Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Et hop, un autre

20 Octobre 2013 , Rédigé par Cricri le cyclo Publié dans #Cyclotourisme

Il m'était difficile ce samedi d'aller rouler. Je devais aller chercher mon fils à l'internat, aller au pressing, aller chez le coiffeur. Bref pas simple pour organiser une sortie vélo. Et puis aller chercher le fiston permettait de "prendre la température du moral" après une première partie de trimestre... pas simple.

En plus, en ce Samedi, Brigitte a laissé les portes ouvertes pour le vent et ça souffle à plein. Rouler à vélo aurait probablement été sinon compliqué, dangereux, au vu de la force du vent.

Donc il ne me reste que ce Dimanche pour rouler. Dans la semaine j'ai lu un article qui s'intitule Et hop, un autre. Du coup, je me demande si je suis capable de faire pareil... Je sais que la météo sera un tantinet humide mais bon...

Je précise ici que vu l'humidité globale de la sortie, l'appareil photo est resté au sec...

7h05 : Il fait 16°C, et sec. Je prends mon envol :)

Mon objectif est de faire une boucle qui me ferai revenir du Sud vers le Nord avec le vent dans le dos :)

J'attaque par pas mal de plat : Pusignan, Asnières, Pont de Cheruy, Crémieu. Les lumières sont toujours d'actualités. A Crémieu, il se met à pleuvoir. Je m'arrête sur la place centrale pour enfiler mon kWay. Je fais bien car la pluie va durer 5 bonnes heures.

Je file ensuite sur Trept, en passant devant le camping où Brigitte et Jérôme se sont arrêtés cet été, et continue sur Morestel. La pluie est forte et drue... 

A partir d'ici, n'ayant pas plus que ça préparé de parcours, je me coltine la D1075 jusqu'à Voiron. Après le Col du Banchet (FR-38-0692), quand je vois les panneaux Charavines et Lac de Paladru, j'ai une pensée pour Vincent P. qui habite le coin... Dans un cas normal (c'est à dire au sec), je me serai invité boire une mousse. Mais je n'ai ni son numéro de téléphone, ni l'envie de m'arrêter. En effet, la température est de 12°C et la pluie redouble... S'arrêter ferait refroidir les muscles et surtout ne donnerait plus envie de repartir.

J'effectue très prudemment la descente vers Voiron. En effet, c'est un endroit où on peut rouler à près de 80km/h (77km/h en 2007). 

A Voiron commence environ 1 heure de galère. Je ne connais pas bien le coin. Je traverse Voiron en suivant les panneaux Lyon/Valence. Puis j'ai la bonne idée de suivre Aéroport de Grenoble : je sais qu'il est situé pas loin de la Côte Saint André... Je me retrouve alors sur la D1085, ex N85... Pas de BAU, une pente aux alentours des 8%, des voitures qui roulent à toute allure, une pluie qui redouble... Je sors dès que je peux et me retrouve à Chamèches puis à Rives.. A la sortie de Rives, pour éviter de nouveau la D1085, je pars sur Renage. Je demande mon chemin... Il faut imaginer sous la flotte tombant à seaux... "Ben comment vous dire, vous n'êtes pas dans le bon sens"... Bref la dame me renvoie de là où je viens mais en m'ayant donné les directions à suivre. Donc après quelques kilomètres de D1085, je sors pour plus de sérénité. Je suis à Beaucroissant... OUF!!! Maintenant c'est simple : ce sera Sillans, Brézins, la Côte Saint André. Il pleut toujours mais ça semble se calmer un tantinet.

A partir de là je connais la route donc c'est cool. Après le Col des Crozes (FR-38-0440) situé à la sortie de la Côte Saint André, je file en direction de Saint-Jean de Bournay en passant aussi le Col du Grand Devet (FR-38-0508). Mon pari est en train de payer. Même si le vent ne souffle pas fort, il souffle, toujours au sud... et moi je remonte vers le Nord :) Cerise sur le gâteau, la pluie s'est arrêtée...

A Diemoz, je vous que le parcours direct ne me fera pas atteindre mon objectif kilométrique. Je pars donc en direction de Bonnefamille, puis Saint-Quentin Fallavier par la petite route que j'emprunte d'habitude dans l'autre sens.

Je m'aperçois qu'il m'est possible de terminer en moins de 9h, avec environ seulement 3 à 4' de pause... Je n'aurai pas dû regarder... En effet, à Grenay, je crève de la roue arrière. 13' pour changer la chambre (il faudra qu'à la maison je fasse le pneu vu son état) et c'est reparti. 

Un petit détour à proximité de la maison pour atteindre un compte au moins rond :). Bilan de la sortie : rien que de l'eau, de l'eau de pluie, de l'eau de là haut ;), 201.4km, 1615m de D+ en 9h05' et un 7ème parcours de plus de 200kms en 3 mois...

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Robert 01/11/2013 18:00

Salut Cricri,
Toi tu dis:"Et hop un autre!"
Moi je dis: "Oups!"
Je me souviens du temps de ce dimanche là, à ne pas mettre un vélo dehors!
Vu les trombes d'eau par moment..Et toi tu passes tranquillou pour un 200...
Chapeau! Sacré mental!!!

cricri le cyclo 01/11/2013 20:35

tkt pas... Aujourd'hui j''ai aussi dit Hop, un autre :) mais bon sans pluie

Philippe 07 26/10/2013 21:08

Félicitation sacrée motivation moi s'il pleut je rerentre à la maison surtout pour 200kilo.A+

Philippe 07 27/10/2013 09:11

C'est un peut vrai aussi malgré que se matin c'est pluie :(

cricri le cyclo 27/10/2013 04:49

oui mais toi tu ne re-rentres pas souvent à la maison vu que tu habites en ardèche, et qu'il y fait toujours beau ;)

Bruno 21/10/2013 22:14

Pour les 200 je ne peux pas lutter avec toi au rythme ou tu vas.
Mais pour la réparation de la roue arrière je suis au top et à la limite du sur entrainement :)

Bon courage à Valentin. Les premiers mois de prépa sont les plus durs à encaisser et après avoir encaissé le changement de rythme c'est comme le vélo ça devient plus facile en persévérant.

cricri le cyclo 22/10/2013 05:17

oh l'autre eh !!! Il a fait 7 200 consécutifs en 4 jours et il peut pas lutter ???? Par contre sur la roue arrière, je confirme que tu peux lutter... Mais pour ça je veux bien te laisser le leadership :)

Brigitte 21/10/2013 09:06

Quel mental, ton "et hop un autre" est bien au-dessus du mien car je n'ai eu la pluie que ... 25 minutes !!!
Elle n'est pas interdit aux vélos la remontée vers Charnècle ? En 2010, début juin, je me suis retrouvée dessus ... j'ai fait demi-tour !!! en poussant le vélo sur le bord ....

cricri le cyclo 23/10/2013 11:02

en passant su la route Crémieu Morestel aux alentours de Trept, j'ai pensé à toi... mais je me suis dis que tu allais rester au chaud :)

cricri le cyclo 21/10/2013 09:11

le mental ne va pas mal mais il est aidé par certain(e)s bloggueur(euse)s... quand on lit, on se dit qu'on peut vraiment faire un peu de vélo :)

Oui, Charnècle, pas facile et je comprends que tu aies fait demi-tour

cestdurlevelo 21/10/2013 08:50

Belle sortie 'motivée'... des conditions qui ne font pas super envie ! Mais un bon test pour la tête et les jambes ! J'en reviens pas que tu aies fait à vélo la remontée sur la grosse route vers Charnècles... effectivement c'est dégueulasse et bien dangereux! Par contre tu es passé à 300m de la maison de mes parents :)
7*200km (et plus!) en 3 mois... respect! Je me rendais pas compte... c'est énorme!! Moi de mémoire, malgré une saison commencée dès janvier et donc 100% pleine je crois n'en avoir que 11-12 des +200km!
Continues bien!!! Et vive le HT aussi... toi et moi on se comprends là dessus !

Jean-Pierre 23/10/2013 10:59

Vous tentez le diable à rouler dans ces conditions
On aurait pu se croiser.
A 8H00 je suis sorti du garage en tenue, il s'est mis à pleuvoir, j'ai rentré le vélo et je suis allé prendre ma douche
En parlant de douche, as-tu trouvé toute cette eau limpide lyonnais? ;-)

cestdurlevelo 21/10/2013 09:07

CharnècLes pas 'h'!!!! m'enfin!
Eh Beh... c'est donc une super saison... simplement, débutée plus tard que de normale!
Finalement notre sortie au Cormet de Roselend avec Vincent ne fait même plus partie de tes 'plus dures' sorties de l''année... ça en dit long!

cricri le cyclo 21/10/2013 08:55

Oui, la motivation est là. Et hier il en fallait. Pour la route vers Charnèche, j'ai effectivement serré les fesses car je n'étais pas tranquilles. Pour les +200, j'en ai 9 sur 2013, soit ma 4ème meilleure année de vélo depuis que je note mes kms...