WUzI/AAAAAAAACQE/dOAjMFDx9S4/013.JPG

De plus, comme le col de Bel air, c'est un col que j'avais déjà à mon tableau de chasse. Je redescends maintenant vers Bourg Argental pour aller rattraper la très passante D1082, ancienne route nationale qui rejoint Saint-Etienne. L'objectif est d'atteindre le Col du Grans Bois ou Col de la République (FR-42-1161).

La montée est très régulière (autour de 5%). Heureusement la route est dotée d'une petite bande cyclable, ce qui permet de ne pas gêner les automobilistes.

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMNojQdgI/AAAAAAAACQU/VTveRtVbsG8/017.JPG

Aujourd'hui, j'ai décidé de partir avec les mêmes produits (lire alimentation) qu'Olivier Buisson : ça marche avec lui, alors pourquoi pas moi. Et pour démystifier tout de suite, voici le remède miracle :

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMN-gvB5I/AAAAAAAACQY/oJQaci_ZjxI/018.JPG 

Moi qui suis habitué aux barres en tout genre, finalement je m'en suis très bien sorti : cela signifie sans doute que les recettes les plus simples, sont les meilleures, ... et les moins coûteuses...

Malgré l'aspect Route Nationale, je passe parfois à côté de villages sympathiques comme celui de la Versanne

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMOgOFA0I/AAAAAAAACQc/9_O4blmGxTg/019.JPG

A 2 kilomètres du sommet, mon compteur m'indique 1405m de D+, il ne me reste plus que 1001m à grimper pour atteindre la ligne de Karman...

J'atteins le col où j'apprends que ce fut le premier col à plus de 1000m gravi par le tour de France en 1903

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMULXCVcI/AAAAAAAACRE/yr9mqf4cQfw/029.JPG

Selon mes sources (Merci Pierre Dumas de l'ATSCAF), le col fut escaladé de nuit : le premier vainqueur en fut Jean Fischer avec un braquet de 6,60m. 

Assez rapidement, je bifurque sur la droite pour aller chercher le col de Barbanche (FR-42-1040)

http://lh4.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMXVIAj2I/AAAAAAAACRc/6WE1TGszArs/035.JPG

J'y retrouve des routes et des paysages beaucoup plus calmes. Il y a un peu de vent frais, mais tout cela respire la sérénité, enfin quand on y passe pour faire du vélo...

http://lh4.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMYDmN8nI/AAAAAAAACRg/YJqsnG3-u3E/036.JPG

Aux alentours de midi, j'arrive au village de Tarentaise. J'en profite pour faire le seul vrai arrêt de la journée. Une pause technique, une pause repas et un coup de file à la maison pour signaler la position.

http://lh3.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMZbunboI/AAAAAAAACRk/o4PXjmsLlgk/037.JPG

Après 15 minutes de pause, je reprends la route et atteins rapidement le col de ma Barbanche, même pas signalé par un vrai panneau.

http://lh4.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMbktDdQI/AAAAAAAACRw/ZDTzTWF8_y4/040.JPG

C'est maintenant la fin de la première partie de montée. La route va maintenant descendre en direction de Saint-Etienne. Le revêtement est de bonne qualité et je me laisse descendre tranquillement.

Un peu avant d'arriver sur Saint-Etienne, le GPS se met à bipper : le Col de la Croix du Perthuis (FR-42-0794) est tout proche. Il s'agit d'un col muletier. Peu importe, il semble être à moins de 1 km.

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMdeBNYrI/AAAAAAAACR0/vhCPGfopS2k/041.JPG

J'attaque donc le chemin en mettant pied à terre, car le revêtement ne me permet pas de continuer sur le vélo. Le col est très vite atteint.

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMeLQr9KI/AAAAAAAACR4/Oj0Mj3AICsA/s576/042.JPG

Ce sera mon cinquième col de la journée. J'ai perdu un peu de temps à marcher, mais ce n'est pas grave. Je profite de la carte du GPS pour voir qu'en marchant 300m de plus j'atteins la route de l'autre côté du col pour redescendre sur Saint-Etienne.

Le prochain col n'est pas à recommander. C'est le Col de la Beaurie (FR-42-0641). En effet, en le repérant, j'avais constaté qu'il était situé sur une voie express. J'ai donc rusé en regardant la topologie des lieux. J'arrive à ne rouler que 700m sur cette voie pour glaner mon 296° col et le 6° de la journée. Néanmoins, à ne pas faire autrement qu'un dimanche après-midi.

http://lh4.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMf2k6neI/AAAAAAAACSE/tLJghG7hlfk/045.JPG

Je mets maintenant le GPS en mode recherche de trajet. Ma prochaine direction est le col du Pilon (FR-42-0795). Le GPS me guide dans les méandres et les bosses de Saint-Etienne ce qui me permet d'accumuler un peu de dénivelé. Je m'aperçois que certaines personnes sont affublées de tuniques vertes dont je ne reconnais pas le goût (pour les non initiés, je plaisante évidemment).

http://lh3.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMhID0tgI/AAAAAAAACSM/rgYbDgVDiLY/047.JPG

Au 138° kilomètre, je suis au pied de la montée vers le col du Pilon. J'atteins les 2000m de dénivelé positif. Plus que 406m pour atteindre la ligne de Karman.

La montée est très agréable dès que l'on s'est un peu éloignée de la ville.

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMkJXC26I/AAAAAAAACSc/LSOFxAWiuo8/051.JPG

En effet, on retrouve un vrai calme. De plus, les couleurs de l'automne s'intègre bien dans le paysage. Du coup, la dizaine de kilomètres menant au col passe assez rapidement.

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMlVv2HwI/AAAAAAAACSk/7fLZbpsMog4/052.JPG

Il ne me reste plus qu'un seul col à gravir pour finir ma journée. C'est le col de la Gachet (FR-42-0748). En théorie, il est situé 47m plus bas que le col du Pilon. Sauf que pour y arriver, il faut grimper jusqu'à Saint-Christo en Jarrez, lieu du premier contrôle de la course à pieds Sainté-Lyon. J'arrive au village alors que je n'ai plus d'eau dans mes gourdes. En me rendant au cimetière pour refaire le plein, un homme (peu enclin à me laisser prendre de l'eau dans ce lieu sacré) m'indique un endroit très proche : la caserne des sapeurs pompiers à 50m. En effet, il y a un robinet d'eau qui me permet de me réapprovisionner.

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMn9bgdDI/AAAAAAAACS0/1rBkOzFDkQI/056.JPG

En repartant et juste avant d'arriver au col de la Gachet, je prends encore une fois en photo ce village de Saint Christo, que je trouve très sympa. En plus, au contraire de la Sainté-Lyon, il est très calme aujourd'hui.

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMo0InupI/AAAAAAAACS4/0T6Qo4AOQHQ/057.JPG

Le col, dernière "difficulté" de la journée est vite là.

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMpQQpi2I/AAAAAAAACS8/QDvjScawgvM/058.JPG

Le reste du parcours ne sera plus qu'une grande descente où la grosse difficulté sera d'éviter de tomber à cause des gravillons généreusement éparpillés sur la route. J'arriverai ainsi à Rive de Gier.

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMq29UR4I/AAAAAAAACTI/epV2NWfMYP0/061.JPG

La route n'est maintenant qu'un long faux plat jusqu'à Givors, où le naturel revient au galop, même si on est dimanche.

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMrc5RCPI/AAAAAAAACTM/ikMivNoYMNw/062.JPG

Néanmoins, à un moment, et vu qu'il ne me restait plus que 30m de D+ a grimpé pour atteindre la ligne tant attendue, je biffurque sur la gauche pour un aller retour me permettant d'atteindre mon Graâl. J'en profite pour laisser un petit message à Brigitte...

A Grigny je ferai le bonheur de 2 jeunes que je vois marchant à pieds à côté de leur vélo. L'un des deux à crever et je leur donne une bombe anti-crevaison. Le trou dans la chambre devait être très petit car la roue se regonfle. Du coup ils sont très content et me remercie, car dans ce coin, personne ne semblait vouloir s'arrêter...

Je rentre à la maison par Vernaison, puis par les grandes routes plates de Saint Symphorien d'Ozon.

http://lh3.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLIMsS6v1aI/AAAAAAAACTU/HPObuUyp-WE/064.JPG

J'arrive à la maison un peu avant 17h45, ayant parcouru 225.3km en près de 10h40 pour 2595m de dénivelé. Mission accomplie : les 100 000m de dénivelé dans la saison sont donc dépassés!!!

Le parcours

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLKM55Y4QfI/AAAAAAAACTg/OR97r2M3aZw/s912/20101010%20Trac%C3%A9.jpg

Le profil

http://lh3.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TLKNKEDoDOI/AAAAAAAACTk/BqNO3LgOktM/s912/20101010%20Profil.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Olivier BUISSON 14/10/2010 23:03



Oh là là j'ai du retard en lecture !!! éh oui entre le boulot ..le vélo ... la maison .. plus bien de la place pour l'ordinateur !  tu sais quoi après avoir lu l'article je suis allé
manger 2 BN   ton reportage me donne envie de remettre ça ..et de bouffer des chocos .... bravo .... pour ta
pratique simple mais efficace et vrai du vélo , super content pour toi d'avoir réalisé un objectif .. bon week-end vélo



Cricri 17/10/2010 06:21



merci... Tu sais sur qui j'ai copié...



jef cyclo 38 13/10/2010 17:35



Félicitations, pour le franchissement symbolique de la ligne de Karman.


Qui plus est, tu l'as réalisé lors d'une superbe sortie, parfaitement illustrée par de bien belles photos, et un vivant reportage. Reste plus qu'à viser les 10000 km...



Cricri 14/10/2010 05:47



Merci pour les compliments... 12° de l'année à plus de 200km. J'essaie de concurrencer un certain Olivier B. mais
j'ai du mal



Bernie38 13/10/2010 09:10



100000 mais comment vous faites tous pour atteindre cet objectif?
Si tu rajoutes le dénivelé avec la VAE tu les avais déjà atteint



Cricri 14/10/2010 05:46



100 000 : c'est facile. Au départ je me suis dit si du fais 1000m de dénivelé à chaque fois que tu roules 100km, c'est simple. 1% de pente moyenne, c'est vraiment rien. Donc je m'astreignais,
quand c'était possible à aller chercher des bosses quand c'était possible.


 


Avec le VAE, je ne compte pas le dénivelé. Je n'inclue déjà pas les kms dans mon bilan mensuel. En effet, vu l'aide procurée ce serait du ... dopage ?



Cigogne 13/10/2010 08:54



Tu sais, je ne suis pas spécialement Champagne non plus. Je préfère nettement le Crémant (d'Alsace, naturellement)



Cricri 14/10/2010 05:44



A oui, le Crémant, j'avais oublié. Tu as bien raison d'ailleurs



Éric, le monde des cyclosportives 13/10/2010 06:56



Salut Cricri.


Joli reportage, dommage que tu sois passé par le col de la Beaurie... sur voie express... tu as du galerer un peu.


En tout cas félicitations pour avoir atteind ton objectif sur les "terres vertes" et sur mes terrains de jeu.


A plus


Eric



Cricri 14/10/2010 05:44



Merci Eric.



Cigogne 12/10/2010 09:22



Et maintenant, ça se passe où pour le Champagne (qui s'impose)



Cricri 13/10/2010 05:42



dans mon cas ce serait plutôt bonne petite bière, n'étant pas un grand fana du champagne. A réfléchir... Faut d'abord que je crée un évènement sur Face de Bouc, etc... c'est compliqué la
technique



vincent 12/10/2010 03:47



Bonjour Christophe


Super compte rendu et photos



Cricri 13/10/2010 05:41



merci Vincent. Et toi tu en es où ?



nainvert 11/10/2010 23:09



t'as remarqué que pour les grandes joies et les grandes performances, il faut aller du coté de sainté


 


et pour un supp lyonnais travailler à feu VERT çà le fait pas trop



Cricri 11/10/2010 23:24



moyennement d'accord avec toi.


 


par exemple en hiver tu mets 10000 mecs à Sainté de nuit. Ils ont tellement peur qu'on les retrouve à Lyon le lendemain



Fantomette 11/10/2010 22:24



Pétard, cri-cri, tu vas exploser tous tes records l'année de tes 40 ans !!!


N'empêche que c'est difficile d'imaginer concrètement un dénivelé réel de 100.000m! Et vive les bichocos !!!


Joli parcours que tu as fait là, mais STP, reste avec nous sur terre !



Cricri 11/10/2010 22:30



merci Fantomette. Rester sur terre, je ne peux pas. Mais quand tu veux à vélo... Maintenant il me reste peut être la barre des 10000kms dans l'année. Jouable mais pas si simple, il reste peu de
temps...



Bruno 11/10/2010 22:09



Grrrrrrr


Je viens encore de me faire griller par Renarde



Cricri 11/10/2010 22:09



ben oui mdr



Bruno 11/10/2010 22:08



Prem's


Pour fêter cela tu t'es acheté un maillot chez les petits hommes verts



Cricri 11/10/2010 22:10



non : fidèle je suis, fidèle je reste... et puis quand je vois un gosse porter le maillot fièrement le maillot de son équipe, je me dis que son équipe lui amène un peu de bonheur... C'est pour ça
que le nain n'a pas voulu grandir



renarde1 11/10/2010 22:02



Bravo Cricri pour cette belle sortie d'envergure qui t'a permis de franchir la ligne ! Tu es parti de nuit si je calcule bien ?
Si ça n'avait pas été un dimanche (par exemple un mardi )  j'aurais roulé jusqu'à Bourg argental pour te saluer
 (allez j'arrête de faire le "pur produit de la société de loisirs ")



Cricri 11/10/2010 22:08



si tu étais allée jusqu'à Bourg Argental, tu aurais pu faire le reste de la boucle.


 


merci de ton soutien..