Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Une Sainté-Lyon 2010 en mode assistance

5 Décembre 2010 , Rédigé par Cricri Publié dans #Course à pieds

Cette année j'ai décidé de ne pas faire de course à pieds. Le temps de la semaine précédant la Sainté-Lyon me le fait presque regretter. Presque, car ce genre d'épreuve n'est pas anodine et il faut un vrai entrainement pour y aller. En plus les conditions annoncées (-10°C sur les plateaux, Neige dans les chemins) rendront la course encore plus difficile cette année. 

Mon cousin Frédéric (Dossard 222) participe à l'épreuve pour la première fois. Je lui ai proposé une sorte d'assistance. Le principe est que je le rejoigne à Sainte-Catherine avec mon vélo, et que je le retrouve à chaque ravitaillement.

En proposant cette "assistance", je me fais la main au cas où un jour j'ai à accompagner du monde sur une épreuve difficile. Il faut en effet gérer la logistique (ici assez peu) mais les encouragements et les moments de doute du coureur.

Tout d'abord, laissez moi vous présenter le tracé qu'on a emprunter les coureurs :

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPymqnn_mNI/AAAAAAAADcE/8Jz4RUf018s/s912/20101205%20Parcours%20complet%20SainteLyon.jpg 

Après un départ à minuit de Saint-Etienne, les coureurs doivent parcourir 68kms à pieds pour rejoindre le Palais des Sports de Gerland et franchir la ligne en héros. Le parcours est jalonné de 5 points de contrôles majeurs  et de ravitaillement (Saint-Christo, Sainte-Catherine, Saint Genoux, Soucieu en Jarrest, Beaunant). Il y a aussi un ravitaillement à Moreau (Km 21) et à 5 kilomètres de l'arrivée.

Frédéric part de la maison vers 18H30, se rend à Gerland pour prendre la navette qui va le mener à Saint-Etienne et attendre le départ à minuit. Frédéric et pas mal de coureurs (via twitter) informent  que la récupération des dossards prend beaucoup plus de temps que les autres années : 1h30 en arrivant vers 20h00 à Saint Etienne.

De mon côté, je me rends à Gerland afin de partir vers 23h00. Mon objectif est de rejoindre Sainte-Catherine. Il fait -9°C au départ de la maison et je me dis que les coureurs vont souffrir.

Qui plus est lorsque je passe très près du contrôle de Beaunant, je constate que la descente est complètement verglacée et qu'il faudra bien prévenir les coureurs du danger

http://lh3.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwFx0QosI/AAAAAAAADQs/saE-ARy1mZ0/001.JPG

A l'heure de départ de la course reine (minuit), j'ai une pensée pour Frédéric. Ca y est, il est parti pour son défi. De mon côté, je prends la direction de Chaponost par la route D50. Je poursuis vers de Soucieu en Jarrest en passant devant les laboratoires BOIRON de Messimy. J'arrive à Soucieu aux alentours d'une heure du matin. Le site est encore très calme.

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwGWqYWCI/AAAAAAAADQw/bdkY6MgiDUA/002.JPG

Les tentes pour les ravitaillements sont prêtes.

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwGmO4hWI/AAAAAAAADQ0/bRyLqosHF7s/003.JPG

Petite discussion avec les bénévoles, dont un est Marc Liaudon : je découvrirai que c'est lui 1 heure plus tard en redescendant. En attendant, il m'indique qu'il fait -7°C, et que je devrait pouvoir rallier Saint-Genoux, prochain lieu de ravitaillement en suivant la pancarte Le Marjon.

Quelques centaines de mètres plus loin, je discute avec un autre bénévole affecté à la circulation. Je lui souhaite bon courage, car la nuit risque d'être longue. Je continue ensuite mon périple. Tout d'abord Le Bas Marjon, http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwIFl9tuI/AAAAAAAADRA/fcmQe7SkYOs/006.JPG

La route est assez bien dégagée. Je note quelques plaques de verglas sur le côté réservé à la descente et me souviens des mots de Valex et de Brigitte : "tu es fou, fais très attention à toi". 

Je constate aussi que le fléchage pour les participants est bien présent, impossible de se perdre.

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwIktHpUI/AAAAAAAADRE/6s7pDZaz934/007.JPG

J'arrive au Haut Marjon où la situation se dégrade un peu. Mais quelques centaines de mètres plus haut, cela devient suicidaire de continuer. A 1h27 du matin, je me vois contraint d'envoyer le SMS suivant à Frédéric, espérant que cela ne lui mettra pas un coup au moral "Désolé impossible de monter à Sainte Catherine. J'attends à Soucieu à 20 bornes de l'arrivée". 

 

C'est d'ailleurs à peu près à cette heure là que Frédéric passe le premier contrôle à Saint Christo (1h30m47s).

En faisant demi-tour, j'aperçois les premiers concurrents de la Sainté Express (44km, départ à minuit de Sainte Catherine) qui déboulent. Il va maintenant faire très attention à ne pas les gêner. Les deux premiers sont à un bon rythme mais discutent tranquilement.

En prenant le même chemin qu'eux jusqu'à Soucieu, j'ai "la chance" de gouter aux chemins enneignés.

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwJoh8kcI/AAAAAAAADRI/n6AtkE_kGuo/008.JPG

Je marche à côté de mon vélo en surveillant constamment mes arrières afin de ne pénaliser aucun concurrent.

Ayant de nouveau atteint la route bitumée, j'en profite pour photographier les concurrents qui arrivent, pour l'instant de manière espacée.

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwLvcjx1I/AAAAAAAADRY/kl1t4eSEbgI/012.JPG

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwMhgniGI/AAAAAAAADRk/r2tp_BQo9NE/015.JPG

Certains coureurs ou coureuses ont droit à des encouragements personalisés

http://lh3.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwNCmfWgI/AAAAAAAADRs/DJ7NqcXifvM/017.JPG

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwOpivtDI/AAAAAAAADR8/TYQe4ckHxXw/021.JPG

Je me place ensuite au niveau du contrôle, juste là où en discutant, je retrouve mon bénévole avec qui j'ai discuté tout à l'heure. En prettant attention, je m'aperçois que son nom, Marc Liaudon, est inscrit sur son blouson. Nous discutons donc évidemment de vélo, lui qui a passé plusieurs milliers de cols à vélo.

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwPjwEl3I/AAAAAAAADSI/LCmz852TuLg/024.JPG

Depuis quelques minutes, les coureurs arrivent de plus en plus groupés. Les premiers de la Sainte-Lyon ne vont sans doute pas tarder.

Ce sera le cas vers 2h40. Ici Sghaier Nizar qui finira 7° au général.

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwTQTsSbI/AAAAAAAADSw/4i64mC1buE0/034.JPG

2 minutes plus tard, j'ai la chance de photographier celui qui sera le vainqueur de cette épreuve à savoir Denis MOREL.

http://lh4.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwUJt0NxI/AAAAAAAADS4/HTmlwkagl6U/036.JPG

Dans la foulée, Frédéric pointe à Sainte Catherine (2h47m15s) et m'envoie un SMS. Je le rappelle et il est OK même s'il me dit que c'est dur. J'estime son heure d'arrivée ici aux alentours de 5 heures.

En attendant, je constate que certains concurrents n'ont pas choisi la facilité : RESPECT.

http://lh4.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwVEpgFnI/AAAAAAAADTE/2z3HMw8nHwI/039.JPG

Conformément à mon calcule, Frédéric pointe à Soucieu à 4h59m11s. Il est bien entamé comme le montre la photo ci-dessous (ma préférée, car elle montre vraiment que l'épreuve est difficile).

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwYejNX8I/AAAAAAAADTc/vdXud4U4ZIc/045.JPG

Il est 5h12 quand Frédéric repart après que je l'ai aidé à faire quelques étirements : c'est dur pour lui, mais il a le mental pour y aller. J'essaie malgré tout de le réconforter et lui indique que je le recroise une dizaine de kilomètres plus loin à Beaunant.

Pendant que Fred s'ébroue, je repars par la même route que cette nuit en direction de Beaunant que j'atteins en une quarantaine de minutes.

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwYuuAvvI/AAAAAAAADTg/VlU62odAWVA/046.JPG

Si Frédéric continue sur ce rythme, il devrait arriver vers 6h15. Chez certains relayeurs c'est un peu l'affolement. En effet, certains me demandent si les relais sont déjà passés : je lui indique que Non. Le gars en question attend son frère pour le ravitailler sur un Relais à 2, et il prend un coup au moral en ne voyant pas son frère au pointage disponible sur internet.

Frédéric arrive sur ces entre-faits. Il pointe à 6h21m17s. Il râle un peu après lui car il "est en retard de 3 min sur son plan de route". Il me rappelle quelqu'un 

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwca4gbkI/AAAAAAAADUM/eS7Nc2bZjl8/057.JPG

Même s'il a de plus en plus mal aux jambes, son regard en dit long sur sa détermination. J'en profite pour l'aider à s'étirer une nouvelle fois, et il me vide ses poches. C'est sans doute psychologique, mais je lui rend se service et embarque tout. Maintenant, il n'a plus que la grosse bosse de l'acqueduc à passer et ensuite c'est gagné...

Allez encore une belle séance d'encouragements et le cousin repart, décidé à ne rien lâcher. De mon côté, je me dirige vers Oullins centre, histoire d'éviter le coup de cul et de me placer devant lui.

J'arrive ainsi rapidement au niveau du pont Pasteur que je traverse et me place juste sous le pont. Je vois ainsi arriver les coureurs que je préviens parce qu'il y a une magnifique plaque de verglas au pied de la descente. Comme il ne reste plus qu'1,5km à cet endroit, il serait dommage de se casser quelque chose.

http://lh4.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwdo-KOWI/AAAAAAAADUc/p7ryBtkAN3E/060.JPG

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtweTeQ1tI/AAAAAAAADUk/Yv28rikylaA/062.JPG

Selon mes calculs, Frédéric devrait arriver vers 7h25. A 7h35, je comprends qu'il a du prendre un coup de bambou, bien compréhensible au vu des conditions de courses.

Il arrive juste après un coup de fil de Carole qui vient aux nouvelles. 

http://lh5.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwq0wqBTI/AAAAAAAADWQ/G41sD38ckFA/089.JPG

Maintenant, ce n'est plus qu'encouragements au super cousin. Pendant le dernier kilomètre je le pousse tant que je peux pour qu'il ne lâche rien.

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwrOymwrI/AAAAAAAADWU/t6ZN3W_T_Bc/090.JPG

http://lh6.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPtwrVCV30I/AAAAAAAADWY/Nb4utwIP20w/091.JPG

C'est marrant, mais lui qui commençait à peiner, accélère dès que je lui montre le palais des sports. La dernière ligne droite s'effectue en accélération constante. Il termine à plus de 14km/h la dernière ligne droite et s'écroule derrière la ligne d'arrivée, trop heureux d'être allé au bout de son défi en 7h43m24s

Je vais vite poser le VTT dans la voiture et vais tenter de le retrouver dans le palais des sports.

http://lh3.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TP0lEkD3DeI/AAAAAAAADdE/NQBadJeZWQY/s800/20101206.jpg

Il mettra de longue minutes, le sourire béat à récupérer de son effort. Ensuite, la scène je l'ai déjà vécu : direction les vestiaires où monter les escaliers est une véritable épreuve. 

Rien que pour cette dernière image, à savoir un palais des sports plein, cela vaut la peine de vivre cela

http://lh3.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TP0lH1D6kNI/AAAAAAAADdQ/dPIfQNx7nE4/s800/20101209.jpg

En tout cas, je suis fier de mon cousin, fier qu'il soit aller au bout, fier d'avoir pu partager cela avec lui. Pour moi, j'ai participé à cette édition à ma manière.

Voilà ensuite l'après midi que Fred à réalisé...

http://lh4.ggpht.com/_cLYuH4xtJd4/TPx0_fvKf6I/AAAAAAAADbQ/KS1573uecJU/092.jpg

Je dois dire que moi aussi, car même si je n'ai pas couru, j'ai quand même effectué une belle nuit blanche 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier BUISSON 08/12/2010 22:23



Si un jour j'arrête de faire du vélo  voilà dans quoi je vais me recycler ! merci pour le magnifique reportage !
cela donne vraiment envie de participer



Cricri 12/12/2010 16:39



Oui cette course est géniale mais dure. Mais ça je sais que tu sais ce que cela signifie. Pour autant n'arrête pas le
vélo pour elle, fait cela en complément, même si cela t'obligera à faire des sacrifices cyclistes...



franckcyclo76 08/12/2010 18:48



J'avais déjà lu un compte rendu de cette "course de malades".


C'est toujours aussi impressionnant !


Vraiment un immense bravo à ton cousin !!!



Cricri 12/12/2010 16:37



Merci pour lui. La course est vraiment géniale. J'y ai participé en relais à 4 en 2007, en solo en 2008, en Relais à 2 l'an passé. La finir en solo est super car ce n'est pas tout le monde qui a
un 68 kms à son actif



Runonline 07/12/2010 02:51



Un autre regard sur la course que je trouve très sympa et avec des photos qui rappellent certains passages...difficiles. Merci.



Cricri 07/12/2010 06:25



Merci du commentaire. Je voudrais vous adresser mes plus sincères félicitations pour être allé au bout de ce défi. La météo a rendu les choses plus difficiles encore. Alors RESPECT



Cigogne 06/12/2010 21:52



Comme toujours, un compte-rendu très vivant, avec plein de photos. Bravo pour la diversification de tes activités sportives (et toujours sans sac à dos, il me semble)



Cricri 06/12/2010 21:57



Bonsoir Bernard. Merci de tes compliments. Cette fois j'avais bien le sac à dos car j'avais des affaires de rechange pour mon cousin au cas où



Bruno 06/12/2010 21:37



Ca a l'air sympa comme truc de fou.


As tu pu voir la fameuse élodie



Cricri 06/12/2010 21:57



J'ai pas pu voir élodie, mais je t'attends pour la prochaine édition histoire de fêter PBP dans la bonne humeur



Gerard BETTON 06/12/2010 20:53



Très beau récit Cricri. Comme toi, j'ai participé (4 fois) à cette aventure, et en le lisant et en voyant tes photos, j'imagine quelle devait être la difficulté de cette édition.Le visage de Fred
en dit long. Bravo à lui, car en 7h43, il fallait le faire.Ce récit donne envie.J'aurais bien aimé y être, mais je ne m'étais pas entrainé pour.


Je l'ai faite une année avec la neige, mais il y en avait moins que cela, et il ne gelait pas.Par contre, il y avait pleine lune, et nous n'avions quasiment pas allumé nos loupiottes. C'était
génial.


Bravo à toi aussi, car avec le froid, cela n'a pas dû être facile, de rouler et d'attendre.


Séquence émotion : Soucieu, que j'ai habité durant 25 ans. J'habitais à 500m du point de ravitaillement.



Cricri 06/12/2010 22:01



La sainte-Lyon, c'est vraiment un truc qui sort de l'ordinaire. J'adore cette ambiance, cette nuit silencieuse et bruyante à la fois.



Saturnin 06/12/2010 20:00



Bel article, Cri-cri. Je comprends ta petite frustration de ne pas y participer, car les conditions étaient particulières, je te le confirme.


Et félicitations à ton cousin !



Cricri 06/12/2010 22:00



Félicitations à toi mon petit florian et à toute ta petite bande de potes



Fantomette 06/12/2010 19:36



Ton récit est palpitant Cri-cri ! Et tu n'es jamais à court d'idées pour participer aux événements à ta manière,
bravo pour ce beau compte-rendu !



Cricri 06/12/2010 22:00



Merci Fantomette... J'aurai ainsi fait 4 sainte-Lyon. 3 en tant que coureur, en en tant qu'assistant



renarde1 06/12/2010 19:32



Prem's ! J'aime beaucoup ton article, qui me fait découvrir un univers que je ne connais pas ! Cette course de nuit en hiver est magnifique  Félicitations à ton cousin, tu devrais l'interviewer pour le blog
Pour le verglas si je te disais ça vendredi c'est que j'ai un bleu à la cuisse   ...j'avais testé l'état
des routes ...



Cricri 06/12/2010 21:59



Heureusement que tu es solide... Ce n'est qu'un bleu... j'espère.


 


Pour découvrir, tu as un an pour t'entraîner un peu et venir ici le faire. Je pourrais toujours courir avec toi