Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les Tribulations de Cricri le Cyclo

Orléans - Moulins, des kms et c'est tout

13 Avril 2009 , Rédigé par Cricri Publié dans #Cyclotourisme, #sortielongue

En ce Lundi de Pâques, nous avons décidé de rentrer à la maison. Ma chère et tendre m'a autorisé à rentrer en vélo. N'ayant plus rien à me prouver sur le parcours, j'ai convenu de rentrer tranquillement en 2 étapes. C'est donc la première que j'attaque aujourd'hui. J'ai réservé une chambre pour ce soir 19h00 au Campanile de Moulins. J'ai tracé le parcours sur OpenRunner, il n'y a plus qu'à...

Au démarrage le temps est à la grisaille et au brouillard.














Du coup la sortie de la Sologne n'est pas aussi agréable que ce que je pensais. Après Vannes/Cosson, Isdes et Cerdon, j'arrive à Argent/Sauldre où je dois prendre la route D940. Ce que je ne sais pas c'est qu'avec la départementalisation, c'est l'ancienne route nationale qui mène à Bourges... Et comme je n'ai pas pris de carte Michelin avec moi, je suis obligé de suivre cette nationale pendant 50 kilomètres. La route est circulante, malgré le fait que nous soyons un jour férié.

Arrivé à Bourges, je cherche la route de Moulins. Je passe devant un magasin de l'enseigne pour laquelle je travaille

Je trouve bien la route de Moulins, mais elle est interdite aux cyclistes. Je repars en centre ville et rencontre deux cyclotouristes du coin qui m'indique à peu près la direction, en me disant "vous savez c'est quand même une grande route"... Ils ne croivent pas si bien dire. Je m'embarque sur la D2076 (anciennement N76) qui roule vers Nevers... Magnifique journée . Initialement, je devais prendre la D976 mais je ne l'ai jamais trouvée. Pourtant en regardant sur la carte, elle était parallèle à celle que j'ai prise. Vers 12h30 je m'arrête manger mes sandwichs à Saint Just. A Sancoins, je prends le soin de traverser le village. Je vais en profiter pour m'arrêter boire une bonne bière. En plus la route étant toute plate, le vent soufflant dans le dos, j'ai une heure trente d'avance sur mon plan de route. La traversée du village me change donc un peu les idées.













La place de Sancoins, est déserte... C'est pourtant ici où je m'attable à la terrasse d'un bistrot dont la patronne n'est vraiment pas aimable (Café du commerce de Sancoins, n'y allez pas!!)

Je reprends la route sans pouvoir trouver la D1 complètement au Sud et me retrouve à nouveau sur la nationale 76, qui va se continuer à Saint Pierre le Moutier en Nationale 7. Magnifique journée. Du coup je ne suis pas fâché d'arriver à Moulins avec 2h30 d'avance sur mon plan de route mais sans avoir pris de plaisir à rouler.

Le point positif est que je viens de passer 9h16 sur mon vélo et qu'il faudra enchainer demain. La distance parcourue a été de 226km. Le dénivelé est quasi inexistant : 1050m.

J'en profite pour faire un tour dans Moulins, ville où Nainvert et Bruno ont passé leur jeunesse.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Laurent 15/04/2009 23:20

9 heures de vélo sur de telles routes tu as dû jouir... Pas facile quand on ne connais pas la région.

Cricri 16/04/2009 07:38


oui mais cela m'apprendra à prendre une carte routière, d'autant plus que mon sac à dos (8kg) pouvait bien en contenir une