Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

BRM 300 Km de Grenoble - MAGNIFIQUE !!!

11 Avril 2010 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme, #BRM

Initialement, je devais participer la semaine prochaine au BRM 300km de Bourg en Bresse. Néanmoins, après avoir consulté le trajet proposé par Jean-Philippe Battu sur celui de Grenoble, j'ai souhaité remplacer Bourg par Grenoble. Je n'ai pas été déçu!!!

 

Pour éviter de nous lever trop tôt, Bruno et moi avons été hébergés chez un copain au Touvet, à 30km de Grenoble. Le lever a lieu à 2h30, ce dimanche matin. A 3 heures nous sommes dans la voiture, prêts à en découdre. Nous arrivons au lieu de départ à 3h30.

20100413

Jean-Philippe nous accueille et nous indique les directives, pendant qu'Isabelle, nous distribue les cartes de route.

20100414

Isabelle roulera même avec nous. C'est vraiment une superwoman!!!

Au départ, je rencontre :

20100415

Benny qui vient pour finir entre 16h00 et 17h00 soit un brevet entre 13h00 et 14h00.

20100416

Sophie Matter, grande cyclote devant l'éternel.

20100417

Olivier Buisson, himself... Tranquille comme Baptiste. Mais il n'est même pas venu en vélo.

20100419

Jean-Louis, membre du Forum des longues distances.

A 4h00, Jean-Philippe effectue une vérification des éléments de sécurité de nos vélos, pointe nos cartes de route et nous fait partir. Nous attrapons rapidement la voie verte comme indiqué. Mais, à peine 2 kilomètres effectués, je scrute le GPS pour voir où aller quand badaboum, je me retrouve par terre. J'étais dans l'herbe (normal pour une voie verte) et j'ai voulu me remettre sur le bitume... Heureusement, pas de casse matérielle, ni sur le bonhomme si ce n'est quelques égratignures au genou.

Malgré le GPS, la sortie de Grenoble n'est pas très simple. Nous arrivons malgré tout à arriver à Pont de Claix. Maintenant, c'est très facile. Benny qui roulait avec nous part pour un périple solitaire. Je roule avec Bruno, et Jean-Louis.

A Vif, une erreur d'inattention nous fait revenir sur nos pas au bout de quelques centaines de mètres. Nous croisons alors Isabelle qui semble avoir une santé phénoménale. Nous attaquons le début du col de Faut (FR-38-0899). Nous sommes dépassés dès le départ par Sophie Matter qui grimpe très facilement. Certes le pied du col possède une pente très faible, mais je déconseille à Bruno d'essayer de la suivre. Je ne sais pas comment nous avons perdu Jean-Louis, mais il n'est plus avec nous.

20100421

Le col est assez long (près de 17km) mais la pente moyenne entre le km 20 et le km 35 est de 3%. Sur tous le début du col, je m'aperçoit sur le GPS que la vitesse est située entre 15 et 17km/h. J'imagine alors les grands rouleurs...

20100422

Le sommet du col du Fau est atteint sans aucune difficulté alors qu'il fait encore nuit noire. Nous allons maintenant nous diriger vers le col de la Croix Haute (FR-26-1176) distant de 31 km. Nous avons de la chance. Le jour se lève et le vent souffle dans le dos... pour l'instant.

20100424

Jean-Philippe nous a tracé une route qui nous fait découvrir des paysages magnifiques en contournant le Vercors.

20100427

Moi qui n'ai pas l'occasion de rouler dans ce coin, j'en prends plein les mirettes. J'en profite un maximum d'autant que j'ai l'impression d'avoir de bonnes jambes. néanmoins, je me méfie de cette impression car il nous reste encore 250km à parcourir.

20100430

A un moment, nous rattrapons Isabelle et ses compagnons, qui eux aussi ont l'air très facile et qui prennent leur temps de savourer.

20100429

Les 6 derniers kilomètres du col ont une pente moyenne de 5%. Avec Bruno, nous montons tranquillement en pensant que la journée sera longue.

20100433

Au fur et à mesure de la montée, la température chute et le soleil est masqué par les nuages.

2010043720100438

Nous atteignons le col à 7h59 précises, là où Jean-Philippe a positionné un contrôle secret. Il tient à notre disposition des boissons chaudes. Que c'est gentil!!! Je veux souligner l'implication de Jean-Philippe : au départ, au contrôle secret, à l'arrivée... Pas simple d'être organisateur unique, même si Isabelle l'aide aussi. Mais 2 pour un événement pareil c'est géant.

Nous attaquons la descente après s'être vêtu chaudement. Pour Benny, je suis resté en cuissard court, mon cuissard Assos reçu pour la fête des pères...

20100441

Dans la descente, les vélos couchés s'en donnent à coeur joie.

Nous entrons en région PACA. tout un symbole pour ce brevet multi-départements.

20100444

Le soleil arrive lors de la traversée du Buëch. La descente est assez rapide mais ne se fait pas à fond. Il ne faut pas se griller et il faut aussi profiter des magnifiques paysages qui nous sont proposés.

Le pointage a Aspres  sur Buëch a lieu à 9h00 après 5h00 de rando, soit près de 20km/h malgré les cols.

20100445

Nous nous retrouvons presque tous au café de la gare. Nous sommes accueillis de manière sympathique. Nous consommons un café et profitons des toilettes puis repartons.

Les "vieux du village" se marrent : "vous allez faire le col de Cabre (FR-05-1180) avec le vent dans le nez"...

20100448

Le pied du col de Cabre ressemble à de la tôle ondulée. Le vent souffle très fort de face. Avec Brun nous faisons en sorte de ne pas nous épuiser.

20100449

A titre personnel, je regarde les paysages : j'en profite car je n'en n'aurai pas des comme cela avant longtemps. C'est vraiment géant et à cet instant, malgré le vent je savoure un maximum.

20100454

Il faut courber l'échine pour avancer, mais qu'est ce que c'est bon. Jean-Philippe lors de sa reconnaissance de cette semaine a eu droit à vent et pluie... Alors nous, ce n'est que du bonheur.

20100458

En rattrapant un diagonaliste (Bernard), il m'est conseillé de m'arrêté après ce tunnel. Ce que je fais. Et lorsque je lève la tête, voici ce que je vois

20100457

Comment des hommes ont ils pu construire ce cadran solaire à cet endroit, alors qu'il n'y a aucun moyen d'accès ?

2010046220100463

J'arrive presque malgré moi au sommet du col de Cabre. Il semblerait que le temps s'y est arrêté. Peut être est-ce le soleil ? En tout état de cause, sous la pluie et battu par le vent, l'endroit doit être moins idyllique...

20100471

Bruno étant arrivé, et après nous être restaurés, nous nous engageons dans une longue descente. La route a été très abîmée par endroit par les intempéries de cette hiver. Même en se laissant glisser, nous descendons vite.

20100476

Bruno descend bien mieux que moi même s'il s'en défend, mais c'est ensemble que nous rallions Luc en Diois. Nous attaquons maintenant une longue partie en faux plat descendant jusqu'à Die.

2010048020100482

Nous nous arrêtons au Claps pour voir le "Saut de la Drôme". Un endroit où un éboulement d'énormes rochers a réussi à détourner le cours de la Drôme...

Je souhaitais m'arrêter déjeuner à Crest au kilomètre 195, mais Bruno demande un arrêt à Die, à mi parcours. Pour ne pas risquer de ne pas finir, nous décidons de nous arrêter. A priori d'autres participants ont eu la même idée. Isabelle, par exemple arrivera quelques minutes après nous...

2010049020100491

Après 30 minutes de pause, avoir repris le cours de notre brevet et avoir continué à lutter contre le vent nous arrivons à Pontaix. Pendant un ou deux kilomètres nous avons le vent dans le dos.

20100493 

Nous allons rejoindre Crest, lieu du 2° contrôle que nous atteignons à 14h14, soit 10h04 pour 195km et un contrôle qui ferme à 17h00. Nous sommes largement dans les temps, et vu le vent, il vaut mieux.

Maintenant, nous allons devoir nous attaquer à 19km entre Crest et Chabeuil. Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est une grande ligne droite en forme de montagnes russes avec le vent très fort dans le nez. Avec Bruno, la solidarité ne se dément pas. Un relais tous les 300m nous permet d'avancer "presque" vite mais bien.

20100495

Nous revenons sur un binôme dont l'un des membres semble plus que mal en point. Nous leur demandons de prendre notre roue, mais cela est impossible. Moral, quand tu nous lâches.

Après ce qu'il me semble magré tout une éternité, nous arrivons à Chabeuil.

20100497

Même avec le GPS, j'ai du mal à trouver la bonne route dans Chabeuil, mais nous arrivons à nous en sortir. La route est balayée par un vent fort qui vient de trois quart face sur la gauche. Bruno semblant avoir un coup de moins bien, j'essaie de le protéger du plus que je peux.

20100498

Au détour d'un croisement, nous avons une grosse pensée pour Olivier Buisson qui doit déjà être arrivé en voyant ce panneau. Il est en effet monté un cinquantaine de fois au Tourniol en 2009...

2010050020100501

Au long de cette route qui nous mène à Hostun, puis à Saint Nazaire en Royan, lieu du 3° contrôle, nous voyons un village indien () mais aussi des champs de Noyers...

Le pointage à St Nazaire en Royans s'effectue à 17h32.

      2010050220100504

Nous profitons de la boulangerie où nous pointons pour acheter des boissons sucrées et pour Bruno une viennoiserie. Nous en profitons avec derrière nous, l'Isère qui coule tranquillement. Bruno semble fatigué, mais il se connait bien. Aussi ni lui, ni moi ne sommes inquiets de la suite du brevet. A partir de maintenant, il nous reste 62 kms. Cela devrait le faire. 

En repartons, nous accrochons la roue de Bernard, un diagonaliste, qui roule seul depuis le départ. Même si Bruno ne peut pas encore reprendre de relais, je donne la main, histoire de conjuguer les efforts. 

20100505

Nous allons bientôt atteindre la voie verte. Nous filons bon train et Bruno reprend de gros relais, ce qui nous permet d'avancer à une bonne allure.

A Saint-Gervais le Port, c'est enfin la voie verte. Plus que 37 bornes à parcourir. Nous nous arrêtons à l'entrée de la voie verte afin que je puisse changer mes verres fumés par des verres blancs. Nous sommes alors dépassés par 2 cyclos. Lorsque nous repartons, j'essaye de me mettre en tête du groupe et de donner le tempo. Nous refaisons PBP 2007 avec Bernard,

2010050720100508

Nous reprenons au bout d'une dizaine de kilomètres ceux qui nous ont doublé et pendant quelques kilomètres notre groupe devient un vrai groupetto.

Heureusement que j'ai circulé sur cette voie verte il y a un mois car sinon elle m'aurai vraiment parue interminable. Mais j'aime tellement ce parcours que je loupe le pont d'Oxford. Nous prenons alors le Pont de la porte de France et revenons sur nos pas pour rejoindre l'arrivée.

Il est 20h18, nous sommes accueillis par Jean-Philippe. Nous sommes heureux mais fourbus de cette magnifique journée. Le brevet est complété. Plus que le 400 et le 600 et ce sera bon jusqu'à l'an prochain.

2010050920100510

Je photographie ma carte de route avant de la laisse à Jean-Philippe.

Le bilan chiffré de cette journée est de 307.6km pour 2597m de dénivelé et 16h14 de randonnée. Mais plus que le bilan chiffré, ce que je retiens est dans la tête : la bonne entente avec Bruno, les magnifiques paysages. Alors rien que pour cela, merci à Jean-Philippe et Isabelle!!!

20100411 Profil Reel

20100411 Tracé Reel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bruno 15/04/2010 22:21



En lisant ce compte rendu c'est comme si j'avais fait le parcours avec toi tellement on s'y croirait.



Cricri 16/04/2010 06:12



C'est ballot, t'aurait du venir



poilof 15/04/2010 13:41



hello criri,


Je vois que nous ne sommes pas les seuls à être déjantés :)


en tout cas, bravo et respect.On pourrait  presque comparer cette épreuve à un marathon de course à pied non ?


A +


Greg



Cricri 15/04/2010 17:22



Je comparerai un 200 bornes à un marathon en course à pieds... Un 300 me semble être au dessus.. En tout cas je souffre plus sur un marathon...


 



Velo electrique 14/04/2010 14:59



Buenísima la chronique et très bonnes (et lumineuses!) les photos! Sort pour le proche, nous continuerons d'attendre!



Matthieu 13/04/2010 21:56



Merci pour le compte rendu! C'est très agréable à lire! Vous avez eu une belle météo, et ça donne vraiment envie. Le tracé est bien choisi. En général, il y a pas mal de voitures vers le Col du
Fau, mais à cinq six heures du matin le dimanche, ça doit être plutôt tranquille. Bravo pour l'accomplissement de ce brevet, et bravo également aux organisateurs.



Cricri 15/04/2010 17:21



Le col du Fau a été effectivement très calme. Il est clair qu'avec un passage incessant de véhicules, il aurait été moins sympa.



Olivier 13/04/2010 15:17



ton Cr retranscrit bien ce BRM; Bravo à vous deux.


Je pense avoir fait le bon choix en ne le faisant pas car le vent m'aurait bien fait souffrir. J'ai pu m'en rendre compte sur ma sortie. Sortie qui a bien compensé mon non-BRM... Un seul regret,
ne pas avoir pu rouler avec toi et Bruno comme prévu mais l'essentiel est que chacun ait pu rouler et cela dans des paysages magnifiques... vous le Vercors et moi la Chartreuse...


 


A+


Olivier


 



Cricri 15/04/2010 17:20



Je suis content que cela aille mieux pour toi. Il est important de bien se connaitre, ce qui est ton cas... La Chartreuse méritera que je m'intéresse à elle, un jour



Éric, le monde des cyclosportives 13/04/2010 08:11



Super récit et superbes photos, merci pour ce reportage et félicitation pour cette longue sortie.



Cricri 15/04/2010 17:19



Ca va la sortie était la plus longue de l'année pour l'instant, mais un 400 se profile le 15/05 et un 600 le 12/06... C'est dire



Olivier BUISSON 13/04/2010 06:52



Magnifique CR , tellement vivant que je sentais le vent du nord sortir de mon écran ! un beau circuit , une belle façon de découvrir une magnifique région sans la polluer , tu a bien fait de
ne pas rajouter des cols au parcours ,cela te donnera l'occasion d'y revenir , bonne récupération et à bientôt au col de Bel Air 



Cricri 15/04/2010 17:18



Merci de tes commentaires. C'est vrai que la région était magnifique... J'espère bien y revenir...



baraque 13/04/2010 00:09



Et bien encore bravo avec le vent en plus respect La rando. de Mercredi ça va être repos pour toi pendant que ça
sera dur dur pour moi enfin content de rouler avec toi et Nain vert que je ne connais pas



Cricri 13/04/2010 00:13



Merci Philippe.... Connaitre Nainvert est une bonne chose, même s'il supporte les Verts. Maintenant, je ne suis pas
sûr que la balade soit facile mercredi. Je pense même le contraire



renarde1 12/04/2010 22:46



Magnifique ce récit Cricri. Ca donne très envie ! J'ai bien pensé à vous pendant que je faisais ma mini-boucle dans les Chambarans... et aussi aujourd'hui en montant Bacchus contre le vent. Vers
14h10 près de Chabeuil, il y avait un petit groupe, dont je pense qu'ils faisaient le BRM (1 avec un sac à dos, sacoches avant , gilets réfléchissants)



Cricri 13/04/2010 00:13



Merci Brigitte... La prochaine fois, n'hésite pas. En plus cela partait de Grenoble, ça te donne au moins une occasion d'y aller...