Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

BRM 600 Km de Bourg en Bresse - Etape 6 : Perrecy les Forges - Lescheroux : 94.5 km

13 Juin 2010 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme, #BRM

Après encore une bonne demi-heure d'arrêt nous repartons à 4. Etant donné que le parcours est bosselé, nous perdons rapidement Roland.

014.JPG

Nous passons Genelard, Martigny le comte, en arrivant à Saint bonnet de Joux où nous faisons une nouvelle pause boisson.

Nous venons de passer le 500° kilomètres et il est aux alentours de midi.

015.JPG

La direction à suivre est maintenant Cluny. La fin de la route entre Saint Bonnet  de Joux et Cluny parait interminable pour mes deux camarades de route. C'est vrai qu'elle semble parfois grimper sans cesse... mais finalement, même si j'ai un peu mal aux jambes je m'amuse bien. J'ai en plus l'impression que le dénivelé acquis cette année, même s'il n'est pas très important, paye quand même.

016.JPG

la route arrête de grimper lorsque nous atteignons la D980 à 5 kilomètres avant Cluny. C'est maintenant une longue descente qui permet de souffler. Nous arrivons dans Cluny : j'évite le contournement de la ville, mais je rajoute des bosses. Je ne sais pas pourquoi mais mes compagnons de route n'avait pas l'air ravis.

019.JPG

Nous sortons de Cluny en direction de Azé. Pour cela, il faut franchir le col des 4 ventes (FR-71-0489). Ce col est très sympa, même après plus de 525 kilomètres. Il doit mesurer 6 kilomètres. Les 4 premiers se montent très facilement avec une pente de 4 à 5%. A deux kilomètres du sommet, je regarde mon altimètre : il me reste 160m de dénivelé en 2 bornes soit une pente moyenne de 8%. Comme j'ai rattrapé des cyclos de Misérieux participant au Brevet, j'en profite pour les dépasser et prendre des photos en leur demandant de sourire...

022.JPG023.JPG

Mes camarades de route tentent aussi de faire bonne figure mais ce n'est pas évident.

025.JPG

Mais à force de courage et d'abnégation, tout ce petit monde arrive sans encombre en haut du col.

026.JPG

3 kilomètres après le passage du sommet du col je passe pour un fou auprès de mes camarades car je les abandonne pour aller conquérir le col de la Percée (FR-71-0468). Il aurait été dommage de laisser ce col de côté car situé à 600 mètres de ma route. Par contre, c'est avec un certain désappointement que j'arrive à son sommet. Aucun panneau n'est là pour le matérialiser.

027.JPG

Maintenant, nous avons fait quasiment le plus dur. Il reste de la tôle ondulée pour rentrer. Nous passons Azé puis Vire et Fleurville avant d'arriver à Pont de Vaux. Nous sommes dans l'ain. Sauf pépin mécanique ou accident, rien ne peut nous empêcher de conquérir notre brevet. Nous faisons une halte à Pont de Vaux dans un café où la propriétaire est très sympa.

028.JPG

Nous comprenons assez vite pourquoi l'organisateur ne nous a pas fait prendre la route directe pour rentrer. Saint-Etienne sur Reyssouse, Saint-Jean sur Reyssouse et Saint-Julien sur Reyssouse sont 3 villages traversés avant d'arriver au contrôle à Lescheroux. Et la route monte et descend. Cela ne grimpe évidemment pas très haut, mais mes coéquipiers râlent souvent.

Nous arrivons au pointage à Lescheroux à 15h55, alors que le pointage est ouvert depuis 0h54 jusqu'à 21h12. Nous avons donc 5h20 d'avance sur la fermeture.

030-copie-1.JPG

Lescheroux accueille d'ailleurs aujourd'hui une course cycliste... C'est le pourquoi du barnum et des gens attablés.

Il nous reste une petite trentaine de kilomètres à parcourir...

Voici le parcours et le profil de cette 6° étape.

C05-C06.jpg

 

C05-C06-Profil.jpg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Helliot 28/06/2010 10:33



Ces grands brevets seraient bien trop monotones avec uniquement des grandes routes, bravo cricri, et tous ceux qui sont capables de rouler autant et de nuit. Tu as le coup du feuileton
"plus belle la vie à vélo" pour tes reportages, suspens, il reste une étape...


Avec ma vue c'est trop dangereux, une montée de col pour voir le lever du jour ça me suffit.






Bruno 24/06/2010 21:39



C'est sur que le denivelé acquis sert de fondations dans ces montagnes russes qui ont lair de pulluler sur les brevets



renarde1 24/06/2010 08:44



Tu as vu mon message sur FB sur ton mur ? S'il te plaît, n'oublie pas  demain



renarde1 23/06/2010 09:37



Pauvres coéqupiers d'un Cricri frétillant après 500 km  et qui s'amuse encore. Bravo, c'est super !



Cricri 24/06/2010 06:11



Et oui, c'est l'avantage de l'entrainement de la saison. Même après 500 bornes, je ne suis pas encore complètement cuit