Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Sortie venteuse dans les Dombes

20 Février 2012 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

Aujourd'hui Lundi, il fait beau... très beau... sauf qu'il souffle un fort vent du nord... J'ai envie d'aller rouler mais plutôt plat, compte-tenu de ce qui m'attend dans la semaine, plutôt sur des routes tranquilles, plutôt une sortie sympa en tout cas pas comme celle de Samedi.

Ma décision est prise : je vais faire d'une pierre deux coups : conciclier le plaisir et travail la force morale... Je vais partir dans les Dombes, c'est à dire plein Nord, vent de face... et rouler ainsi pendant environ 50 kilomètres... Après ça ce sera retour vent dans le dos je l'espère...

Donc après une sortie de Genas via Meyzieu et Jonage, je retrouve vite les routes calmes en passant du côté de Balan, Dagneux, Sainte-Croix et le Montélier.

Dès les premiers 20 kilomètres, je sens que je n'avance pas à cause du vent... Au retour à la maison je constaterai que les 20 premiers kilomètres ont été réalisés en 1h04 alors qu'il n'y a que très peu de dénivelé. Les 20 suivants en 1h09... les 20 suivants en 1h00.

MaPhoto

Après m'être dirigé vers Joyeux au Montellier, je bifurque sur la gauche en direction de Birieux pour remonter jusqu'à Villars les Dombes, puis la Chapelle du Châtelard et presque Châtillon sur Chalaronne. Le compteur indique 56 km. Ouf, je vais pouvoir commencer mon retour... J'espère jusque le vent ne va pas tourner. En tout cas je suis assez satisfait de moi, non pas à cause de la vitesse car ça je m'en fiche, mais plus à cause de l'attitude que j'avais face au vent, sans me décourager...

MaPhoto

Le retour va s'effectuer sur les petites routes campagnardes du plateau des Dombes : Saint-Germain sur Renon, Saint-Nizier le Désert où la photo ci-dessus a été prise (étang encore gelé), puis Châtenay. Jusque là ma direction était Sud-Est. Le vent était favorable, mais pas totalement. Le croisement de quelques camions a failli m'envoyer plusieurs fois au fossé du fait de d'effect combiné du vent et du souffle du passage du camion.

Après Chalamont j'ai droit à une grande ligne droite bosselées de près de 20 kms pour rejoindre Dagneux où j'arrive vers 18h00.... et je crève de la roue avant. Arrêt, démontage, vérification du pneu (je ne vois rien, bizarre), changement de la chambre à air puis reonglage et remontage... 10 à 15 minutes, le tout dans le vent froid et le jour qui commence à décliner.

En repartant, j'allume toutes mes lumières avec un sentiment bizarre pour la frontale. Bien qu'il ne fasse pas encore nuit, j'ai l'impression que le halo est très faible. Ce serait normal vu que le dernier changement de piles date de PBP.

Après le passage de Pont de Jons puis Jonage, la nuit a fait son apparition... Et mon impression bizarre se confirme : il va falloir changer les piles de la frontale, d'autant que la lumière fixée sur la roue avant semble aussi donner des signes de faiblesses... Du coup, nouvel arrêt à Pusignan... Et je confirme une chose : avec des piles neuves ça fonctionne beaucoup mieux...

J'arrive à la maison vers 19h15 avec 121.26km, 620m de D+ et 6h03 de sortie, mais aussi les pieds gélés, la faute à m'être cru presque au printemps et être parti sans les sur chaussures .

MaPhoto

Partager cet article

Commenter cet article

Cigogne 23/02/2012


Si un jour l'envie te prenais de vouloir faire de belles sorties nez au vent, préviens-moi. Ce ne sont pas les belles lignes droites bien venteuses qui manquent dans la région.


On dit bien souvent que quelques kilomètres sur ces routes vaut la montée d'une côte. Et je le confirme. que ce soit au niveau du mental ou du physique.


Un dernier petit point : d'après le calendrier, nous serons encore en hiver durant près d'un mois 

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog