Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Paris-Brest-Paris 2011 : Etape 10 : Loudéac - Tinténiac

23 Août 2011 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

18h16, soit environ après 45 min d'arrêt, nous repartons vers ce qui en théorie est la dernière étape de la journée. Comme je le racontais lors de l'étape précédente, je n'ai pas abonné l'idée d'aller jusqu'à Fougères ce soir... Cela dépendra de ma condition et de celle de mes coéquipiers...

Le profil va être très bosselé pendant une quarantaine de kilomètres... Puis il va commencer à s'assagir...

MaPhoto

Comme je l'ai sousvent indiqué, ce qui me frappe encore une fois, ce qui fait chaud au coeur, c'est la présence de ces spectateurs sur le bord de la route. Ils nous encouragent...

MaPhoto

... Nous tentons tant bien que mal de les remercier d'un signe de la main, et d'apprécier leur soutien. Sans eux, Paris-Brest-Paris ne serait pas la même épreuve.

MaPhoto

 

MaPhoto

Même ici, alors qu'il vient de pleuvoir semble-t-il (et oui, nous, nous avons été épagnés), ils sont toujours présents. Ils nous poussent jusqu'à Illifaut où se tient le contrôle secret du retour (comme en 2007) que nous atteignons juste avant 20h00.

Encore un petit effeort et nous traversons Saint-Méen le Grand à 20h30.

Valex qui a un coup de moins bien demande à s'arrêter quelques instant à Quédillac pour boire un café. Il en profite pour remplir sa gourde de café.

Et nous profitons de la pause pour allumer les éclairages car la nuit commence à tomber.

La durée de l'arrêt sera exactement de 7 minutes avant de repartir pour les 25 derniers kilomètres.

Tinténiac est ainsi atteint à 22h08.  L'étape de 85km aura été parcourue en 3h53 malgré le dénivelé. Au vu de la forme de chacun, nous décidons de nous arrêter là pour ce soir. Le départ est fixé demain matin à 4h15, avec un lever à 3h15.

MaPhoto

Nous obtenons sans délai une chambre (4 par chambre). Seul Valex veut faire bande à part car il craint mes ronflements. Avant de partir à la douche, je décide d'aller chercher ma veste longue pour la faire sécher... Quand j'arrive sur le parking, je ne retrouve pas mon vélo...

Le bénévole des couchages me voit passer et s'enquiert de ma recherche. Je lui explique que je dois être bien fatigué car je ne sais plus où j'ai posé mon vélo. Je ne m'inquiète pas, car je ne retrouve aucun des 4 vélos. Je repars donc à la douche... et demande ensuite à Florian de m'accompagner... Nous retrouverons ainsi nos vélos et je pourrais faire sécher ma veste.

 

Le bilan de cette deuxième journée est assez modeste en kilomètres (340), mais riche en dénivelé. Je sais aussi dès maintenant que sauf gros pépin nous allons terminer et probablement dans un assez bon temps (ce qui reste secondaire).

Et comme tout le monde a bien bossé, la durée de l'arrêt est passée de 5 à 6h. Pour le sommeil ce PBP aura été vraiment BIZANCE

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sport Endurance 04/09/2011 16:10



Ah ben voilà pourquoi je ne vous ai pas rencontré avec votre groupe sympathique.


Je suis arrivé à Tinténiac à Minuit et j'ai poursuivi vers Fougères pour y dormir 2 heures. J'ai quité Fougères à 5h40.


Seul PBP est autrement plus facile, on ne gère que soit même, on roule seul, ou selon les roues qui nous doublent, l'objectif temps peut prendre alors de la signification.


En groupe c'est un autre challenge et arriver avec une bande de copains laisse plus de souvenirs qu'un chrono quelconque sur des tablettes.


Pour ma première pariticipation, j'ai tenté de ne dormir que deux fois deux heures, et j'ai été surpris du résultat positif de cette expérience. Mais je pense aussi que l'endorphine a joué un
grand role dans cette épreuve, et je ne sais si je vais retrouver d'aussi bonnes sensations dans une autre édition.


Janol



Cricri 04/09/2011 18:25



suis bien d'accord avec toi. Encore que là, les copains se sont vraiment pliés au plan de route proposé... sans rechnigner. Du coup, être à trois nous a permis d'arriver plus frais peut être



renarde1 04/09/2011 15:41



D'après Michel : PBP idéal pour MANGER TOUT LE TEMPS.
D'après toi : PBP idéal pour une bonne CURE DE SOMMEIL


Les vacances de Mr tout le monde en somme  On y fait même UN PEU de sport !



Cricri 04/09/2011 15:43



nous avons été tellement servis par la météo sur nore départ et notre stratégie de route que sincèrement je n'ai pas trouvé cela extrême. La comparaison avec 2007 est poignante, lorsqu'à chaque
contrôl enous devions jeter un coup d'oeil pour être sûr de repartir avant la fermeture du contrôle (même si seul l'heure d'arrivée au contrôle compte)