Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Balade solidaire dans les contreforts du Pilat

13 Mars 2010 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

Ce matin il est 6h35 lorsque je lève le camp. La température est assez froid (-4°C) mais il n'y a pas de vent et le soleil semble vouloir être de la partie. J'ai grosso modo 6 heures de sortie devant moi ce qui me permets d'envisager une sortie d'à peu près 120km. 

J'ai décidé d'aller grimper le col du Bourrin (FR-69-0464) histoire de conjurer le sort. En effet, c'est à ce col que j'avais cassé la patte de dérailleur le 31 Janvier.
001
Le début du trajet est très plat puisqu'il faut aller traverser le Rhône et que l'on a même plutôt tendance à descendre qu'à grimper. Heureusement, qu'il est tôt car les pistes cyclables mises à notre disposition ne sont pas toujours très propre. Impossible de rouler dessus ici.

J'arrive assez rapidement (30km) à Givors où je vais pouvoir attaquer la partie vallonnée du parcours. Je prends la route qui mène à la Croix Régis. La montée au global n'est pas très difficile (à peu près 300m de D+ pour 9km). A 2 kms du col, je bifurque sur la gauche pour prendre cette jolie petite route. Le paysage a bien changé depuis la dernière fois où je suis passé. Il n'y a plus de neige! 
002

003
Arrivé au Col, j'en profite pour faire une pause technique et pour avaler un gel. La vallée est dans la brume. La température a commencé à grimper un peu mais il ne fait que 2°C.

005

Je reprends ensuite ma route pour aller passer le col de la Croix Régis (FR-69-0501). Franchement, de là où je pars, ce n'est pas le plus difficile à faire puisque la route s'élève en faux plat très légèrement montant.
007
Arrivé au col, je regarde l'heure : je vois que je vais avoir le temps d'aller chercher un col supplémentaire. Je me dirige donc vers le col de Chassenoud (FR-69-0557).
008
Je suis maintenant en vraie pleine campagne vallonnée. Le paysage est magnifique et il n'y a quasiment aucune voiture. Je savoure cette sortie en me disant que j'ai vraiment de la chance. Au croisement entre la D28E et la D161, à 1km du col, je tourne à droite et là je suis quasiment arrêté. Certes la route grimpe un peu, mais le vent du Nord vient de décider de se lever et je l'ai de face.
009
J'arrive malgré tout sans encombre au col. Je fais donc demi tour pour prendre le chemin de la maison. Néanmoins, comme je ne souhaite pas rentrer par le même trajet qu'à l'aller.
Après avoir repassé le col de la Croix Régis, je bifurque sur la droite pour rentrer par les vignes qui surplombent Condrieu. D'une part parce que je n'ai jamais parcouru ce coin, et d'autre part parce que ces endroits sont bosselés. 
011
Sur ce sommet, bien que je ne sois pas très haut, je domine la vallée et le brume que j'y vois ne me donne pas envie d'y redescendre. C'est bien pourtant ce qu'il faudra que je fasse.
La partie la moins agréable sera le bout de Ex-N86 à parcourir entre Ampuis et Saint Romain en Gal.

A Vienne,  je prends la D75c pour pouvoir enfin terminer par le col de Bel air. Tout d'abord une petite grimpette vers la Tour de Mons par la D36B, puis le col proprement dit.
012

Le passage au sommet est mon 33° depuis le début de l'année. gageons que ce ne sera pas le dernier, mais gageons aussi que j'y mettrai les roues moins souvent du fait de l'allongement des jours et du printemps ; le tout devrait me permettre de faire des sorties plus longues un peu ailleurs...

Le retour s'effectue par Mions. Entre Chaponnay et Mions, dans les bosselettes, je rattrape un cyclo. Le vent souffle de face et il en bave. Au lieu de le déposer après l'avoir salué, je lui propose de se mettre à l'abri derrière moi. Il ne refusera pas (bien au contraire). J'aurai fait une bonne action aujourd'hui.

A l'arrivée, je pense aux copains du club qui sortent cet après midi dans les Dombes. Je pense qu'ils risquent d'en baver avec le vent de face.
Le bilan de la sortie est de 120.8km, pour 1366m de dénivelé et 5h45. 5 cols passés dont 4 différents.
20100313 Profil
Le trajet effectué réellement est le trajet Rouge. Le Vert était celui tracé sur MapSource.
20100313 Tracé 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Fantomette 15/03/2010 09:13


Chouette sortie Cri-cri .  Je connais bien le coin pour l'avoir sillonné pas mal de fois, entre autres Brigitte et
moi sommes passées à vélo au Col de Chassenoud début octobre.
Pour notre part, le vent dans les Dombes était assez fort ce samedi, mais heureusement qu'il y avait un grand soleil .


Cricri 15/03/2010 13:14


Merci. C'est bien pratique le GPS quand on a pas trop défini de parcours. Cela permet de voir les cols à proximité...


Bruno 14/03/2010 23:07


Arrête un peu de faire du dénivelé si tu veux que je vous suive le 11 avril


Cricri 15/03/2010 07:41


Et encore, tu n'a pas encore lu le cr de dimanche... En te voyant rouler Vendredi, je pensais que tu allais me "battre" ce we... Encore râté... Mais tu as encore de l'avance vu que tu as attaqué en Octobre...

Pour le 300 don't worry... Cela va le faire... En plus on va gratter des cols que je n'avais pas 


Velo electrique 14/03/2010 21:17


La vérité que tu es un héros, marcher par des chemins semblables, ne donne pas beaucoup d'envie je dois dire...


Cricri 15/03/2010 07:40


Moi un héros ??? Non, tu es gentil mais non... Je fais juste du vélo pour mon plaisir et j'essaie de faire partager mon plaisir aux lecteurs... 


Laurent 14/03/2010 08:43


Quelques similitudes dans nos sorties respectives. La durée mais aussi le remorquage .
Tu as du te régaler sur ces routes désertes, et pour une fois dépourvues de neige.


Cricri 15/03/2010 07:39


Oui, je me suis régalé.. Pas de neige mais par contre du vent...


Olivier BUISSON 14/03/2010 06:38



Je pense que la prochaine fois tu passera régler le relais TV du Mont Pilat !


Un vrai métronome  et bon samaritain , cela te rappel le bon de 'Louis " le brocanteur de Morette .... sans la neige



Cricri 15/03/2010 07:38


J'ai grimpé une fois le col de l'Oeillon. J'avais du faire 225km et 10 cols dans le Pilat. J'en avait bavé dans l'Oeillon... Mais j'aimerai bien recommencer