Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Cricri devient fêlé... au Colombier

11 Septembre 2011 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

Ce week-end est un peu calme après PBP et après le rallye de Jonage la semaine dernière. Du coup, la sortie du week-end s'est dessinée dans la semaine, après un message de Florian sur le Forum de l'ATSCAF (Association Sportive Touristique et Culturelle de l'Administration des Finances), mon ancien club.

Ce message disait 

"Dimanche 11 septembre a lieu le rassemblement de la confrérie des Félés du Grand Colombier à Culoz.

Qui est intéressé pour y aller ?
Quelques infos supplémentaires sur leur site : http://www.felesducolombier.fr/index.php/accueil

"

Le Colombier dans la Région, c'est un peu le Ventoux... 

MaPhoto

En effet, il y a 4 routes pour monter au col du Grand Colombier (FR-01-1500), dont une qui possède des pentes à plus de 20%. 

Dans le jargon, quand on monte au moins 2 fois ce col par 2 côté différents, on devient fêlé du Colombier. A 2 montées dans la journée on est MEMBRE, à 3 on est maitre, à 4 on est Grand Maitre. 

N'ayant jamais grimpé ce col de la région, je profite de l'occasion après en avoir discuté avec mon ministre de l'organisation. En plus, j'ai l'occasion de grimper un second col : La Selle (FR-01-1175), ce qui porterait mon total à 340 cols différents, dont 40 cette année.

Rendez-vous est pris avec Florian, fidèle partenaire de mes 2 Paris-Brest-Paris (2007, 2011), pour qu'il passe me chercher, ce dimanche à 5h45 pour nous rendre à Culoz. Il fait tellement chaud la nuit, que, bien qu'ayant mis mon réveil à 4 heures du matin, je me réveille à 2 heures sans possibilité de me rendormir... Tant pis, j'en profite pour surfer sur le net by night....

5h45 : Florian tout aussi précis, comme dans nos pauses de PBP arrive. La voiture est chargée en 2 minutes. Nous partons direction CULOZ. Sur la route, nous serons doublés par Alain et Fantomas, eux aussi participants de Paris-Brest-Paris qui viennent se faire ou refaire les mollets. Notons qu'Alain est déjà Grand Maître dans l'ordre de la confrérie des fêlés du Colombier!!!

Sur le parking, nous retrouvons aussi Benny avec qui j'ai échangé par téléphone hier (et qui lui aussi est déjà Grand Maître malgré son jeune âge).

MaPhoto

Notre objectif, à tous les 4, est de monter au moins 2 fois au Grand Colombier, en partant de Culoz la première fois, voire plus si affinité.

MaPhoto

L'objectif de Benny est de monter au moins 3 fois ce beau col.

MaPhoto

Voici le talus qui fait peur... Vu d'en bas, il ne parait pas si terrifiant, mais il faut savoir que la pente du côté Culoz, à savoir, lors de notre première montée, sera quand même de 14% au plus fort...  Mais, quand j'écoute Fantomas me raconter la montée, moi, le lourd, je me dis que je vais en baver...

8h : nous prenons notre envol après nous être inscrits...

MaPhoto

 

MaPhoto

 

MaPhoto

 

MaPhoto

Effectivement, ça grimpe fort dès le départ. Du moins juste à la sortie de Culoz. Car ensuite la pente s'assagit bien car nous sommes plutôt sur du 5%.

MaPhoto

En ayant étudié les différentes pentes, je sais que le plus difficile est à venir.    

MaPhoto

En tout cas, une bonne nouvelle nous informe que nous pouvons grimper sans crainte de trouver la neige    

MaPhoto

Benny nous accompagne à ma grande joie sur les premiers kilomètres. Il va ensuite s'envoler avec Fantomas, puis tout seul    

MaPhoto

Ne pouvant pas grimper vite, je profite de la vue qui est magnifique, sur le Rhône, au nord du lac du Bourget... et dela présence d'Alain et de Florian. Alain qui connait la montée par coeur, m'informe du moindre changement dans la déclivité. Un souvenir : à un moment où la pente est assez forte (km 7), il me crie qu'il reste 500m avant le replat. Cela me redonne du peps. Et effectivement la route s'appalnit un peu... pour repartir de plus belle 2 kms plus loin avec des pentes à près de 14%.    

MaPhoto

L'altimètre m'indique que nous nous approchons du sommet puisque les 1000m d'altitude sont atteints et dépassés.   

MaPhoto

Au fond, dans la brume, nous distinguons le Mont Blanc. Nous profitons d'un beau et chaud soleil, du moins pour l'instant, vu que Madame Météo a indiqué que cet après midi le ciel serait couvert.  

MaPhoto

A quelques kilomètres du sommet, juste après la biffurcation de l'auberge, des spectatrices sont prêtes à envahir la route pour nous pousser dans nos retranchements et nous galvaniser. Mais nous n'avons point besoin de cela pour nous sentir attirés et aspirés par ce sommet.    

MaPhoto

Après 1h50 d'effort... et un peu moins de 19km , nous arrivons au sommet pour la première fois de la journée.   

MaPhoto

Comme c'est le jour de la concentration, une collation nous est offerte (merci aux gentils bénévoles qui organisent l'epreuve pour moins de 20personnes).    

MaPhoto

Bruno me prend en photo pour que je garde trace de ce bel événement. 

Et après une dixaine de minutes de pause, nous descendons vers Artemare, lieu du prochain départ, en passant par Lochieu.

La descente dure près de 20kms et n'est pas très roulante. Mais si cela permet de se reposer, cela permet de gamberger aussi. En effet, si nous descendons sur 20kms, nous remontons au même point mais par un parcours différent de... 15 kms.

MaPhoto

Après un pointage à Artemare, nous recommençons la grimpette sans tarder... Nous entrons dans la commune de nos anciens... Une petite pensée alors pour Brigitte    

MaPhoto

Les efforts me pèsent déjà car je perds du terrain dès que la pente atteint 5%

MaPhoto

Si Fantomas et Alain s'envolent, Florian semble ne pas avoir trop de jambes. La photo en dit long sur sa "méforme" du moment.    

MaPhoto

A Munet, juste avant Virieu le Petit nous faisons le plein d'eau... Elle est la bienvenue.    

MaPhoto

A Virieu le Petit, Fantomas et Alain nous attendent pour attaquer le début des difficultés. Après un premier kilomètres à 7.5%, nous allons enchainer 4 kilomètres  à 11.7%, 12%, 14% puis 13.7% de moyenne.   

C'est donc sur la partie 7.5% que je fais le kéké en profitant pour filmer... parce qu'après je ne pourrai plus    

MaPhoto

Comme tout à l'heure, la neige n'est pas au rendez-vous... Donc aucune excuse pour ne pas grimper.    

MaPhoto

Dès que l'on dépasse les 10%, je suis irrémédiablement lâché par mes potes. Je ne m'en formalise pas car au moins je roule sans chercher à monter à leur rythme.    

MaPhoto

Euh là je suis carrément largué. Le compteur indique 7, 6 puis moins de 5km/h... Tant pis, il faut bien grimper : j'ai très mal aux jambes, c'est très dur, mais je tire une ENORME satisfaction de grimper.  A un kilomètre du col de la Selle, Alain revient me chercher. Nous rattrappons alors la route que nous avons descendu tout à l'heure.   

MaPhoto

Alain est gentil et attentionné. Il a l'air vraiment facile et fait tout pour que la montée nous semble moins longue..; Pourtant, quand on regarde la photo ci-dessous, même s'il reste environ 1.5km, il en reste encore pas mal à grimper.    

MaPhoto

En haut de la bosse, le virage est à droite : ensuite il ne reste "plus que" 800 avec un fort vent de face    

MaPhoto

Pour me convaincre que le mal aux jambes est mérité, je jette un coup d'oeil à la route 700m plus bas    

MaPhoto

Pendant ce temps Alain est d'une patience incroyable.

MaPhoto

Le sommet est atteint 4h30 après notre premier départ et 2h10 après notre départ d'Artemare. Notre moyenne roulante est d'environ 12km/h en tenant compte de la descente    

MaPhoto

Nous profitons du fait que les bénévoles soient encore là (jusque vers 13h) pour faire une très belle pause durant laquelle nous faisons honneur aux spécialités locales...    

MaPhoto

Si la photo avec le Mont Blanc montre de la brume, la vision réelle en montrait beaucoup moins et le mont blanc était très net.    

MaPhoto

Après 30 minutes, nous décidons de repartir mais de ne pas tenter de 3° monter. Mis à part Alain, Fantomas, Florian et moi sommes bien atteints... Nous faisons attentions en traversant les 3 barrières canadiennes situées sur notre passage.  

MaPhoto

A mi-descente nous retrouvons l'ami Benny et pleine pause alors qu'il est en cours de sa 3° montée. Lui aussi a l'air bien entamé.    

MaPhoto

La descente est l'occasion de s'arrêter pour contempler le paysage... Ici le Rhône...    

MaPhoto

 

MaPhoto

... toujours le Rhône en direction du lac du Bourget...    

MaPhoto

... puis le lac du Bourget.

 

Voilà, c'est la conclusion d'une excellente journée de plaisir et de camaraderie avec la satisfaction d'être devenu Membre de la confréerie des Fêlés du Colombier et d'avoir grimpé 2 nouveaux cols...   

 

MaPhoto

Décidément, après 2010, le 2° week-end de Septembre est vraiment spécial.    

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Chevalier Dauphinois 03/05/2015 13:37

* Voila une belle aventure et ... Félicitations
* Cette année, je vais tenter de le faire.
* Quelques cols dans le massif de la Chartreuse pour m'habituer,
* Puis une montée de Chamrousse pour apprendre à monter durant "2 heures".
* Je vais axé ma saison sur ce défi.
* Vais je monter 2 cols ou 3 ?
* Suspens !

windows 8 beta release 09/05/2014 14:28

Cycling is one of the easiest ways of exercise and it is one of the most effective one as well. Cycling increases muscle tone and burns up your calories. All you need is a bike, a half an hour here and there when it suits and a bit confidence.

nanie 02/10/2011 20:01



J'avais bien compris que c'était un jeu de mots très sympa. Ne vous en faites pas, j'en fais aussi très souvent sur DON et VIEU.



nanie 30/09/2011 20:39



J'ai oublié de vous féliciter pour ce bel exploit



Cricri 02/10/2011 05:07



merci... vous le savez bien, on fait cela pour le plaisir



nanie 30/09/2011 20:35



VIEU est ma commune et c'est une commune très sympa, surtout mon village que vous avez traversé "DON" et ce n'est pas une commune de "VIEU". Et tous les matins, j'ai l'honneur d'admiré mon beau
Colombier grimpé 3 fois l'an passé en compagnie de ma bande de Branquignoles (dont fait parti Olivier, voir son article (http://cyclosport.over-blog.org/article-une-bande-de-feles-oui-mais-du-grand-colombier-51751680.html.
Un sacré morceau



Cricri 02/10/2011 05:06



Bonjour Nannie


 


Pour ce qui est de mon jeu de mots... ce n'est qu'une plaisanterie


 


Par contre pour ce qui est de votre lieu d'habitation, c'est vraiment un magnifique endroit, que je découvrais pour la première fois. J'y reviendrai avec plaisir... pour grimper les faces que je
n'ai pas à mon actif.


 


Bonne sortie ce dimanche



nainvert 19/09/2011 23:16



depuis le temps qu'il me tente ce GRAND colombier il va bien falloir que j'aille le grimper



Olivier 18/09/2011 23:20



Bien venu au club. Grace à toi, je viens de voir que j'ai fait un col inédit, le col de la Selle


A mon avis, si tu veux faire les 3, il faut enlever la montée par Artemare et ses gros % jusqu'au col de la Selle. Pour info, j'avais fait 1) Culoz 2) Valmorey 3) Anglefort


 


A+


 



Veloblan 14/09/2011 22:29



Bravo, cela me raméne quelques année en arriere


J'ai eu l'occasion de faire les 4 montées, beaux souvneirs



Jean-Pierre 14/09/2011 09:37



Bravo Cricri
Tu m'as devancé dans ce beau défi
Mon mal de dos ne m'a pas permis de participer à cette concentration que j'avais mis dans un coin de ma tête


3 montées l'année prochaine?



Cricri 14/09/2011 21:54



j'espère que ton dos va vite te laisser tranquille... Pour les 3 montées, oui c'est évident... Je tenterai



renarde1 13/09/2011 21:35



... mais je suis un peu jeune pour la commune que tu as traversée !



Cricri 14/09/2011 06:09







renarde1 13/09/2011 21:33



Superbe compte rendu, je suis très motivée pour aller y faire un tour ... voire deux !



Cricri 14/09/2011 06:09



Le coin est superbe. Si un jour tu y vas (et que c'est le week-end), fait moi signe... on ne sait jamais.


PS : attention la météo là bas c'est un peu comme au Ventoux.  Le col ne doit pas être toujours accessible même s'il n'est qu'à 1500m d'altitude



Bruno 13/09/2011 20:57



Si j'ai bien suivi tu es maintenant un lourd dingue


En tout cas ça donne envie



Cricri 14/09/2011 06:07



oui, je suis lourd dingue, mais j'aime ça et tu remarqueras que je ne fais rien pour arranger la situation



Yann 13/09/2011 20:02



Bravo Cricri , je vais essayer de faire trois montés l'année prochaine


Yann



Cricri 14/09/2011 06:06



c'est largement dans tes cordes... 



Cigogne 13/09/2011 16:42



Toujours insatiable, à ce que je constate. Bravo au nouveau fêlé.


Serais également intéressé par connaître les braquets itulisés au cours de tes deux montées. Peut-être qu'un jour futur...



Cricri 14/09/2011 06:06



Merci... Et tant que je peux découvrir de nouveaux cols j'en profite.


 


Concernant mes braquets : triple plateau devant 30,40,50 et cassette shimano 11-28 à l'arrière. Pour ce col j'ai beaucoup utilisé le 30x28 et si j'avais eu plus petit je l'aurai  utilisé
aussi



G40 13/09/2011 09:28



Sacré moral christian ! Je n'aurais pas fait mieux. Et dans tout ça, est-ce que Benny a réussi sa 3ème montée ?



Cricri 14/09/2011 05:55



mais si tu aurais fais mieux... et tranquille même... Cela me permet de te passer mes encouragements pour ta grimpée de Samedi avec Laurent.


 


Et Benny, il a effectivement réussi sa troisième montée (je l'ai eu au téléphone). Il aura bossé 3 jours et va repartir sur un truc de fou



Tauleigne 13/09/2011 09:18



En te lisant, je découvre un amoureux des cols comme j'ai pu l'être en mon temps. Les photos donnent la dimension des paysages, la vue sur le Mont-Blanc en est la démonstration. J'aimerai
connaître les braquets que tu utilises pour passer ce style de pente. J'ai rencontré, lors de mon Thonon-Trieste effectué en cyclo camping, et en particulier dans les Dolomites pour monter aux
Tri-Cimes, des pourcentages frôlant les 20%. Il me fallait le tour de roue. 


  Bonne route et félicitations.


Marcel Tauleigne, l'un des fêlés du Mont-Ventoux.



Cricri 14/09/2011 05:54



Bonjour,


 


je suis effectivement devenu un amoureux des cols et de leur découverte. Cela contraste un peu avec mon gabari qui serait plutôt celui d'un rouleur mais ce n'est pas grace?


 


Pour grimper ces côtes j'ai utilisé un 30x28 sachhant que si j'avais eu plus petit je l'aurai utilisé.


 


Je crois que mon collègue Alain, qui s'est construit une K7 spéciale avec des pignons de VTT pouvait emmener du 34x32 (ce qui doit correspondre à la même chose).



baraque 13/09/2011 07:57



Félé on le savait déjà mais du Grand Colombier c'est sympa moi rien qu'une montée l'an dernier ma grandement satisfait car je l'ai trouvé trés dur ce col.Je sais pas si je deviendrais un
félé aussi un jour mais chouette compte rendu !!



Cricri 14/09/2011 05:51



Je l'ai trouvé difficile côté ARTEMARE avec le même sentiment qu'au Ventoux l'an passé. La première montée semble tranquille car la fatigue ne nous a pas encore attaqués