Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Vacances en Ardèche : 3 nouveaux cols et une TRES GROSSE GALERE

4 Août 2012 , Rédigé par Cricri Publié dans #VTT

2 jours après ma première sortie estivale ardéchoise, je décide de récidiver pour aller chasser de nouveaux cols muletiers. Je suis équipé de mon GPS et de la carte IGN du coin. J'ai tracé un parcours à l'aide du site Openrunner qui me convient très bien pour la route mais qui permet aussi de définir des trajets piétons... On le verra par la suite ce n'est pas toujours très fiable.

 

J'ai prévenu Carole et les enfants que je ne serai pas rentré pour déjeuner, histoire de ne pas me prendre la tête avec l'heure dans cette quête.

Il est 8h20 lorsque je prends le départ. Je profite ainsi du frais...

Photo

Je quitte Privas par le Pont Louis XIII. En effet je pars en direction d'Alissas puis de Chomérac. Pour l'instant je suis sur du bitûme ou des pavés donc l'allure est correcte.

Pour éviter les routes passantes, je contourne le magasin Hyper U par le petite route qui m'amène au rond point d'Alissas, puis traverse le village. Il ne me reste ainsi que 2 kilomètres à effectuer sur la D2 pour rejoindre Chomérac. Je traverse le petit village...

Photo

... comme si j'essayais d'aller à FLAVIAC, qui se trouve à quelques kilomètres mais derrière la colline. Le chemin est assez roulant du début...

Photo

... à la fin...

Photo

J'arrive donc sans forcer au Col de Gardette (FR-07-0321a). Mon total cols passe donc à 430.

 

Photo

J'en profite pour jeter un oeil sur la vallée de l'Ouvèze et sur le village de Flaviac, avant de redescendre vers Chomérac.

Photo

Mon prochain objectif est maintenant d'aller chercher le Col du Péronnier (FR-07-0603). Cela commence par une petite route peu usitée mais très agréable.

Photo

Je suis en fond de vallée donc j'ai un beau 400m de dénivelé à grimper avant d'atteindre mon but.

Photo

Après 2 ou 3kms de bitûme, j'emprunte un petit chemin en sous bois, très agréable. Je traverse même une petite rivière qui a la chance de ne pas être à sec.

Photo

Pour l'instant, c'est facile... Je suis la trace GPS... ou le tuyeau...

Photo

Je commence enfin à m'élever un peu...

Photo

.. et pour le coup j'ai de la chance. Cette partie de chemin est entretenue...

Photo

Je viens de Chomérac, je suis à Les Taillas et je vais en direction de Saint-Pierre la Roche. Tout est conforme à mon plan de route.

Photo

Un petit chemin bitumé me permet de grimper un peu plus facilement...

Photo

...car ensuite l'état du chemin se dégrade. D'abord des cailloux...

Photo

... puis des arbres

Photo

puis ça va un peu mieux, avec un chemin ressemblant à un ruisseau à sec.

Photo

Quand je sors de la forêt, je m'aperçoit que la prise d'altitude est effective.

Photo

Me voici enfin au sommet de mon 431° col... Le Col du Péronnier.

Photo

Une petite photo, et je repars en direction de Saint-Pierre la Roche. Le chemin ne s'améliore pas.

Photo

Je suis même bloqué sur 20 mètres... Je passerai sur les fils.

Photo

Croisant un chemin forestier, je suis la direction de Saint-Pierre la Roche...

Photo

... pour arriver à mon 432° col, le Col des Tribles (FR-07-0506b). Ce col est en théorie routier, mais je pense qu'il faut alors le prendre depuis Saint-Pierre la Roche.

Photo

De mon côté, je dois redescendre vers Saint-Bauzile. Il est 11h00 environ. Ici, c'est le mauvais chemin... Enfin si j'en suis ma trace GPS... (PS : au fait pourquoi je ne regarde pas ma carte IGN à cet instant)

Photo

Première frayeur à la lecture du panneau...

Photo

Seconde frayeur ici : je suis sur ma trace GPS... mais je ne vois pas le chemin. Mais comme je suis persévérant, je continue...

Photo

.. bien vu cricri... T'es pas dans la m...e maintenant...

Photo

Une éclaircie se profile à l'horizon... Mais elle sera de courte durée.

Photo

Tiens un pont... Donc il y avait bien un chemin avant... Tiens, l'accès au pont est condamné??? Ben pourquoi ????

Photo

La réponse est ici.. Le pont est quasi écroulé et seul subsiste un passage de 20cm de large... Pas le choix, il faut que j'y aille... A cet instant j'ai vraiment la trouille... Je passe sur les fesses, je tire mon vélo... et ouf je suis passé... Mais je viens de faire 1.4kms en 50min.

La suite se fera sans photo. En effet, je n'ai plus qu'une idée en tête : sortir de ce merdier... Il y a plein de ronces et j'ai les jambes et les genoux en sang. Je pense même à appeler le 112 en signalant ma position GPS... Mais bon, je me suis mis dans ce pétrin, il faut que je m'en sorte.

Juste après le pont j'essaie de suivre ce chemin qui ne mène nulle part. Pourtant à vol d'oiseau j esuis à 600m d'un chemin carossable. Là j'ai regardé ma carte mais le stress me fait faire n'importe quoi. Je décide alors de plonger dans le lit d'une rivière à sec pour suivre le lit qui doit mener quelque part.

Oui, le lit mène à un saut de 10m que je ne peux pas franchir. Le tout en passant dans des ronces très très piquantes. Un peu démoralisé, j'essaie de me poser, me retourne et voit que je suis passé SOUS un pont en mauvais état... S'il y a pont, il y a (ou il devrait y avoir) un chemin. Je dois grimper 10m dans les ronces sur un sol glissant... pour arriver à un chemin carossable...

Maintenant que je suis sur ce chemin dégagé, je vais pouvoir passer un appel à ma femme pour lui dire de ne pas s'inquiéter... Une main dans la poche arrière... Mince... plus de portable. Fait chier... je l'ai perdu... Tant pis je ne peux pas y retourner comme cela. Je repars en direction de Saint-Bauzile en constatant que mon pneu avant se dégonfle lentement... puis vers Chomérac où je m'arrête dans un bar... pour boire une bière et appeler ma femme en lui demandant de venir me chercher.

Le cafetier sympa ne me fera pas payer la communication... et je lui laisserai donc un pourboire. D'autant qu'il compatira en me voyant, saignant de partout...

Le parcours aura été de 36.2km, 870m de D+ et 3 nouveaux cols.

La trace est disponible ici http://la-trace.com/itineraires/vtt/1051/3-cols-muletiers-en-ardeche mais je vous déconseille de la suivre après le col des Tribles.

 

Photo

 

Photo

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

YoanB 12/10/2013 08:49

Ton article me fais penser à une sortie trail dans le même coin... même constat, j'ai terminé dans les ronces les jambes en sang ;-)

http://www.yoanbernabeu.net/trail/2013/10/chomerac-07-le-plateau-de-lerou/

cricri le cyclo 13/10/2013 08:17

comme quoi le coin n'est pas qu'hospitalier ;-)

Brigitte 02/09/2012 13:25


Je m'aperçois que j'avais loupé cet article, zut alors
J'ai connu ce genre de galère à skis, à pied , voire en escalade, ce qui peut vite mal tourner ... moins souvent en VTT ...tu n'as pas été imprudent  ! Juste galéré   et ces galères sont pleines d'enseignements.  
Avec les longues journées d'été on a le temps de mobiliser ses neurones pour trouver une solution. 
Tu as juste été un peu trop "têtu". Avec la répétition de ces situations on apprend àles "sentir venir" , à  "prendre un but"  quand ça tourne mal, à essayer autre chose.  Ou à
s'assurer un retour en arrière pas trop compliqué. 
 

Cricri 02/09/2012 18:23



Je vois que tu me comprends... Je te confirme aussi que ma jeunesse me rends encore trop têtu



cestdurlevelo 15/08/2012 22:45


Et sinon si tu retournais à la route? Non? Là au moins, pas de soucis de parcours... en théorie !

Saturnin 14/08/2012 11:01


Pour ta question "Pourquoi je ne regarde pas ma carte ?", il faut savoir que ce n'est pas non plus infaillible. En VTT, je me suis déjà emmanché avec Migi sur un chemin qui n'existait plus que
sur la carte. Sur le terrain après quelques hectomètres, il n'y avait plus rien : pas de trace, pas de marquage. Et en randonnée, il m'est déjà arrivé de constater que le chemin de la carte ne
correspondait plus à celui du terrain...

Michel 13/08/2012 22:39


Le Cricri perdu dans les broussailles ardéchoises ! Bon, tu es rentré, c'est bien mais tu dois refaire le chemin pour retrouver le telephone !


A bientot

Cigogne 13/08/2012 21:27


Sacré leçon de courage, et de persévérance, malgré tout. Mais on peut effectivement se demander si la quête d'un nouveau col mérite tous ces efforts. 


Je suis bien tranquille, sur route, et ce genre de mésaventure ne m'incite guère à changer de terrain de jeu 

cestdurlevelo 13/08/2012 20:54


Le tout c'est que tu sois rentré en un morceau. Et c'est... plus ou le moins le compte !


Les galères à vélo on a tous connu, ça, pour cause mécanique, de paumage, ou pour cause de fringale. Tu as maintenant suffisamment d'expérience pour gérer ce genre de mauvais pas, heureusement.
Bravo quand même !

Bruno 13/08/2012 20:39


Je ne sais pas si j'ai bien fait d'acheter le même GPS


En attendant de le maitriser je vais rester sur la route

nath 13/08/2012 20:15


dis donc , c'est comme ça que je t'apprends l'orientation ? La carte elle sert à quoi ?  Voilà le résultat, je ne suis pas là et tu te paumes et behhhh.


bel exemple des choses à ne pas faire surtt seul, ton emprudence me chagrine surtt que ce n'est pas la 1ère fois que tu vas te perdre dans les ronces.


fais gaffe à toi, un col ne vaut pas une vie.