Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

BRM 400 Km de Bourg en Bresse - Belle cohésion

15 Mai 2011 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme, #BRM

Samedi 14 Mai - 16h : c'est l'heure de départ du BRM400 organisé par le Cyclo Bressan Charles Antonin. Comme d'habitude, j'aime bien avoir mon temps pour me rendre sur place, me préparer, et sentir monter l'envie, la pression, bref avoir le temps de me mettre dans le bain.

Il est donc 13h45 lorsque je quitte la maison. Grand bien me prend : en effet un accident vient d'avoir lieu au pied de la montée sur Rillieux, sur l'A46. Je pourrai passer facilement et rejoindre l'A42 direction Bourg. Ce ne sera pas le cas de mes petits camarades Bruno, Alain et Florian de l'ATSCAF.

Sur place, je dois rejoindre Valex, pour qui la distance de 400km sera une découverte ainsi que mes anciens camarades de l'ATSCAF.

J'arrive tôt sur le lieu de départ (14h45) mais je ne suis pas le premier. Cela me permet de voir les bénévoles dévolus aux inscriptions s'installer, d'apprendre qu'il y aura remise de la carte de route après contrôle du vélo (je trouve cela normal d'ailleurs), et que mon inscription n'est pas arrivée... Les organisateurs étant du genre sympa, ayant prévenu de revenir sur le BRM600, ils me font une carte de route. Si nécessaire, je règlerai les 2 inscriptions dans 3 semaines, lors du prochain brevet. 

MaPhoto

Nous serons 55 à prendre le départ de ce brevet, soit à peu près le même nombre qu'en 2010.    

MaPhoto

Valex attend le contrôle de son vélo. Les éléments contrôlés sont :

  • Possession d'une chasuble réfléchissante
  • Un éclairage avant en état de fonctionnement ET UN ECLAIRAGE AVANT DE SECOURS.
  • Un éclairage arrière en état de fonctionnement ET UN ECLAIRAGE AVANT DE SECOURS.    

MaPhoto

Pour moi ce brevet n'a pas d'enjeu, car mon BRM400 a déjà été homologué à Grenoble il y a 15 jours. Par contre je me suis juré d'accompagné Valex qui ne connait pas la distance. Je "regrette" presque mon choix quand je vois la météo qui est prévue. Pendant toute la semaine, la météo a été estivale. Néanmoins, et après consultation de ma météorologue personnelle, sont annoncés ce week-end : Orages, et chute des températures!  Je me suis donc équipé de gants d'hiver pour la nuit.

15h40 : Alain me laisse un message sur mon mobile m'indiquant qu'à cause de l'accident à Lyon ils seront en retard au départ. En fait, ils prendront la route du brevet à 16h20 et tenteront de nous rattraper.

16h00 : Le cortège s'élance... La sortie de Bourg est entrecoupée des arrêts dus aux feux de signalisation. De manière assez étonnante, pendant les 15 premiers kilomètres, tout le monde (ou presque) roule en peloton aux environs de 25 km/h... Il n'y a que 4 avions qui sont partis devant.  

Assez rapidement un arrêt pour mettre les Kway sera organisé à cause de la pluie qui s'intensifie. Maintenant, chacun repart dans son coin et il n'y a plus de groupe. 

La route jusqu'à Neuville les Dames est pénible car très circulante. Après, en direction de Thoissey, cela ira beaucoup mieux. Nous arrivons vite alors à Villié-Morgon où un contrôle est organisé. Il est 17h55. J'y étais passé à 18h00 l'an passé. Nous sommes donc dans le même rythme. Le contrôle se terminant à 19h02, nous avons plus d'une heure d'avance au bout de 44.5km (de quoi se mettre à l'abris d'un pépin technique).

MaPhoto

Valex profite de la pose pour se faire prendre en photo en faisant le singe.

Nous repartons maintenant pour une longue montée : tout d'abord il faut atteindre le Col de Truges (FR-69-0445) puis le col du Fût d'Avenas (FR-69-0740).  La montée s'effectue en partie avec le vent de face. Nous montons tranquillement, sans forcer, le reste de la route étant encore long. 

MaPhoto

Une petite pause est organisée au sommet pour que Valex enfile son coupe vent. L'humidité, le vent et la température (13°) sont propice à attraper froid dans la descente.    

MaPhoto

Avant de repartir je signale à Valex que j'aurai besoin de recharger en eau. Nous ferons un arrêt express dans la traversée d'Ouroux où nous trouverons des toilettes publiques équipées de lavabos. La route est maintenant est un long faux plat descendant jusqu'à Germolles. Un coup de cul nous fera traverser Tramaye puis Saint-Point, où, comme l'an passé, nous passons à côté du Château de Lamartine.

A partir de cet endroit et jusqu'au contrôle de Cluny, un groupe se forme de 6 ou 7 unités, mené par un gars peu causant mais qui est très facile et qui donne le tempo. Valex me signale à un moment que je devrais utiliser la plaque plutôt que mon plateau de 39 dents histoire de moins fatiguer. Je l'écoute mais en prenant garde à ne pas avoir à tirer trop sur les jambes.

Aux alentours de 19h45, nous arrivons à l'entrée de Cluny. Nous y trouvons le Café du Pont de l'étang, où nous arrêtons pour pointer. Nous nous ferons jeter méchamment : Pas de consommation, pas de pointage !    

MaPhoto

Nous quittons donc prestemment les lieux pour nous déplacer vers le centre de Cluny. Le pointage s'effectuera à 19h50 au Bar-Restaurant les Maronniers, comme l'an passé. Le personnage est à peine plus aimable mais comme le tampon est sur le bar... et qu'il n'y a personne au bar...   

MaPhoto

Cluny n'est pas mon endroit favori pour les pointages du soir au vu de l'accueil. J'ai pourtant souvenir d'un pointage en 2007 avec Yann B., Benny et Valex, un samedi après midi dans un bar, qui avait été chaleureux...

Nous avons maintenant effectué 89km, et avons 2h10 d'avance sur la fermeture du contrôle. En ligne avec le rythme d'un cyclo classique.

Je commence à me poser des questions vis à vis de mes camarades de l'ATSCAF car ils ne nous ont toujours pas rattrapés. Je m'inquiète plus pour eux sur le fait qu'ils aient même pu prendre le départ...

Après une courte pause, nous repartons. Maintenant la route va être cabossée. Je signale aussi à Valex que cette route sera empruntée en sens inverse sur le 600.

La route est toujours aussi belle que dans mon souvenir, même si elle est casse pattes. Nous passons Donzy le National, Saint Bonnet de Joux et prenons un gros orage sur la tête aux alentours de Martigny le Comte. Il est environ 21h30. Vu la température qui chute (ce que nous avait annoncé Brigitte ) et la pluie je commence à ne pas regretter d'avoir emmener mes gants d'hiver que je pourrai enfiler à la prochaine pause.

L'orage ne dure pas : les vêtements sécheront assez vite (seul le bas est concerné puisque le goretex en haut aura été assez efficace). Par contre les chaussettes sont mouillées et je passerai une nuit assez difficile à cause de la chute des températures.

Nous arrivons à Perrecy les Forges, km 138, à 22h25. Nous avons 35 minutes d'avance par rapport à l'an passé. Nous avons aussi 2h47 d'avance sur la fermeture du contrôle. Nous remplissons une carte postale que nous insérons dans la boite aux lettres.

MaPhoto

Le temps de nous restaurer, et de faire le point, nous allons repartir lorsqu'un groupe de cyclos arrive. Ce groupe contient nos 3 camarades de l'ATSCAF : Florian, Alain et Bruno. Nous décidons donc de les attendre pour repartir. Ils nous racontent leur problèmes de circulation qui les a mis en retard... et Alain pour qui ce n'est pas une super journée arrive à perdre ses lunettes sur le lieux du contrôle... Nous les retrouverons assez vite.

L'extension de la pause nous a beaucoup refroidi, mais elle nous permet de reprendre la route avec un groupe d'une dizaine d'unités.

Je sens bien que je suis le moins rapide de ce groupe. Assez rapidement je me retrouve en queue de peloton puis insensiblement je commence à lâcher prise. Je ne cherche pas à coller, jouant sur la connaissance de mon corps et des sensations.

Florian s'aperçoit de cela, puis Valex : c'est comme cela que le groupe passe de 10 à 5 unités. Merci aux copains de m'avoir attendu, même si, et je l'ai dit, j'étais prêt à continuer seul.

Un bref arrêt Etang sur Arroux pour à nouveau recharger en eau et nous repartons en direction d'Autun puis de Arnay le Duc, lieu du 4° contrôle. J'ai un avantage ici : j'ai conservé la trace GPS de l'an passé, et je peux donc me rendre directement à la boite aux lettres, pas facile à trouver autrement. 

MaPhoto

Il est 2h30 du matin, nous retrouvons le groupe qui nous a lâché tout à l'heure et qui en termine. Il fait 5°C à mon compteur et j'ai l'impression d'avoir des morceaux de bois à la place des pieds en descendant du vélo, car mes pieds sont toujours mouillés.

Le pointage s'effectue exactement à la même heure que l'an passé (et donc avec 4h d'avance sur la fermeture), en envoyant une carte postale pour tout le groupe. La pause sera assez longue et j'aurai encore du mal à remettre en route. La bonne nouvelle est que Arnay le Duc est le point le plus au Nord du Parcours. Il nous faut maintenant aller plein Est.    

La bonne trentaine de kilomètres qui nous sépare de Beaune est la dernière partie avec des grosses bosses. Ensuite le trajet sera tout plat, à l'exception de bosselettes que l'on retrouvera à 40 kilomètres de l'arrivée. 

Au contraire de l'an passé, il n'y a pas de fête de mariage à Bligny sur Ouche. La nuit est donc calme... Nous passons d'ailleurs sans nous arrêter. Nous attaquons maintenant la dernière bosse avant Beaune. Elle passe assez facilement, car le groupe semble concentré et bien soudé. Nous reprenons des cyclos au passage. Ce qui est étonnant, c'est que depuis le début de la nuit, le silence est de mise. Nous n'entendons que le bruit des mécaniques... 

Bruno, lui de son côté cherche à boire un café : son envie a débuté aux alentours de minuit... Dans les campagnes que nous traversons, il n'y a rien d'ouvert... malheureusement.

L'utilisation du GPS est très pratique, surtout à Beaune. J'utilise en outre la trace de l'an passé. Nous pouvons donc nous diriger sans problème. En centre ville, je demande un arrêt, accepté par tous, qui sera assez court.

Nous repartons sur une route plate comme la main avec le jour qui se lève petit à petit : Gigny, Argilly, Charrey puis Sait-Jean de Losne, lieu du 6° contrôle.

Nous pointons dans la même Boulangerie que l'an passé avec la même gentillesse du patron à qui nous achetons des viennoiseries. Le pointage a lieu à 6h25 (6h10 l'an passé), pour un contrôle possible entre 0h42 et 11h20. Nous avons donc maintenant 5 heures d'avance sur la fermeture du contrôle... On pourrait presque dormir.

Après une bonne trentaine de minutes de pause nous repartons et croisons...

MaPhoto

...Benny qui lui est sur le 600 de Besançon. Il a une sale tête mais il est proche du but car il lui reste environ 80km à parcourir.    

MaPhoto

La photo ci-dessus est super... En effet après sa tête de déterré de la photo précédente, Valex a réussi à le faire sourire. Il faut savoir qu'à ce moment là, Benny sort d'une nuit de 30minutes dans le Hall d'un hôtel... C'est donc dur de remettre en route.

Comme il fait maintenant jour, le paysage est donc vu. Ce n'est pas un avantage pour lui car nous traversons de grande plaines, avec de longues lignes droites. Heureusement pour nous qu'il n'y a pas de vent, car en cas de vent de Sud nous aurions du mal à progresser.   

MaPhoto

Le contrôle de Saint-Germain est effectué dans le même et sympathique bar que l'an dernier. Le pointage a lieu à 8h45 (8h20 l'an passé), pour un contrôle possible jusqu'à 16h22. En théorie nous avons 7h30 d'avance mais à la reflexion je pense qu'il y a une coquille sur cette barrière. En effet l'heure de fermeture du contrôle précédent (KM 290) était à 11h20. Si on en croit la feuille de route, l'heure de fermeture de contrôle est de 16h22(KM335). Soit +5heuress pour réaliser 45km. L'heure de fermeture du dernier contrôle, KM400, est 19h00, soit +2h38 pour réaliser 65km... Il y a donc un problème  : celui qui pointe ici à 16h22 , donc sur un rythme lent, n'a quasi aucune chance de rallier l'arrivée dans les temps.   

MaPhoto

Nous profitons du Bar pour petit déjeuner, certains au café, certains au Perrier, d'autre... à la bière. Après une bonne trentaine de minutes nous repartons. Valex préviens déjà qu'il demandera un arrêt intermédiaire. Il ne supporte en effet pas les longues lignes droites.

A partir de Louhans (km350), la topographie du parcours change quelques peu. Les bosselettes refont leur apparition. Je dis bosselettes, car peu pentues et pas longues. Néanmoins, elles peuvent vite faire mal aux jambes.    

MaPhoto

A Varrennes Saint Sauveur (km368), l'arrêt demandé par Valex est effectué... Curieuse position de ces cyclos sur la route, on se demande ce qu'ils font.

Un dernier effort et nous repartons. Bruno a des jambes de feu, tout comme Alain. S'ils sont devant dans les bosses, ils nous attendent en haut. C'est donc groupé que nous nous présentons à l'entrée de Bourg en Bresse pour finalement être à l'arrivée à 11h40 (pour un délai maximum à 19h00).   

MaPhoto

Nous sommes accueillis par les bénévoles du Cyclo Bressans, dont la gentillesse est vraiment la marque de fabrique.

Nous apprenons que seuls 12 cyclos sont déjà arrivés, et qu'après nous, il en reste plus de 30. 2 abandons ont été signalés.

Le bilan de la sortie est de 402.2km, pour 3533m de D+ (données GPS car j'ai eu des soucis avec mon POLAR), en 19h40 (19h15 l'an passé).

Plus que les kilomètres, ce qui ressort d'abord est que Valex a réussi son brevet (personne n'en doutait, mais c'était la première fois qu'il se lançait sur la distance), et que la cohésion et la solidarité du groupe a été superbe. Merci donc à chacun de mes coéquipiers. 

MaPhoto

Merci aussi à ceux qui nous encouragent via leurs commentaires ou SMS pendant la rando.

Prochaine étape : les 4 et 5 juin pour le brevet 600km à Bourg en Bresse.   

MaPhoto

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

KIKI-129 23/05/2011 11:05



En effet belle cohésion du groupe et super groupe reconstitué, miss météo a été au top comme d'hab, bravo à vous, à Valex pour son 1er 400, PBP se présente bien


Les lignes droites sont moins longues en Limousin, mais dimanche j'en ai bavé un peu aussi pour ma reprise, avec parfois le vent, dur de tenir les roues.


 



Cricri 01/06/2011 06:48



le vent est souvent pénible... Clair que ça n'a pas du aidé à ta reprise



Bruno 22/05/2011 23:42



Bravo à toute l'équipe à laquelle j'ai pensé pendant que j'étais sur d'autres lignes droites qui auraient déprimé Valex.


Bonne chance pour le suivant



Olivier Buisson 20/05/2011 20:10



La force tranquille le " Cricri " comme d'habitude ..et bravo aussi à Valex



Cricri 20/05/2011 20:15



Oui le bravo à Valex... tu as raison.. Quand à la force tranquille, je te remercie, mais ce n'est pas si sur... Mais je me connais bien.. donc cela va pas mal...



Saturnin 20/05/2011 16:05



Tout est dans le titre : belle cohésion.


Beau récit, une fois de plus. J'ai l'impression de me retrouver sur mon vélo quelques jours en arrière. Belle ambiance tout au long du parcours. Comme je l'ai déjà écrit, je signe pour la même
chose sur le BRM 600.



Cricri 20/05/2011 19:51



Bon t'as signé pour le 600. Je signe aussi...



brigitte 20/05/2011 14:52



Un plaisir de lire ton récit ... toujours les ancedoctes qui vont bien, c'est aussi un super album de souvenirs pour toi



Cricri 20/05/2011 19:51



Merci.. Le tout fut parfait... Il ne manquait que toi



Jean-Pierre 20/05/2011 09:10



Beau reportage, à te lire j'ai l'impression d'être dans ta roue
Bravo à tous et en particulier à Valex



Cricri 20/05/2011 19:50



Merci mon Jean-Pierre... tu te serais amusé 



stéphane 20/05/2011 08:17



Cr sympa, tu es passé proche de ma terre de naissance, je suis originaire de la nièvre, je connais bien les routes dont tu parles car je les ai écumées ... en bus pour les déplacements
rugbystiques en saone et loire et dans le lyonnais



Cricri 20/05/2011 19:49



J'ai aussi joué au rugby avec un voyage dans la nièvre en 1996... Mais j'ai vite arrêté suite aux cocquards et nez cassés et doigts HS...


 


Quel poste au rugby ? Pour moi... de 9 à 15