Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Concentration Saint-Marcellinesque

16 Février 2012 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

Comme souvent un petit échange de mails est à l'origine de cette sortie. L'idée est née le 1° jour de mes vacances où je demande à Madame Météo, la météo qui est prévue sur le trajet Lyon-Saint-Marcellin le 16 Février. La réponse ne tarde pas : "Pour jeudi 16, la meteo n’est pas très bonne (vent et petites precipitations) ... le modèle que je consulte voit un peu de neige en plaine, mais pour tout t’avouer je n’y crois pas. J’imagine une bruine froide, qui en fin de matinée laisserait place à du temps correct." Le seul point commun entre Evelyne DELHIAT et Brigitte, c'est que les 2 font des prévisions météo (Attention, j'entends déjà les esprits mal placés me dire qu'il y a un 2° point commun : c'est l'âge... Je ne veux pas rentrer dans la polémique ). De manière plus sérieuse, les prévisions sont leur seul point commun, car Brigitte, elle, fait souvent des prévisions justes...

C'est donc sur cette belle prévision que nous décidons d'aller rendre visite à Olivier, non sans nous être assuré de sa présence, grâce à sa fille et sa femme.

Au début je souhaitais partir de chez moi. Néanmoins après la première partie de la sortie d'hier, je pense que me rapprocher à Diemoz rendra plus sécurisée la sortie, en évitant de rouler pendant une vingtaine de kilomètres avec des poids lourds qui doublent en frôlant...

Il est un peu plus de 8heures lorsque je décolle de Diémoz. La route jusque vers Saint-Jean de Bournay n'est pas des plus agréables mais elle me permet de m'échauffer. Elle me permet aussi de constater que Brigitte avait raison : il y a du vent et il souffle dans le dos... Ce soir, je risque de souffrir un peu lorsque je vais rentrer... 

Après Saint-Jean de Bournay, je tourne en direction de la Côte Saint-André, comme hier.

MaPhoto

Le Col du Grand Devet (FR-38-0508), n'a pas beaucoup changé depuis hier... Ah si... Il ne tombe plus de neige... 6 kilomètres plus loin, je passe le très facile Col des Crozes (FR-38-0440), avant de rentrer dans la petite ville de La Côte Saint-André.

MaPhoto

Une petite photo prise à côté de l'Office de Tourisme et me revoilà reparti via la D71 pour une portion de ligne droite, vent dans le dos, de 6kms jusqu'à Saint-Siméon de Bressieux. Je viens de terminer la partie plate de mon parcours... J'attaque la montée dans les Chambaran, sur des pourcentages qui ne m'avantagent pas avec le poids que je traîne en ce moment.

MaPhoto

J'atteins le col des Croisettes (FR-38-0624) en gérant comme je peux, sachant que les 2 derniers kilomètres de montées ont un pourcentage moyen de 8%. Au fur et à mesure de ma progression, j'indique via mon smartphone, sur facebook, ma progression...

MaPhoto

... et arrivé à Roybon, un certain Olivier B. s'exclame "cela sent la visite du côte de St Marcellin !!"... Il a compris le bougre... Ce ne sera plus une surprise complète mais on va essayer quand même de ne pas lui dire tout de suite qu'une renarde fonce aussi vers chez lui.

MaPhoto

Le parcours va me permettre de passer mon 369° Nouveau Col en passant le Col de la Feta de Chambarand (FR-38-0685a, Oui Olivier, ici il semble y avoir un d à Chambaran). J'avais découvert l'existence de ce col en lisant cet article très instructif... Pas mal de neige se trouve sur les côtés de la route, mais la route elle est bien dégagée. La seule chose qui me fait peur, c'est le brouillard car il est de plus en plus dense. J'ai donc allumé mes feux avant et arrière, par précaution, pour être vu plus que pour voir...

MaPhoto

Je descends rapidement et vers Murinais, le brouillard disparait... Un coup de fil de synchronisation s'impose avec Brigitte... Elle est à Saint-Marcellin. Je lui explique que je suis sur la D71K. Elle monte donc à ma rencontre...

MaPhoto

... elle monte d'ailleurs tellement vite qu'elle est déjà là.... Et dans la descente vers Saint-Marcellin, elle va aussi me mettre un vent... Malgré son âge (aie pas sur la tête), elle s'est vraiment transformée en machine à rouler depuis 2 ans... Et beaucoup d'entre nous ne peuvent plus réellement la suivre sans qu'elle ralentisse...

MaPhoto

A l'arrivée sur Saint-Marcellin, nous croisons un marcheur... Et oui, c'est Olivier qui avait effectivement senti le coup et qui venait à notre rencontre.

MaPhoto

Il en profite pour prendre en photo le duo surprise.

Nous effectuons la pause repas chez lui, grâce à Marie sa charmante épouse, qui, prévenue, avait fait le nécessaire. Merci à toi Marie, de ta gentillesse.

Olivier, lui de son côté s'occupe de la logistique vélo. Cricri a froid aux pieds car il n'a pas de sur-chaussures. Qu'à cela ne tienne, Olivier lui passe des "bouts de pieds". Ils feront effets. Merci. Cricri a la chaine de son vélo qui grince à cause de la sortie d'hier... Olivier lui passe du lubrifiant sur la chaine... J'aurai l'impression de rentrer avec une chaine neuve.

Il est 13h00 environ lorsque nous devons (déjà) prendre congés de nos hôtes. Cette rencontre était sympa quoi que trop courte mais il nous reste environ 4h de route chacun pour rejoindre nos points de départ respectifs.

Nous choisissons de rentrer par la route la plus directe qu'il soit car j'ai assez peur du vent de face, surtout dans mon état actuel de forme...

MaPhoto

Nous remontons donc directement vers Varacieux puis Chasselay avant de rejoindre le Col du Cognet (FR-38-0525). C'est dans ces pentes peu difficiles que je me rends compte de l'écart qui me sépare maintenant de l'état de forme de Brigitte. Elle commence par grimper sur le grand plateau et est obligée de freiner pour m'attendre. En tout cas une chose est sûre, elle doit vraiment s'éclater maintenant sur son vélo...

MaPhoto

 

MaPhoto

Nous continuons ensemble la route jusqu'au Col de Toutes Aures (FR-38-0628a) où nous devons malheureusement nous séparer... Heureusement nous devrions nous revoir bientôt... Merci encore Brigitte de ta compagnie joyeuse... La jeunesse et ta pétillance nous éclaire l'existence.

Je pense en avoir presque fini avec les difficultés techniques... Reste maintenant le vent à gérer. La descente sur Saint-Etienne de Saint-Geoirs est en tout cas bien freinée. Je décide de rejoindre La Côte Saint-André en passant par Brézins. Sur ce tronçon le vent souffle de travers mais est supportable, mais entre Brézins et La Côte Saint-André je me rends bien compte que je suis au ralenti.

MaPhoto

Je traverse la ville et repasse le col des Crozes, ...

MaPhoto

... puis celui du Grand Devet. 

Le vent étant particulièrement pénible, je le gère en mode Paris-Brest, à savoir, le principal est de rentrer et il faut s'économiser.... Donc surtout ne pas forcer. Ce n'est pas marrant car les kilomètres ne défilent pas très vite, mais c'est le meilleur compromis pour moi.

MaPhoto

Il est un peu plus de 17h00 lorsque je rejoins mon point de parking, après 137.77km de route, 1490m de D+, en 7h32 et 8 cols passés. Mais plus que ces chiffres, la rencontre avec Brigitte, Marie et Olivier m'a fait super plaisir... J'espère qu'on pourra (vite) en refaire d'autres... Sur un vélo avec Olivier...

En tout cas je termine là ma 6° sortie en 6 jours (4VTT, 2 Routes), ce qui ne m'était pas arrivé depuis longtemps...

MaPhoto

Partager cet article

Commenter cet article

Veloblan 17/02/2012


Vivement le printemps! pour ce qui de la présentatrice quand c'est Evelyne, je la contemple et j'oublie de l'écouter

Bruno 17/02/2012


elle est si vieille que cela Evelyne Delhiat

Veloblan 17/02/2012


En tout cas, bien conservé

nainvert 18/02/2012


jolie ballade! et belles rencontres


j'ai moi aussi profiter du soleil jeudi apres m pour rouler mais comme toi j'ai du batailler avec le vent par moments


et il va falloir que je commence la chasse aux cols si je veux pas me faire distancer

vercorschambaransport 16/02/2013


Encore MERCI  ...............A bientôt ...

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog