Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Superbe sortie à la journée dans les Alpes

24 Mai 2010 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme

Je vais terminer ce week-end de 3 jours par une sortie à la journée. Une fois n'est pas coutume, je prends ma voiture pour me rendre au point de départ. Celui-ci est situé à Rochetaillée, un hameau situé à une petite dizaine de kilomètres du Bourg d'Oisans.

001.JPG

Il est 8 heures du matin, la température est fraiche, mais le temps est très beau. J'emprunte la D1091 qui me mène au Bourg d'Oisans. Heureusement que nous sommes un jour férié, car je n'ai pas trop de circulation. J'arrive rapidement au Bourg d'Oisans... et d'un coup le bonheur m'envahi... voici la direction que je prends

003.JPG

Bien que peu éloignée de la maison, je n'ai grimpé l'Alpe d'Huez qu'une fois en 2002 lors de la sortie annuelle "mythique" du club.

Avec un peu plus d'expérience, je vais voir si cela monte plus facilement.

Je sais que les 2 premiers kilomètres sont plus pentus que le reste, alors je fais en sorte de monter tranquillement. Je prends même le temps de faire des photos et de contempler le paysage.

005.JPG

Ici, la vue sur le Bourg d'Oisans au bout de 2 bornes. Je ne suis même pas encore à 1000m d'altitude.

Les virages défilent les uns après les autres. Vu l'heure, il n'y a pas trop de voiture. Il y a quelques cyclos qui profitent de la fraicheur matinale.

007.JPG

Je ne peux pas résister de m'arrêter pour photographier ce beau ruisseau de montagne. 

009.JPG

A mi pente, je constate que cela grimpe bien et que la pente n'est pas "si facile" que cela. La pente moyenne est même plus importante que celle du Mont Ventoux. A ceci près que ce n'est pas la même distance, ni les mêmes pentes maximum. Cela confirme mon impression : l'Alpe d'Huez est vraiment beaucoup plus facile à grimper que le Ventoux... même si ma moyenne sera loin d'être extraordinaire (1h25 pour atteindre le village).

013.JPG

Au détour d'un virage, pour la première fois, j'aperçois la station. Il reste encore 4 bons kilomètres.

020.JPG

Détrompez vous : à l'arrivée au pied de la station, les cyclos devant ne sont pas des cyclos que je rattrape, mais des cyclos qui m'ont doublé.

2614421 Screen2614421 Screen1

Deux photographes nous prennent dans la montée... Comme on ne passe pas vite, ils nous laissent des papiers pour récupérer nos photos moyennant finance... Certes, c'est une façon honnête de gagner sa vie, mais je trouve aussi que cela fait aussi "On attend le touriste". Malgré tout, rien n'oblige à acheter, alors je les ai gratifié d'un beau sourire, et d'un "On m'avait dit que ça montait dans le coin, ça commence où ?". Bref, je fait le kéké mais je ne grimpe pas très vite.

023.JPG

J'arrive maintenant dans le village. La pente est moins forte et la sensation que la grimpée se termine donne des ailes.

024.JPG

Arrivé sur la première place, je me pose pour me restaurer, passer aux toilettes et boire un coup. Je jette aussi un oeil sur l'itinéraire grâce à mon GPS qui doit maintenant me mener au col de Sarenne (FR-38-1999).

027

Ce col est située sur une toute petite route, magnifique, du moins quand il n'y a pas de neige. A cet endroit, je m'arrête pour photographier la cascade...

028.JPG

Ici je m'arrête pour passer le tronçon à pieds et pour vous montrer que comme me l'avais dit mon camarade de club Florian, il vaut mieux avoir un VTT pour conquérir ce col.

029.JPG

Néanmoins, quelque soit l'état de la route je ne peux que savourer la beauté des paysages. A ce moment, je suis tout seul, sans un touriste aux alentours, et j'en profite un maximum.

030.JPG

Après une phase en descente, la route remonte assez abruptement.

032.JPG

Je passe sans bruit pour ne pas troubler la quiétude de ce pêcheur.

034.JPG

A partir de 1900m la neige fait son apparition sur le bord de la route. Quelques jours avec cette température et il ne devrait rien rester.

035.JPG   

J'arrive enfin au col. C'est un des cols les plus beaux de ma collection, et un des plus perdus... Sur la route la neige barre l'accès à la descente... Déception. Je devais continuer sur cette route pour continuer mon périple. 

En fait, sur le moment je ne fais pas gaffe et je contourne le tas de neige. Au bout de 50m, la route est sans neige (attention, pas déneigée : cela a son importance).

038.JPG

J'attaque donc la descente par ce chemin vicinal à très forte pente. Mais au bout de quelques centaines de mètres, je comprends pourquoi la neige empêchait de redescendre de l'autre côté.

040.JPG

Sur près de 3 kms, des énormes cailloux provenant d'éboulements parsème la route. Il faut parfois descendre de vélo pour avancer. J'avoue que sur le coup je ne suis pas rassuré. Si un se détache maintenant, je ne ferais pas trop le poids...

Enfin j'atteins le panneau situé dans la montée (la descente pour moi, suivez) qui barre la route. Je sais maintenant que la voie va être dégagée. Au bout de 5 kms, je rejoins l'ancienne N91 qui mène à Briançon.

042.JPG

Je vais maintenant pouvoir me diriger vers le col du Lautaret (FR-05-2057). Si je l'atteins, cela fera mon 7° col à plus de 2000m.

La route est assez passante mais comme c'est un jour férié, je suis chanceux. Je pense qu'en semaine normal, cela aurait été invivable. Cette route est en faut plat montant (5% de moyenne sur 25kms), mais est parsemée de 4 tunnels, où il fait vraiment sombre. Je me ravis d'avoir conservé mes feux rouge arrières que je mets en mode clignotant en entrant dans chacun d'eux. D'autant plus qu'un fait 750m et que je mets bien 3 bonnes minutes à traverser... Dans les tunnels, la température chute à 11°C. A l'extérieur, il fait plus de 30°. Quel contraste thermique !!!

Le pied du col est assez tristounet. De longues lignes droites sans charme. Mais après le village de LA GARDE, le paysage change.

045.JPG

Dans un premier temps, des lacets apparaissent.     

046.JPG

Ensuite la vue sur la vallée est sympathique, avec ce petit lac qui attire l'oeil.

047

Ce ciel bleu, ce sentiment de quiétude, me font oublier que j'ai mal aux jambes et que j'utilise le même développement que dans l'Alpe d'Huez... Certes la pente est un peu plus forte qu'au pieds, mais quand même...

050.JPG

Les derniers kilomètres sont longs, mais on dit toujours... plus c'est long plus c'est bon

051.JPG

Enfin, j'atteins mon dernier col de la journée non sans un grand et immense plaisir. Je pourrai dire que j'ai passé le Lautaret à la montée (on peut le passer en descente depuis le Galibier). Pour les amateurs qui ne le connaissent pas, ce col est considéré comme le col à plus de 2000m le plus facile. Je confirme...    

055.JPG

Je m'installe à la terrasse d'un café pour lequel je ne ferai pas de pub. La vue est magnifique, mais prendre le chaland uniquement pour une pompe à fric me désespère. 2,70€ la bière... Je la trouvais chère au chalet Reynard (2.60€), et surtout lorsque je demande à remplir ma gourde (la seconde était encore pleine), on m'indique que je pourrai le faire au toilettes... Alors là, je trouve cela très léger... Pas à recommander. 

056.JPG

En tout cas, je savoure ma bière en profitant du paysage...

Et au bout de 15 minutes, je mets mon coupe-vent pour attaquer la descente qui s'effectuera en roue libre. Je supporte bien le coupe-vent malgré la température... Je l'enlèverai arrivé à 1300m d'altitude.

Le retour sera "sans intérêt" si ce n'est faire 45 km quasiment tout en descente. Ma moyenne horaire passe progressivement de 12 à 16 km/h (pauses comprises).

A l'arrivée sur le Bourg d'Oisans, je rattrape un groupe de 4 cyclos partis de Bretagne le 1er Mai et en train d'effectuer un tour de France en cyclo camping. La fin de la randonnée est prévue pour fin Juin. Ils en sont à peine à la moitié.

Nos chemins se séparent au Bourg d'Oisans. Pour atteindre les 4800kms, j'effectue un petit détour par Allemond afin de faire les 4,5kms qui me manquent

Après 7h30 de route, 120km et 2550m de dénivelé j'arrive à la voiture, super heureux de ma journée. Il est maintenant temps de rentrer.

Voici les parcours et profil du jour :

20100524-Trace.jpg

 

20100524-Profil.jpg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fantomette 15/06/2010 07:28



Dis Cri-cri, tu parles de ton poids : alors il va falloir te remettre à la course à pied ! , hé, hé.  Très
chouette reportage.  J'espère aussi pouvoir monter à l'Alpe d'Huez en été et voir la différence avec le Ventoux.  Quand j'étais "pôtite", nos parents nous emmenaient une semaine par an
faire du ski de piste à l'Alpe d'Huez.  Nous logions dans un caravaning à Bourg D'Oisans et faisions tous les jours la montée en voiture ...



Olivier 28/05/2010 15:24



tu prends gout à la grimpe !!!


J'habite encore plus près que toi de l'Alpes et je ne l'ai pas encore fait... Surement cette année.



Cricri 31/05/2010 05:33



pour la grimpette il est vrai que j'y prends un certain plaisir... même si j'ai du mal au vu de mon poids...



olivier buisson 26/05/2010 20:57



merci pour le magnifique reportage , bien écrit au sujet des commerces qui allume un peu , bon dans la semaine un petit col de Fantomette  cela te semblera facile parés les Alpes



Cricri 27/05/2010 06:12



Salut Olivier, dans la semaine je ne pourrai pas rouler (mes horaires sont globalement 7h-19 ou 20h) mais ce n'est pas grave. Le we prochain, je devrai borner un peu plus que dimanche
dernier



renarde1 26/05/2010 11:45



Fantastique ! En plus le CR laisse paraître le bonheur que tu as eu à faire ce beau parcours.
Impressionnant l"état de la route du col de Sarenne !!! Elle n'est pas toujours comme ça (cailloux). En fait c'est la fin d'une piste de ski nommée Sarenne (côté Alpe d'Huez)
Pour la bière les skieurs de rando vont plutôt à la Grave (la Meijette) pour sa superbe terrasse mais ce n'est pas en haut du col  


 



Cricri 27/05/2010 06:10



J'ai vraiment pris mon pied lors de cette journée... C'était géant, d'autant plus que je n'ai pas trop l'habitude de ces coins



Bruno 25/05/2010 23:08



J'avais failli faire le col de sarenne l'année ou j'ai ait la Vaujany mais j'ai pris le petit parcours au dernier moment vu mon état.


On m'avait déjà dit que la route était "spéciale" mais à la sortie de l'hiver les graviers ont l'ai un peu gros



Cricri 27/05/2010 06:10



je confirme que la route de Sarenne est "Spéciale". Il parait aussi qu'en VTT il y a toute une ribambelle de cols à plus de 2000m à faire...